Le Trésor Des Kerguelen

Le Trésor Des Kerguelen

094 Tension des haubans...

Trucs & Astuces précédent…

Trucs & Astuces suivant…

 

 

 

 

094 Tension des haubans…

 

 

     Dans ce domaine, on entend de tout, le point de vue des « puristes » comme celui des « jemenfoutistes ».

Alors que faire et comment le faire ?

Eh bien pour ma part, sans être réellement dans la seconde catégorie, je n'ai pas mis sur mon bateau un seul hauban en tension permanente. Je suis partisan convaincu de la fable "Le chêne et le roseau" !

Je suis un adepte du gréement souple, tendu mais non serré au point d'y créer des efforts de contrainte,  permanentes. Donc pas besoin de tensiomètre pour ce faire !

 

Pourquoi ?

 

Eh bien tout simplement, le gréement courant réalisé en inox multibrins 19 fils n'est pas parfait. Dans un même hauban, les fils n'auront pas exactement la même longueur les uns que les autres. Donc certains fils travailleront plus que d'autres à l'élongation. C'est une certitude.

Si vous mettez le câble en tension permanente dès le départ, ce brin ou ces quelques brins en tension forte vont être sollicités au point de travailler en "limite élastique", déjà, gréement au repos. Alors ne parlons pas des efforts supplémentaires, parfois ponctuellement énormes qui vont apparaître sous voiles dans le mauvais temps. Ces brins « supra sollicités » finiront évidement par rompre. Ce cas est typique sur les câbles manchonnés et sertis à la presse. Car ce montage à l'inconvénient supplémentaire de fatiguer certains brins qui eux, cette fois dépasseront en diamètre. Une nouvelle fois, la régularité du toron n'étant pas parfaite, ils se retrouvent donc plus écrasés et sollicités que les autres. C'est ce pincement excessif qui les fera céder les premiers à ras du sertissage par effet d'écrouissage.

Quoi donc est-ce cette chose ?

 

 

Ecrouissage…

 

L'écrouissage est la modification (structurale et moléculaire) que subit un métal lorsqu'il subit des contraintes telles, qu'elles vont provoquées des déformations plastiques, permanentes sur celui-ci. Ces déformations vont donc influer sur ses caractéristiques mécaniques d'origine, en particulier augmenter la limite élastique avant rupture (ce qui peut être bien) mais aussi sa dureté (ce qui peut être mal).

En effet quand la dureté augmente, la résilience diminue (résistance aux chocs – le métal devient "cassant").  De plus la fabrication de ces matériels n'étant jamais parfaite, il peut y avoir des pailles de fonderie, des inclusions de carbone ou tout autre défaut invisible à l'œil mais bien existant au sein de la matière… ! Et là, sur ces défauts, va se produire "un foyer de concentration de contraintes" si des efforts importants apparaissent alentour. C'est donc à cet endroit précis que va se produire l'écrouissage* et si les limites élastiques de la résistance mécanique sont dépassées, ça va casser.

 

* Ecrouissage : Dans la métallurgie, on traite parfois certains métaux par écrouissage afin d'augmenter ses propriétés mécaniques mais c'est toujours pour des buts bien précis (augmenter la limite élastique, faciliter la soudure, etc…). Mais si celui-ci se produit "naturellement", en général, c'est un mauvais signe, de vieillissement, avant-coureur de rupture.

 

 

Pour ces raisons, le montage avec embout Norseman est de très loin le meilleur. Il ne fatigue aucun brin du câble Les fils étant maintenus et coincés sur une large surface entre l'olive centrale et le cône d'appui, il ne pourra pas générer de points de contrainte donc pas d'écrouissage.

Voir l'article sur le montage de ces embouts Norseman...ici...

 

 

Conclusion :


Tendre peu les câbles et avoir en rabbio un embout Norseman (avec quelques lattes percées en réserve - rallonger si nécessaire) pour faire une réparation si cassure d'un hauban dans le gréement.

 

 

Mais pour faire court à la question …tendre les haubans ?

 

Pfeuh, encore un truc inutile, ou, pire, génial pour casser plus vite son matériel par écrouissage !

Un navigateur à vraiment autre chose de mieux à faire que de "changer son gréement tous les dix ans", comme j'entends dire parfois !

En serrant encore un peu plus dur, je pense même que ces "adeptes de la consommation outrancière", devraient pouvoir descendre à………..5 ans, et tout ceci sans même naviguer, juste avec un bon coup de torchon dans la marina, à sec de toile !

 

 

 

Qu'on se le dise …et bon vent !

 

 

 

Trucs & Astuces précédent…

Trucs & Astuces suivant…

 

Retour à liste des Tr & As...



 



13/09/2010
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 151 autres membres