Le Trésor Des Kerguelen

Le Trésor Des Kerguelen

131 Tactique de départ pour un long périple...

Trucs & Astuces précédent…

Trucs & Astuces suivant…

 

 

 

 

131 Tactique de départ pour un long périple…

 

 

 

     Partir pour un Tour Du Monde, ce fameux TDM qui fait rêver des tas de gens, est une chose rare et importante dans la vie d'un marin. Mais au fur et à mesure que l'on poursuit le voyage, on s'aperçoit que chaque nouveau départ reprend l'allure du tout premier "vrai grand départ" sur le plan émotionnel !

 

Et là avec ces sentiments étranges qui nous envahissent, on ressent le besoin de « prendre du temps » pour couper les ponts avec le réel, le quotidien, l'environnement de cette « vie établie ».

 

C'est une sensation bizarre qui vous prend la tête à ce moment là car vous quittez un lieu, un environnement d'amis et de choses que vous connaissez très bien… Tout ceci vous rassure au fond de vous-même et, là, à cet instant précis vous allez abandonner toute cette tranquillité pour partir vers l'inconnu, l'imaginaire, l'incertain, le fugace, les difficultés, l'horizon…

 

C'est parfois difficile de franchir cette étape.

Alors comment faire pour mieux passer cette épreuve… ?

Comment agir pour rendre ce passage obligé, plus serein… ?

 

Eh bien c'est le sujet traité ici.

Nous avons eu au cours de nos 25 années de navigation autour du monde, bien des départs, bien des séparations, bien des surprises, bien des inquiétudes… pourtant à chaque fois, nous nous sommes lancés à l'assaut des vagues et des océans, même lorsque nous savions par avance que des difficultés ou du mauvais temps nous attendraient !

 

Faire un "vrai faux départ"…

 

Pour dompter ces émotions étranges, nous avons mis au point une méthode douce, consistant à faire un "faux départ systématique et volontaire".

Je m'explique…

 

Nous partions réellement comme prévu à l'heure et au jour annoncé mais pas pour le grand large, mais pour aller s'isoler dans un mouillage proche. Mouillage où là, nous pouvions nous mettre dans la tête toutes ces choses nécessaires à la vie du bord pour le grand large. Voilà quelle était notre tactique. Vous n'y avez peut-être pas prêté attention mais souvent au cours du récit, je précise ce mode opératoire. On trouvait que cette journée était propice, devenue indispensable même pour nous mettre dans le bain du voyage, comme on dit. Se préparer à la solitude, à la navigation, à la météo, aux quarts de nuit, au mauvais temps, s'imprégner de toutes choses indispensables à une maîtrise de la navigation hauturière. Avec les années, ce « faux départ » était devenu un automatisme.

 

 

Partir de nuit…

 

Une autre chose également qui surprend souvent nos interlocuteurs… Nous partions très souvent de nuit.

Le « vrai faux départ », lui,  se faisait de jour. Il vaut mieux, pour aller se glisser dans un mouillage de quarantaine, en quelque sorte, non loin. Installés-là, nous y passions une nuit et la journée suivante pour pouvoir lever l'ancre à la tombée de la nuit suivante. Les enfants étaient ainsi contents d'avoir profité d'une journée tranquille à se préparer hors des sollicitations extérieures.  Et, nous-même, également, pouvions penser uniquement au bateau et à la route pour laquelle on se préparait. Aussi sécuriser le matériel, préparer les manoeuvres de gros temps… Vérifier les harnais, le poste du survie, etc… Toutes ces choses auxquelles on ne pense jamais à terre.

Nous partions alors dans la nuit noire, souvent les enfants déjà couchés. Nous étions alors bien sereins et dispos à souhait, heureux d'avoir pris le temps de nous plonger intensément et tranquillement dans ce voyage.

 

Alors, si vous aussi vous vous préparez à prendre le grand large, essayez ce "vrai faux départ", vous découvrirez sans doute vous aussi, les bienfaits émotionnels que donnera cette journée "coupée du monde" avant un grand saut.  Pour ce qui est d'un départ de nuit, le premier sera sans doute un peu angoissant mais bien vite vous pourrez mesurer, vous aussi, tous les avantages liés à ce type de navigation. De plus sur le plan performance, quitter la côte de nuit permet bien souvent de profiter des vents de terre et donc d'une mer relativement calme. Que d'avantages en somme !

 

 

C'était encore un petit bout de notre expérience de navigateurs au long cours…

 

 

 

Qu'on se le dise …et bon vent !

 

 

 

Trucs & Astuces précédent…

Trucs & Astuces suivant…

 

 

 Retour à liste des Tr & As...


 



14/06/2011
1 Poster un commentaire
Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 155 autres membres