Le Trésor Des Kerguelen

Le Trésor Des Kerguelen

139 Installer des agrès dans la nature, à bord...

Trucs & Astuces précédent…

Trucs & Astuces suivant…

 

 

 

 

139  Installer des agrès dans la nature, à bord…

 

 

     On me demande souvent comment pouvait-on occuper les enfants à bord pour leur faire faire du sport, des activités de plein air, de l'exercice… Je ne parlerai pas ici, de la natation, plongée, kayak, planche à voile et de tout ce qui tourne autour de la voile, du nautisme en général…Ces activités faisaient parties de notre quotidien !

Non, seulement de ce que nous avons pu « inventer » de rigolo…afin de partager avec les autres enfants de rencontre !

Eh bien les idées ne nous manquaient pas.

Démonstration…

 

 

Dans la nature… Le Pendule...

 

     Cet agrès, ce jeu, est le plus facile à réaliser. Il suffit de trouver un arbre assez haut et bien situé en bordure de rivière. Ensuite il suffira de monter dans l'arbre et d'attacher une corde à une grosse branche venant au dessus de la rivière. On n'est pas obligé de monter dans l'arbre. Si vous savez viser, eh bien vous lancez une première petite cordelette (avec une pierre en guise de lest au bout) et une fois bien lancée par-dessus la bonne branche, vous y attachez la corde du pendule. Reste plus qu'à la positionner à la bonne longueur et l'assurer au pied de l'arbre (ou sur un autre arbre à côté).

Petite astuce pour pouvoir éventuellement s'asseoir en bout de corde, c'est d'y faire un très gros nœud ou y mettre un court bâton permettant de bien se tenir avec les deux mains. J'opte volontiers pour le nœud car le bâton est agressif pour les fesses si on s'assoit dessus à califourchon, néanmoins ce sera plus facile pour se tenir "à bout de bras" par les mains !

 

 

Le but du "jeu" étant de courir sur la berge dans une couse en forme d'arc de cercle et de partir vers l'eau, pendu au cordage. Il faut essayer de tenir le plus longtemps possible au dessus de la rivière avant de se lâcher. Quand la course de ce balancier revient vers la berge on lâche la corde et…bien sûr, on tombe à l'eau dans la rivière.

C'est aussi un peu cela le but du jeu !

Un avantage de la corde assurée au pied de l'arbre est que vous pourrez la régler très facilement en fonction de la grandeur des candidats au « vol plané »… ! Ce sera plus difficile à faire si la corde est attachée en haut, sur la branche.

 

Ce jeu est très facile à mettre en place. Vous allez attirer tous les gamins du coin !

Utiliser un cordage non extensible pour faire ce pendule (de la drisse pré étirée  de 10 ou 12 mm : parfait).

 

Exemple de cet agrès, fait par les Kerguelen…

Nanou… https://static.blog4ever.com/2006/01/8798/photo_8798_9006883_201107214613189.jpg

Moïse  ici au Pendule...


Papa   https://static.blog4ever.com/2006/01/8798/photo_8798_9006901_201107215008975.jpg

 

 

 

Dans la nature… Le pont de singe, en travers d'un canyon, d'une rivière…

 

 

     Voici un agrès très prisé, toujours.

Il nécessite un peu plus de matériel cette fois et aussi une sécurité.

 

Vous recherchez un canyon ou bien une rivière ayant des berges garnies de grands arbres. Cette fois il va falloir installer en travers de ce canyon (ou rivière) deux cordes parallèles. La distance entre les deux cordes, disposées l'une à la verticale de l'autre, sera choisie en fonction de la grandeur des « acrobates ». En effet, une fois engagés sur la corde, il faut pouvoir s'appuyer sur la corde du bas tout en se tenant avec celle du haut. Le but du jeu étant de pouvoir traverser complètement d'une rive à l'autre. On marche sur la corde du bas tout en se tenant à celle du haut. Par sécurité, il faut disposer d'un harnais d'escalade que l'on accrochera bien sûr à la corde du haut. Ainsi en cas de lâcher prise de la corde haute, la personne (en plus d'être assurée) pourra se reprendre et continuer la traversée.

 

Pour amarrer les cordes le principe sera le même que précédemment. Soit on monte dans les arbres soit on assure le bout des cordages sur le pied des arbres à côté après avoir passer une navette pour tirer les cordes principales.

 

Utiliser pour cela des cordages non extensible, 16 ou 18 mm au minimum. Mettre en place un "rappel" sur le harnais de la personne en 8 ou10 mm minimum.

 

Exemple de cet agrès fait par les Kerguelen...
Pont de singe5.jpg

 

 

Dans la nature… Luge de sable…

 

     Si vous avez la chance d'être près de hautes dunes, vous allez pouvoir tâter à la glisse sur sable !

Nous n'avons pas eu souvent cette occasion mais quand elle s'est présentée à nous, nous n'avons pas manqué ce rendez-vous avec les joies de la glisse pour un grand schuss.

Cela a été le cas dans le Nord Brésil à Jéricocoara, puis en Australie à Brisbane sur l'île de Moreton. Egalement sur le bord des volcans dans l'archipel du Vanuatu. Mais les spots sont certainement plus nombreux, en France sur la dune du Pilat par exemple...…

 

 

 

Dans la nature… Descente en rappel…

 

     Cette discipline peut être pratiquée partout. Il suffit de trouver une carrière ou une paroi rocheuse saine. Bien sûr, il faudra éviter d'aller descendre dans des parois avec une roche pourrie ou dangereuse par son aspect (arrêtes vives pouvant cisailler les cordes). De même si l'endroit est un refuge pour certaines colonies d'oiseaux. Mais en général, le long des bords de mer, on trouve facilement ce genre de parois rocheuses.

 

Côté matériel…

Il suffit d'avoir des harnais de grimpeurs et des cordes. Personnellement, j'en avais acheté un puis j'en ai fabriqué deux autres en copiant sur ce premier modèle, on est bricoleur ou pas. Les sangles ne manquent pas à bord d'un bateau de voyage, les mousquetons non plus. En complément j'avais fait l'acquisition également d'un descendeur.

 

Pour les cordes, là il faut veiller à choisir des cordes très souples qui s'allongent aisément. L'idéal étant d'avoir des cordes spéciales pour escalade. Ces cordages ont en effet un grand pouvoir d'allongement. C'est cette particularité qui vous sauvera la vie si par mégarde, vous lâchez prise ou bien que votre corde principale cède. Donc bien se rappeler que les cordages doivent avoir cette qualité de grande souplesse. Pour le nautisme on trouve cette qualité mais ce n'est pas la majorité des cas. A se rappeler lors du choix des cordages. Une longueur de 40 ou 50m est un minimum pour servir en escalade ou en rappel.

 

Exemple de rappel en famille sur Kerguelen…


 

 

A bord… Faire une balançoire…

 

     A bord des voiliers, il est assez facile de réaliser des agrès acrobatiques…

En premier une balançoire.

Nous avons tous des tangons de spi. Eh bien il suffit de gréer un tangon sur le côté du bateau et d'y accrocher une balançoire. La chaise de calfat (qui sert à grimper en haut du mât) peut très bien convenir pour faire cette balançoire. A bord nous avions fait spécialement une planche servant de balançoire. Car en escale, nous en installions souvent une sur les plages où nous étions en escale. Les enfants des villages environnants pouvaient ainsi en profiter eux aussi. Il m'est arrivé d'ailleurs plusieurs fois d'en installer une et de la laisser sur place. Ceci au grand plaisir des enfants qui rigolaient comme des petits fous avec ce jeu qu'ils découvraient bien souvent pour la première fois de leur vie (faute d'avoir des cordages solides en réserve !).

 

Exemple de balançoire sur Kerguelen…

Balancoire Kerguelen2.jpg

 

 

A bord… Le Spi-Vole…

 

     Là on attaque une activité sportive très appréciée dans le monde des voyageurs hauturiers. Le spi-vole est un sport particulièrement acrobatique et impressionnant, même pour les spectateurs !

 

Pour ce faire, il faut en premier disposer d'un spinnaker et de tout son gréement courant pour pouvoir l'établir.

Mais avant cela, il faut commencer par avoir une bonne météo. Il faut en effet que le vent soit régulier et compris entre 8-10 et 16-18 kts, pas plus. Mais pas moins non plus pour pouvoir le tenir gonfler.

 

Ensuite il faut mouiller le bateau par l'arrière afin de dégager toute la partie avant qui sera utile aux manœuvres du Spi. On envoie le spi en lui laissant sur sa drisse 2 ou 3 m de mou afin d'écarter sa tête du mât principal. Ensuite, il suffit de le manœuvrer avec les écoutes frappées aux points d'amures habituels. Une grosse corde entre ces deux amures sert de « siège » au candidat acrobate.

 

Il faut se mettre à l'eau et dégonfler légèrement le spi en tirant sur une des écoutes. Le Spi baisse à la hauteur de l'eau et la personne monte alors dans le siège. On peut soit s'asseoir, soit se tenir debout et se tenant au reste de ces 2 écoutes qui vont remonter vers leur points d'attaches.

 

Ce jeu est très acrobatique en plus d'être spectaculaire. Nous avons vu plusieurs fois des rassemblements se faire sur les plages en face du voilier lorsque nous installions notre "parachute ascensionnel" comme nous l'appelions alors !

 

 

Exemple de spi vole sur Kerguelen…Ici Momo à l'île des Pins - Calédonie...

Kerguelen et le Spi-vole.jpg

 

NB : Il y aurait certainement d'autres idées à exploiter. Mais celles-ci sont celles que nous avons utilisées durant toutes nos années en voyage autour du monde.

 

 

 

Qu'on se le dise …et bon vent !

 

 

 

Trucs & Astuces précédent…

Trucs & Astuces suivant…

 

 Retour à liste des Tr & As...

 

 

 

 

 

 



21/07/2011
1 Poster un commentaire
Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 155 autres membres