Le Trésor Des Kerguelen

Le Trésor Des Kerguelen

112 Vade-mecum de la sauvegarde hauturière...

Trucs & Astuces précédent…

Trucs & Astuces suivant…

 

 

 

 

112 Vade-mecum de la sauvegarde hauturière…

 

 

 

     On a tous aujourd'hui un, sinon même, deux ordinateurs à bord.  C'est certain que d'en posséder un second au minimum est la meilleur des sauvegardes. Il ne faut pas oublier d'y copier en double, tous les logiciels utilisés à bord, c'est déjà une très bonne chose. Premier point.

 

La panne du disque dur…

 

Mais contrairement à une idée reçue, cette copie est très insuffisante pour un équipage de navigateurs hauturiers « prévoyants ». En effet la première carafe auquel on pense et qui peut se produire bien sûr à bord, est une panne du disque dur de l'ordinateur principal. Comme on a absolument tout dessus aujourd'hui, eh bien, sans son "mulet", un clone de remplacement, on est cuit. Aucun doute là-dessus ! Donc bien veiller à faire des mises à jour de sauvegarde, régulièrement sur cet ordi de secours. Petit conseil en passant concernant ce double, il est bon que celui-ci ne travaille pas autant (en nombre d'heures de fonctionnement) que le principal. Sinon, il risquerait lui aussi une panne inopinée de disque dur. Et là, ce serait la carafe assurée. Donc second conseil : faire en sorte que l'ordinateur de secours serve le moins possible.

 

Ensuite, eh bien on est loin d'en avoir fini avec une totale sécurité à bord d'un bateau hauturier…

 


Les sauvegardes…

 

En effet, un bateau est forcement exposé, comme n'importe quelle maison ou appartement à des vols ou des dégradations accidentelles. Cela peut vous faire perdre non seulement votre ordinateur principal mais aussi votre ordi de secours si celui-ci n'est pas un tant soit peu "occulté des regards indiscrets". Donc une bonne action à faire avec cet ordi de sauvegarde, c'est de le planquer. Au moins l'entreposer dans un endroit discret et/ou sécurisé.

 

Bon, question sécurité, ce n'est pas encore fini pour le navigateur. Il reste la perte totale du bateau qu'on ne peut pas évincer totalement. Perte du bateau voulant dire aussi : perte de tout ce qu'il y a dedans. Tout ce qui flotte a la particularité de pouvoir couler, c'est bien connu. Sans vouloir donner dans le catastrophisme maladif, cela peut arriver, hélas ! Et là, il y a des choses possibles à mettre en œuvre en prévention pour ne pas cumuler les ennuis, consécutivement à cette fortune de mer !

En plus des deux ordinateurs ayant tous les logiciels du bord, on peut avoir soit un disque dur extérieur (petit modèle 2,5" sur prise USB), soit une ou bien des clés USB (suffisamment grosses) pour y mettre les sauvegardes.

 

Parmi ces sauvegardes, importantes à mes yeux, on doit y trouver les copies des papiers du bateau (Acte de Francisation, éventuellement assurance, permis de navigation…/…), et un scan des passeports, visas et carnets de vaccination internationaux de tous les membres d'équipage. Si on peut, faire également des copies des dernières entrées et sorties de territoires. De plus il est bon d'avoir avec soi, ces documents. Cela vous assurera une bonne sécurité. Pour ce type de sauvegarde personnelle, on peut aussi tout simplement s'envoyer à soi-même (ou à un tiers de confiance) par mail, un message contenant en pièces jointes toutes ces copies. Cela ne prend pas beaucoup de place (en terme d'octets) et vous permettra depuis n'importe quel coin du monde (cyber-café ou HotSpot Public) de recharger et/ou de vous imprimer ces documents rapidement.

 

 

L'O.S. et les Drivers…

 

Dernier point que je voudrai aborder, c'est un petit point technique qui me tient à cœur, c'est le nécessaire de secours pour effectuer un changement de disque dur. Les informaticiens le savent bien, changer de disque dur est un jeu d'enfant, cela prend dix minutes maximum. Rien de compliqué là-dedans, non. Mais après avoir fait cette opération technique, il y a le soft (logiciels et drivers) à remettre en place, là, c'est une toute autre histoire. C'est-à-dire remettre sur ce "disque système" tous les logiciels qui, eux, vont gérer votre ordinateur et ses périphériques…

Sans oublier tous vos programmes de travail (vos "applications" comme on dit couramment : traitement texte, tableur, dessin, Base de données, gravure, PAO, Jeux…/...).

Et là, commencent les vrais difficultés… Formater, Partitionner, Charger… un travail de spécialiste, parfois délicat.

 

En effet, pour faire fonctionner un ordinateur, il faut donc en tout premier que la machine ait un système d'exploitation (appelé OS, celui-ci est toujours fourni avec la machine, exemple : DOS, Windows, Linux, Ubuntu, MacOS, etc… Chaque constructeur a le sien. Le plus distribué étant le fameux Windows XXX qui a fait la fortune de Tonton Bilou…). Sans cet OS en question, l'ordinateur ne saurait rien faire. Cet OS est un logiciel complexe mais qui va utiliser seulement les fonctions de base et exclusivement celles-ci pour faire travailler votre ordi. En clair, il saura afficher quelque chose sur l'écran, utiliser les touches principales de votre clavier, exécuter des logiciels de travail de base mais pas utiliser les fonctions avancées de votre machine.

Que manque t-il donc alors ?

Réponse : les Drivers du constructeur spécifiques à votre « bécane » !

 

Ces drivers sont des petits logiciels bien particuliers créés par le constructeur de votre ordi et qui vont exploiter à fonds toutes les spécificités de ce modèle d'ordinateur précis et de ses équipements périphériques d'origine.

 

On trouve ces Drivers sur le site des constructeurs. Il faut donc "aller à la pêche" sur le site du fabricant et puiser dans sa base de données spécifiques, les bons drivers pour votre modèle et, cela en correspondance aussi à votre système d'exploitation (car autant d'OS, autant de drivers !).

Voilà, c'est ce travail qui est délicat, long et fastidieux à effectuer. Pas facile du tout sans être du métier !

Il faut les télécharger, ensuite les exécuter sur votre ordinateur pour que l'OS puisse exploiter à fond tous les périphériques installés sur cette machine-là ! 

J'ai souvent fait ce travail pour moi-même comme pour des amis (et au boulot), cela prend entre 3 et 10 h de travail suivant la complexité de la machine, les OS utilisés et la fiabilité des constructeurs… !

Il faut passer en revue tous les accessoires, périphériques et fonctions avancées de la machine… Lister tout ça et installer le bon driver pour chaque périphérique. Pour info, sur la machine que j'utilise ici, un Toshiba Satellite P200, il y a 53 drivers, chacun d'eux gérant un accessoire périphérique spécial (clavier, ports USB, prise Ethernet, prises diverses, modem, écran, souris, carte son, lecteur DVD, Wifi, WebCam, imprimantes, scanner, gestion batterie, régulation, touchepad, raccourcis, etc, etc)…, les ordis d'aujourd'hui sont de véritables usines à gaz !

 

Alors j'en reviens au paragraphe précédent…

Si vous êtes un sage, eh bien vous sauvegarderez tous les drivers de votre machine dans un fichier sur un disque externe ou bien sur une clé comme pour vos logiciels… Et si un jour vous deviez changer de disque dur eh bien il suffira alors de recharger votre système d'exploitation (de préférence celui que vous aviez auparavant ; il est donc bien utile de le posséder aussi sous forme de Cd ou DVD) puis de copier tous vos drivers sauvegardés, enfin de les exécuter. Cela sera une sacrée économie de temps et de tracas si vous avez « tout cela » sous la main.

 

 

 

 

Pour résumer toutes ces actions de sécurité…

 

On pourrait dire que le Vade-mecum du plaisancier hauturier serait :

 

-          Avoir un second ordinateur en secours.

-          Avoir une copie du système d'exploitation (CD ou DVD de l'OS).

-          Avoir copié tous les Drivers des deux machines sur un autre disque.

-          Disposer donc d'un disque amovible et/ou de clés USB conséquentes.

-          Faire des copies des principaux papiers du bord et les stocker (sous forme de papier ou de données numériques) ailleurs que dans le bateau !

 

Avec tout ça, on peut se lancer tranquille à l'assaut des océans, même pas peur !

 

Le vieil adage populaire ne dit-il pas… "Prévenir, c'est guérir"

 

 

 

Qu'on se le dise …et bon vent !

 

 

 

Trucs & Astuces précédent…

Trucs & Astuces suivant…


 Retour à liste des Tr & As...





30/12/2010
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 153 autres membres