Le Trésor Des Kerguelen

Le Trésor Des Kerguelen

068 L'art de monter un Norseman...

Trucs & Astuces précédent…

Trucs & Astuces suivant…

 

 

 

 

 

068 L'art de monter un Norseman…

 

 

     Sur Kerguelen il y a 46 embouts Norseman dans le gréement. Ayant monté tout le haubanage nous-mêmes, c'est dire que j'ai eu tout le loisir d'apprendre à monter ces embouts de câbles...

 

Ces embouts sont très chers dans le commerce car complexes et précis à fabriquer. A la construction du bateau, comme nous étions toute une équipe de constructeurs amateurs nous avons résolu le souci du prix en les fabriquant nous-mêmes et en se faisant aider par un Lycée Technique.

 

On trouve des embouts Norseman à chape, à œil ou bien encore filetés pour être vissés directement sur le ridoir. Mais quel que soit son modèle, la procédure de montage sera la même.

 

Différents types d'embouts, ici...

Norseman Types.jpg
 


Voici donc la méthode et les astuces de montage que j'ai employées pour les installer.

 

 

Voir également un article récent : "Réparer un hauban cassé", ici...

 

 

 

Matériel requis :

 

     Le câble et l'embout Norseman qui va avec (f de la section du câble).

Un embout Norseman est constitué de 4 pièces. La base avec son œil ou sa chape, son écrou de blocage, l'olive interne et le capuchon de couverture.

Pour ma part j'avais des câbles de 8 et de 6 mm (inox 19 brins), donc embouts Norseman idem.

 

En premier il faut calculer la longueur totale du câble monté avec son embout, le cardan ou la chape éventuelle, les lattes et /ou contre-lattes de réglage et le ridoir en position médiane. Autrement dit il faut être sûr de la longueur des câbles car une fois monté, l'olive interne est difficilement réutilisable.

 

En second, il faut couper le câble bien droit et bien propre, le mieux au lapidaire. Auparavant garnir le câble de scotch et couper dans le scotch ou à sa limite (photo 1). Pourquoi ? Eh bien pour ne pas voir se détoronner complètement le câble au moment de la coupe tout simplement. Bonjour l'embrouillamini sinon pour remettre les brins à leur place !

 

 

Procédure de montage :

 

     En premier, ne pas oublier d'enfiler le capuchon (à visser) du Norseman sur le câble.

 

Ensuite il faut détoronner la couche extérieure du câble.

Sur le "19 brins", le câble est constitué d'un fil central, 6 fils médians puis 12 fils extérieurs. Ce qui fait en tout 19 brins. Les deux couches, médiane et extérieure, étant toronnées en hélice et à contresens pour un meilleur rendu.

 

Une fois cette couche extérieure défaite, il faudra prendre chaque brin séparément (les 12 donc) et faire une petite pliure en bout (+ ou – à 40°, 45°), en revenant vers le centre du câble sur une longueur de 4 - 5 mm environs.

 

Mise en garde : Bien repérer la position du brin avant pliage et serrer les autres brins sur le coeur du câble durant cette manipulation (avec un élastique, un petit Serflex.../...). Sinon vous risquez de le plier dans une mauvaise direction ! Il y a 12 brins à faire et un seul de rater, tout sera à recommencer car il sera très difficile de le remettre droit pour une nouvelle pliure dans la bonne direction cette fois. Tous les brins une fois pliés, doivent être dans un même "plan conique" bien régulier.

Conseil : Faites comme moi : j'ai pris une petite chute de câble et j'ai fait 2 essais sur celui-ci avant de réaliser le premier "en vrai" sur mon gréement !

Et tout à bien marché !

 


1) Couper le câble sur le scotch.

2) Ce que donnent les brins, une fois pliés.

3) La tête du câble avec l'olive montée.

 

 Cables embout X.jpg


 

     Ensuite on enfile l'olive fendue (en laiton – partie basse, longue, en premier) sur le toron médian jusqu'à voir réapparaître ces torons centraux et là, on place tous les fils du toron extérieur en bon ordre et repliés pour couvrir le pourtour de l'olive sur sa partie courte, la haute, cette fois. Pour être parfait, on doit recouper un tout petit peu tout le toron central (1mm à 1,5 mm) car la pliure des fils externes raccourcit leur parcours. Il faut donc ajuster le toron central pour que celui-ci affleure parfaitement en sortie d'olive. Bien vérifier l'ordre des brins sur l'olive, surtout pas de chevauchement de fils ! Résultat en (3) sur la photo.

Ensuite ramener le capuchon sur l'olive (couverte des fils extérieurs) et serrer le tout à la clé sur sa base. Si l'on est sûr du positionnement, on peut encore peaufiner ce montage en y mettant du silicone pour le rendre étanche.

Enfin, serrer le contre-écrou de la base contre le capuchon. On pourrait y mettre du "frein-filet" pour bloquer le montage définitivement mais, personnellement, je ne l'ai pas fait dans la perspective d'un démontage éventuel.

                                                                                                   

Voilà un montage de câble avec Norseman, il sera indestructible, à vie.

 

     Pour preuve, le gréement de Kerguelen a 36 années d'existence. Nous avons fait plus de 65 000 milles marins dans des conditions parfois sévères et tout est en bon ordre de marche. Pas un seul hauban n'est abîmé, pas une latte ni pièce n'a été changée. Nous avons seulement cassé un ridoir dans du mauvais temps (cf chapitre 113…).

L'embout Norseman est donc vraiment une réussite technologique et un gage de sécurité.

 

     Enfin si votre gréement est monté d'une manière traditionnelle, c'est-à-dire sur câble sertis, eh bien rien ne vous empêche d'avoir à bord un ou deux de ces embouts Norseman… Ils pourraient vous servir en cas de casse pour refaire un hauban abîmé. Dans ce cas avoir en réserve également des lattes percées ou un bout de chaîne qui servira de rallonge à cette réparation.

 

 

Son ancêtre, le Sta-Lok…

 

Avant les Norseman, il existait des embouts un peu de même type, les embouts à monter  Sta-Lok de fabrication anglaise. Ceux-ci étaient employés surtout pour le câble acier. Mais on ne les trouve plus aujourd'hui.

 

 

Les nouveaux Norseman…

 

Par contre depuis peu on trouve sur le marché de nouveaux embouts Norseman, mais de conception différente.  En effet, ces nouveaux embouts de fabrication allemande n'ont plus une olive centrale en bronze (qui s'enfilait sur le toron central) mais possèdent une mâchoire conique en inox (composée en 3 parties, munies de griffes et complémentaires à 120° comme le mandrin d'une perceuse). Ils s'enfilent directement en extérieur du câble, sans avoir à détoronner la couche externe comme auparavant. Une rondelle très épaisse, en laiton, vient chapeauter l'extrémité du câble et ses mâchoires, en butée. Enfin l'embout est vissé comme sur les anciens modèles.

Le principe me paraît très bon.

Maintenant je ne sais pas ce qu'ils donnent à l'usage. Les anciens modèles, eux, ont fait leurs preuves depuis bien longtemps.




 

Comme toujours, c'était nos Trucs & Astuces du bord et partager ainsi notre expérience.

 

 

Qu'un se le dise …et bon vent !

 


Trucs & Astuces précédent…

 

 Retour à liste des Tr & As...

 

 

 



21/06/2010
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 155 autres membres