Le Trésor Des Kerguelen

Le Trésor Des Kerguelen

127 Système automatique d'arrosage pour plantes...

Trucs & Astuces précédent…

Trucs & Astuces suivant…

 

 



127 Système d'arrosage automatique pour plantes…

 


    Il nous arrive tous de nous absenter durant des périodes plus ou moins longue. Si cette période ne dépasse pas deux semaines, vous pouvez bricoler un système d'arrosage au "goutte à goutte" copié sur le système des perfusions si chères au milieu médical. Plus longtemps ce serait possible mais en régulant parfaitement le système et aussi à l'aide d'une réserve d'eau beaucoup plus conséquente.

 

Pour commencer il faut se fabriquer la « perf ».

 

     Pour ce faire, il faudra aller taquiner une infirmière de vos relations amicales qui vous donnera du matériel périmé. En l'occurrence un système de perfusion en goutte à goutte, complet. Pas besoin de la bouteille, car il faudra y brancher une bonbonne plus grosse que les sempiternelles 500 ml de glucose que tout le monde a vu au moins une fois dans sa vie… Mais seulement la tuyauterie avec son régulateur à roulette, un robinet à 3 voies et les tuyaux allant avec tout ça …

 

Photo de cet appareillage…

 

 

 

Pour la bonbonne, j'ai pris une bouteille de Moscatel de 3 litres (vide - gre gre gre – mais vous avez le droit d'aimer d'autres crus…!), mais on peut prendre 5l (facile à trouver : eau de source vendue ainsi), il suffit de se rappeler que plus c'est gros et plus elle peut durer longtemps. Le poids aussi sera plus important !

 

Ensuite eh bien il suffit d'emplir la bouteille d'eau et de piquer le système d'aiguille dans le bouchon, l'étanchéité se fait toute seule.

Ensuite régler le débit en déplaçant la roulette du dosimètre dans sa rampe. Plus la roulette écrase le tuyau, moins le débit est important. On mesure le débit dans le "tube à gouttes" (sortie de l'injecteur).


 NB : pour assurer la continuité de l'écoulement, il faudra faire un tout petit trou dans le fond de la bouteille (marquer avec une aiguille fine suffit) ou bien desserrer un tout petit peu le bouchon de la bonbonne. Sinon, celle-ci va se déformer par dépression intérieure et stoppera l'écoulement. Un autre moyen de pallier cet inconvénient est d'utiliser une poche "déformable" genre poche de cubitainer de vin. Il faudra alors adapter un système sur le robinet pour assurer l'écoulement (le clapet étant une portée conique, facile, il suffit d'y glisser un fil dedans...). On en trouve aisément, les plus courantes sont les 3 litres ou 5 litres.

Euh, le Bordeaux, c'est pour vous...Après, de l'eau pour nos tites plantes (pas l'inverse) !


Maintenant concernant ce débit…

 

Je vous vois déjà en train de me dire ...mais on ne sait pas combien il peut y avoir de gouttes dans une bouteille…?

Eh bien si !

De nombreuses expériences ont été faites sur le sujet et les habitués de physique sont d'accord pour dire que dans un litre d'eau ordinaire (du robinet autrement dit), il y a environs 20 000 gouttes*.

Certains ne jurent que par 20 500. Bon allez, va pour 20 000 gouttes cela fait un compte rond pour le calcul.

 

* goutte métrique : une goutte standard est appelée ainsi et fait 1/20 de mL soit 0,050 mL. Soit en poids, 1kg au Litre : ou 50 mg par goutte ou vu encore dans l'autre sens : il faut 20 gouttes pour faire 1 gramme, 200 gouttes pour faire 1 cm3.  Aille aille aille mes neurones s'échauffent déjà !

Soit au final 20 000 gouttes au litre. CQFD.

 

Exemple concret…

 

Si vous avez une réserve de 3l d'eau, vous avez donc 20 000 X 3 = 60 000 gouttes.

Reste à savoir combien de temps vous pouvez assurer un arrosage.

 

Concernant le temps maintenant…

 

1 minute = 60 secondes

1 heure = 60 X 60 = 3600 secondes

1 jour = 3600 X 24 = 86 400 secondes

1 semaine = 86400 X 7 = 604 800 secondes

 

Si avec 3l d'eau vous voulez tenir l'arrosage durant 2 semaines (par exemple), eh bien il faut diviser le nombre de secondes par le nombre de gouttes disponible.

A savoir… pour cet exemple… :

2 semaines = 604 800 X 2 =  1 209 600 secondes.

Vous disposez de 3L donc 60 000 gouttes.

Il faut mettre une goutte toutes les… 1 209 600 : 60 000 = 20 secondes

Cela fait déjà un réglage très fin, pas facile à obtenir.

 

Exemple pour 5 jours…

86 400s X 5 j = 432 000 s

Toujours en disposant de 3L donc de 60 000 gouttes

432 000 : 60 000 = 7,2 s

Il faudrait donc une goutte toutes les 7 s environs. Ce dosage est déjà plus facile à réaliser.

 

 

Note : Plus le temps entre chaque goutte sera long, et plus difficile sera à faire le réglage. Ne pas oublier non plus que plus le temps s'espace entre les gouttes et plus vous aurez de perte par évaporation. Il faudra donc trouver un compromis entre le temps intervalle de chaque goutte et la réserve de la bonbonne. Ne pas hésiter à augmenter la capacité de cette bonbonne dès que le temps entre chaque goutte devra s'éterniser. La situation météo doit être prise en compte également. Avec une hygrométrie très faible, moins de 30 % (c'est le cas en ce moment), il faudra augmenter le débit assurément sinon, une grande part de votre arrosage disparaîtra par évaporation instantanée.

 

 

Amélioration de la répartition…

 

Si vous avez possibilité de récupérer des petits robinets 3 voies, ne pas hésiter à en mettre un ou 2 sur la descente d'arrosage. En effet, si vous multiplier les points d'entrée d'eau dans votre bac à verdure, cela ne sera que meilleur pour la répartition de cette eau.

De plus si vous disposez de plusieurs "perf", rien ne vous empêchera d'en disposer d'autres, réparties, sur le (les) bac en question. Cela permettra encore un meilleur arrosage.

 

Vu du robinet à 3 voies servant de répartiteur…et le maintien en terre…


 

Sur cette photo (un semis de persil), j'ai fait 2 points d'arrosage (le tuyau est maintenu en place, piqué sur un cure-dent (le tuyau doit coulisser dessus sans coincer). Lui-même piqué en terre pour assurer une meilleure diffusion de l'eau en profondeur. On pourrait utiliser une aiguille de seringue pour faire pénétrer l'eau plus en profondeur. Pour le moment je n'ai pas expérimenté cela...à faire pour voir la différence d'efficacité de cet arrosage.

 

Dernier conseil…

 

Durant mes absences, fréquentes, je dispose les "bacs à verdure" dans les toilettes. Cet endroit est la partie la plus chaude du bateau (important : ça pousse plus vite), il y a de la lumière sans avoir le soleil direct et l'endroit ne craint pas l'eau (si par mégarde, la bonbonne éclatait).

 

Vu de ce système d'arrosage automatique sur cet exemple (semis de persil) en cours…


 

 Dernière remarque...


Si vous habitez une maison (ou appart, idem) eh bien vous pouvez faire ce même système directement à partir de votre robinet de douche ou de lavabo. Vous mettez vos plantes dessous, quitte à faire un petit système de distribution par pots (si plusieurs pots distincts - une croix en bois, en plastique, qui répartira les gouttes d'eau) et vous ouvrez le robinet à peine-à peine, en tapotant dessus jusqu'au bon réglage. Les meilleurs robinets pour ce faire cela sont ceux qui possèdent une pastille en céramique en guise de joint. Les vieux modèles (à boisseaux ou à clapets) classiques, ne sont pas très indiqués pour ce faire, caractéristiques des joints variant sans cesse...

Il suffit de compter le temps entre chaque goutte et là, vous n'avez plus le souci de la réserve ! J'ai expérimenté ce système sur le réseau urbain et ça marche bien.

 

Qu'on se le dise …et bon vent !

 

Trucs & Astuces précédent…

Trucs & Astuces suivant…


 Retour à liste des Tr & As...



 

 



19/05/2011
1 Poster un commentaire
Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 153 autres membres