Le Trésor Des Kerguelen

Le Trésor Des Kerguelen

024 Débloquer une dérive...

Trucs & Astuces précédent...

Trucs & Astuces suivant...

 

24 DEBLOQUER UNE DERIVE…

 

 

     Bon d'accord, tout le monde ne navigue pas sur un "dériveur" mais tôt ou tard le problème se pose à vous. C'est un voisin de bateau (et de galère) qui viendra vous demander un coup de main pour lui débloquer sa dérive ! Alors si vous savez comment procéder et qu'en plus vous avez ce qu'il faut pour ce faire, là vous passer immédiatement pour le caïd du mouillage…!

 

Et là, le problème est d'entrée de jeu "corsé".

 

 

     En effet, c'est souvent après des mois d'hivernage que cet ennui apparaît. Les vilains petits coquillages ont grandi dans les moindres interstices du puits de dérive. Après un colmatage aussi dense de points de pression, eh bien allez tirer sur le palan… Rien n'y fera et ce sont les réas ou pire, leurs axes qui cèderont. Bonjour les ennuis ! Un vérin hydraulique ne fera pas mieux d'ailleurs, alors quoi faire ?

 

Se fabriquer une lame d'abrasion spéciale à cet effet !

 

C'est là toute "l'astuce de cette astuce"… J'explique…

 

 

     Dans les puits de dérive, (même sur les "modernes", conçus en carbone avec patins en Téflon), il y a toujours un peu de jeu permettant la descente, la remontée ou le pivotement des dérives. Et bien c'est ce jeu que l'on va exploiter pour y faire glisser notre outil spécial.

 

 

En premier se fabriquer l'outil, la "scie"…

Il faut qu'elle soit longue (2 à 3 m) et seulement abrasive sur un chant.

 

Tout de suite une remarque, il est impensable d'utiliser une véritable lame de scie ruban même usagée, car ces lames même usées ont encore de la "voie" et ça ce sera mortel pour le puits de dérive comme pour la dérive elle-même ; donc à proscrire d'emblée ! Alors il faut fabriquer une scie "sans voie"… Toute l'astuce est là !

 

 

Pour ce faire, rien de plus facile… Vous récupérez un feuillard d'emballage de caisse d'expédition. Vous savez ces bandes de métal bleu noirâtre en acier trempé qui traînent partout dans les entrepôts comme sur les quais parmi les palettes éventrées… Elles sont très dures et tranchantes au possible, à manipuler donc avec précaution et des gants !!! Voilà, c'est ça qu'il faut dénicher et vous aurez là votre lame de scie sans voie, toute trouvée.

 

 

 

Reste à "faire" les dents…

Simple : quelques petites passes de lapidaire tous les 5 millimètres sur les 2 mètres de longueur et le tour est joué. Vous repliez la lame à l'extrémité pour y placer une petite cale en bois avec un serflex et c'est fini. Préparer cette poignée que d'un coté …l'autre il faudra la faire, mais seulement après avoir enfilé votre outil dans le puits. Mais rien ne vous empêche de la préparer auparavant !

 

 

     Reste à trouver le trou de souris par lequel vous allez enfiler votre lame le long de la dérive jusqu'à la faire re-sortir du puits (si vous n'avez pas fait la seconde poignée, c'est très facile...). Installer la seconde poignée et jouer de la scie le long de la dérive jusqu'à couvrir toute sa surface d'un coté comme de l'autre. Vous serez étonné de la facilité et de la rapidité de cette opération. J'ai décoincé, seul, une dérive ainsi en moins d'une demi-heure alors que plusieurs personnes s'étaient éreintées à plusieurs reprises et durant des heures sur le problème !

 

 

     Dernier conseil, si le bateau est à l'eau et que vous ne posséder pas d'équipement respiratoire pour travailler sous l'eau, il est possible de monter un système de rappel de la lame… Vous prenez quelques sandows (groupés) qui feront office de "deuxième homme" et vous fixer la lame à ces sandows eux-mêmes accrochés à un corps-mort ou un cordage passé au point le plus bas sous le bateau dans l'alignement du puits de dérive. Il suffit que cet "élastique" puisse ramener la lame vers le bas avec force. A l'autre bout, vous, depuis le pont ou l'intérieur de l'habitacle, tirez vers le haut et les sandows feront le rappel vers le bas.

 

Après cette opération il ne reste plus qu'à relever ses manches et gratter les vermicelles et autres anatifes récalcitrants à la spatule… Bon courage !

 

 

 

P.S. Si un jour vous trouvez un de ces bouts de feuillard à traîner, n'hésiter pas à le ramasser pour vous, on trouve toujours quelque chose d'extra à fabriquer avec ces excellents petits morceaux d'acier trempé.

 

Qu'on se le dise ...et bon vent !

 

 

 

Trucs & Astuces précédent...

Trucs & Astuces suivant...

Retour à liste des Tr & As...





09/02/2007
1 Poster un commentaire
Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 151 autres membres