Le Trésor Des Kerguelen

Le Trésor Des Kerguelen

012 Se Défendre à Bord...

Trucs & Astuces, précédent... 

Trucs & Astuces suivant...


12 Se Défendre à Bord…


     Ce sujet de conversation, dans le cercle "des gens de bateaux", revient dans toutes les veillées au coin du feu sur les plages…


     A bord de Kerguelen nous avons subi deux agressions (de nuit, physiques, avec bagarres pour les deux), c'était en Guadeloupe, à un ponton de la marina du Bas du Fort pour être précis. De plus l'intérieur du bateau a été entièrement pillé à Tahiti au mouillage (de jour en notre absence cette fois) devant le vieux quai de Faaa (en bout de piste de l'aéroport du même nom).


     Voilà, résumé tout ce dont nous avons subi durant nos 25 années de voyage autour du monde ! Quand nous faisons le bilan global, ce n'est pas grand chose finalement. Nous connaissons malheureusement quelques bateaux qui ont été entièrement pillé, je veux dire par là, le bateau lui-même démonté et cannibalisé comme on dit dans notre jargon, en plus de tout le matériel intérieur dérobé ! Quand il ne s'agit pas de blessures corporelles pour un (ou des) membre de l'équipage…/… En général, dans ces cas extrêmes, on est déjà bien content d'avoir la vie sauve, alors on n'en demande pas beaucoup plus…! Mais la question qui arrive alors est… Que faire, comment se prémunir ou comment se défendre devant de tels actes ? (par ailleurs, on peut imaginer facilement un acte de piraterie maritime comme nous le décrivons dans le chapitre dédié à cela !).


Hé bien c'est une grande et vraie question ! Que faire ?


Réellement on ne sait pas trop quoi répondre.

     En tout premier, il y a bien sûr un minimum de choses concrètes à faire sur le bateau pour ne pas "tenter le diable", évidemment. C'est-à-dire cadenasser les accessoires comme le moteur hors-bord sur le balcon, le petit matériel comme le vélo, échelle de bain, blocs de plongée, annexe… Mais aussi ne pas laisser en évidence sur le pont, même sous la capote, des choses de valeurs ou "attirantes" comme des jumelles, une radio, un GPS, un VHF portable, un téléphone mobile ou un sac de plage…


     A bord de Kerguelen nous avons un coffre-fort, un vrai, en acier de 6 mm d'épaisseur, soudé à la coque et donc indestructible ! Il est bien utile dans les endroits "peu fréquentables"… Mais ces engins-là sont petits, on ne peut y mettre que des papiers importants, de l'argent ou de petites choses comme un GPS, ou un petit appareil de secours…! Alors la question demeure…. : Que faire ?


     En première protection, c'est ce que nous avons fait, c'est de monter une alarme (détection d'ouverture par capteurs volumétriques ou interrupteurs cachés) avec une sirène isolée, placée très haut dans les mâts. En n'étant pas située à portée de mains, elle aura le double effet de porter l'alerte loin autour du bateau par le bruit de la sirène et en plus de compliquer une éventuelle tentative de destruction de celle-ci par les voleurs…!

Cet accessoire est donc utile car dissuasif, mais valable surtout pour donner l'alerte en votre absence.


Et si vous êtes là et que l'on vous agresse, vous allez me dire !


     Là, les choses deviennent vite "guerrières"… J'explique ce sentiment par notre expérience… Car c'est ce qui s'est passé lorsque deux individus mal intentionnés sont montés à bord de Kerguelen une nuit à Pointe-à-Pitre (et par 2 fois, à 2 mois d'intervalle)… je me suis bagarré avec eux. J'ai réussi à en balancer un à l'eau et l'autre a fui mais non sans bataille...


      Mais.../... Devant le nombre, il est illusoire de faire face sans un minimum "d'armement" comme un bâton, une bombe lacrymogène ou tout accessoire du genre batte de base-ball ! Mais là, de suite c'est la bagarre générale qui débutera… Pour ma part, j'avais saisi un bon tasseau de bois... Dans ce genre de situation, il vaudra mieux être du genre sportif pour se sentir à son aise. Ce qui n'est pas donné à tout le monde ! Sans parler du risque de prendre soi-même un mauvais coup, voire un coup de couteau ou pire, de voir surgir avec cette escalade de la violence, une arme à feu : une vraie cata ! On ne sait jamais d'avance la tournure que va prendre ces situations "embarrassantes", sinon toujours dangereuses…! Bon, devant votre attitude menaçante, les voleurs peuvent partir ! Et s'ils ne sont pas intimider ? Hé bien c'est le plus fort qui gagne malheureusement ! C'est comme au cinéma.


Alors on revient vite à la question du départ… Quelle est la défense "imparable" ?


     Moi je réponds sans sourciller : dégoupiller une grenade comme Rambo, devant le nez ou sous la barbe de votre agresseur ! Eh bien oui, c'est vraiment la seule arme qui serait dissuasive à 100% devant des individus décidés et dangereux ! Malheureusement (ou heureusement) pour nous, à bord de nos bateaux nous n'avons pas ce genre de folie mais par contre nous avons des engins à réaction d'une puissance colossale, presque identiques… : nos fusées de détresse ! Et ça, ce sera aussi dissuasif que la grenade de Rambo ! Un anglo-saxon m'a montré un jour un engin lance-fusée qu'il s'était fabriqué. On aurait dit un lance-roquettes et je vous assure que son allure avec cet engin pointé sur moi montrait vraiment quelque chose d'angoissant…! Donc nous avons tout ce qu'il faut à bord d'un bateau, ceci d'une façon légale, pour se confectionner une arme redoutable. Il suffit de cacher votre tube lance-fusées pas loin de la descente et de vous entraîner à le manipuler un peu. Pas besoin d'acheter une fusée supplémentaire (type parachute), une fusée périmée fera l'affaire et sera à poste en permanence, nous en avons tous en réserve... Comme une fusée de détresse gicle, à près de 200 km/heure… et vu son poids, il ne s'agit pas de la recevoir en pleine poire ! Si elle entre dans un habitacle, comme un bateau agresseur par exemple, je vous fais grâce du carnage qu'elle va occasionner en ricochant et en mettant le feu partout où elle va passer ! L'effet sera complet : panique et feu à bord. Sur un individu ou même un groupe, l'effet sera à peu près identique. Entre surprise, panique, brûlures ou blessures.../... Cela vous laisse une marge de manoeuvre.


     Nous avons donc tout ce qu'il faut à bord de nos bateaux pour se protéger. Encore faut-il y penser et prévoir un minimum de bricolage "avant" pour se préparer un tube lance-engins comme celui-là…! Mais, ce travail préparatoire ne sera sûrement pas du temps de perdu…


     Comme tous les trucs et astuces de ce Blog, c'était un truc "maison" pour se prémunir et se défendre d'une attaque ou d'une agression dans un endroit complètement isolé et avec les moyens du bord, toujours !


Qu'on se le dise...et bon vent !


Trucs & Astuces, précédent... 

Trucs & Astuces suivant...




10/01/2006
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 152 autres membres