Le Trésor Des Kerguelen

Le Trésor Des Kerguelen

145 Lover des cordages de grande longueur…

Trucs & Astuces précédent…

Trucs & Astuces suivant…

 

 

 

 

145 Lover des cordages de grande longueur…

 

 

     Quand il s'agit de lancer un cordage à quelqu'un, et ceci quel qu'en soit la raison, il ne faut surtout pas que celui-ci fasse un sac de nœuds au moment crucial ! Et comme par hasard, c'est souvent à ce moment là que l'embrouillamini se produit. Ce raté pourrait être lourd de conséquences. Donc il est très intéressant de bien savoir lover un cordage afin qu'il ne fasse pas un sac de nouilles, inextricable…

 

Pour la petite histoire, c'est le vrillage qui engendre des sacs de noeuds dans les cordages au déroulage de ceux-ci. Ces vrillages se créent au fur et à mesure où les cordes subissent des efforts importants (foyer de contraintes) sur des points d'appuis (cas des huit ou descendeur d'escalade) et /ou en tension forte (cas des réas, renvois, clamcleat, sur les bateaux). Il est impossible d'éviter ce vrillage avec les années d'usage. C'est pour cette principale raison d'ailleurs, qu'un cordage sera classé "usé" avant même d'avoir un seul brin de coupé. Il pourra néanmoins servir à autre chose mais plus en une seule grande longueur. Donc le couper pour une dernière utilisation en petites longueurs.

 

 

Sur un bateau, les cordages de grande longueur sont assez nombreux, alors comment les ranger, les lover, pour qu'ils puissent servir sans jamais faire de nœuds ?

 

 

Lover des cordages de grandes longueurs…

 

-     Pour les cordelettes fines (moins de 6-7 mm), on peut les enrouler autour du bras. On commence dans la main et on passe derrière le coude pour revenir à la main et ainsi de suite. Si la cordelette est vraiment très longue, on peut faire plusieurs paquet que l'on serre avec 2 élastiques (comme pour les suspentes des parachutes). C'est une bonne manière de prévenir les sacs de noeuds !

 

 -    Pour les cordages fins (jusqu'à 9-10 mm), le mieux est d'avoir un "sac à cordage" pour y mettre le cordage en vrac et ceci sans le ranger spécialement. Cela peut paraître curieux mais pour les cordages de faible diamètre et de grande longueur, c'est certainement la meilleure méthode. Méthode utilisée par les grimpeurs qui utilisent couramment des cordages de 70 à 100 m de longueur.

 

 -    Pour les cordages moyens (jusqu'à 16-18 mm), une bonne méthode consiste à lover le cordage par une grande boucle que l'on pose dans la main gauche par exemple à partir de la main droite. Ensuite on dépose la boucle suivante dans cette même main gauche mais en retournant la boucle de 180° avant de la mettre sur la précédente. La troisième boucle sera normale, la quatrième inversée, cinquième normale, sixième inversée…/…et ainsi de suite jusqu'au bout.

Pour dévider une corde lovée ainsi, commencer toujours par saisir la fin de l'enroulement. C'est celle qui sera dessus si vous posez le tas de boucles au sol pour la lancer.

 

 

 -    Pour les gros cordages (supérieurs à 18 mm – haussières, ligne de mouillage…) eh bien on reprend la méthode précédente mais au lieu de mettre la corde dans la main, on la pose au sol. De plus il est important de faire ces boucles encore plus grandes. En effet, les gros cordages sont, en plus d'être lourds et encombrants, peu manipulables à cause de leur rigidité. Il est donc important de leur donner de la place pour se "prêter". Une fois lovée en grandes boucles, il faudra replier ce gros tas de boucles sur lui-même en faisant un huit. Ensuite on attache ce dernier tas avec une garçette et ainsi on pourra le transporter et/ou le stocker plus facilement.

Au moment de se servir de ce dernier, ne pas oublier de défaire le "huit de stockage" avant de tirer sur l'extrémité "intérieure au tas" !

Pour toutes ces boucles, agrandir le diamètre des boucles avec la longueur. Autrement dit, commencer par des boucles plus petites et les agrandir au fur et à mesure que le tas grossi.

Pour les dévider, toujours commencer par l'extrémité qui est à l'intérieur du tas, jamais celle de la fin à l'extérieur !

 

 

Lancer un cordage…

 

     Pour lancer un cordage et qu'il s'allonge bien à coup sûr…

On pose le cordage devant soi au sol, on prend (si on est droitier) quelques boucles dans cette main droite puis on prend encore quelques boucles dans la main gauche que l'on positionne ouverte et tendue vers la direction du tir. On laisse pendre une "boucle morte" (2 si nécessaire) entre les deux mains.

 

Ensuite on fait tournoyer le paquet de boucles tenues de la main droite pour lui donner de l'énergie et on le lance dans la direction choisie en faisant attention à laisser glisser en même temps, les boucles tenues dans la main gauche ouverte. Celles-ci vont s'allonger les premières ! Il faut savoir que c'est le paquet de droite qui va tirer les boucles, une à une, de la main gauche. Une fois toutes allongées, elles  vont bloquer le paquet lancé par la main droite qui donc va se dérouler à son tour.

Si vous avez bien lancé l'ensemble, c'est ainsi que se déroulera le « film du jet de la corde ».

 

Prenez le temps de bien comprendre ce « film » et vous deviendrez le roi du lasso !

Personnellement, je me suis beaucoup entraîné avec ma bouée couronne et son filin de 15m.

Et je peux vous dire que c'est lourd, une bouée couronne à lancer…/…

Mais quel plaisir de savoir que l'on est capable de lancer loin et au bon endroit une bouée en déroulant totalement son filin et sans anicroche ! Il en va de la vie de l'équipage parfois.

 

Voir un autre article sur le sujet, très détaillé, ici...

 


Dernière chose…

 

     Le lancer de corde est une chose qui s'apprend, contrairement à ce que j'entends bien souvent dire…

 "Ah, mais lui il est doué" !

Non, ça n'existe pas les "gens doués", il n'y a que des gens qui s'entraînent.

Point Barre.

 

J'ai rarement vu des marins s'entraîner à faire cet exercice de lancer de cordes (ou bien tout simplement lancer cette fameuse bouée couronne avec sa retenue de 15 m)... Essayez et vous verrez comme il est difficile de pouvoir allonger parfaitement ces 15 m à coup sûr ! C'est bien dommage car cela peut vous sauver la vie ou bien celle de votre bateau, si vous avez un lancer à faire un jour dans un lieu inattendu ou bien à un moment critique.

Cela peut devenir vital !

 

Alors en premier, n'hésitez pas à vous entraîner à lover un cordage

…en second, à apprendre à les lancer pour qu'ils puissent se défaire sans jamais déclencher un paquet de nouilles !

 

Tout cela fait aussi partie de la vie d'un "bon marin".

 

 

NB : Savoir lancer une corde m'a sauvé la vie, enfin celle du bateau au moins une fois…

C'était en Patagonie lors d'une forte tempête. Au moment d'aller me mettre à l'abri sur un ponton voisin, j'ai crocheté un des nombreux cordages qui pendaient autour du voilier dans l'hélice et le moteur a calé. Le courant de la marée descendante me renvoyait vers le milieu du fleuve en furie… Là j'ai attrapé une drisse disponible, j'ai fait une boucle de lasso et envoyé le cordage vers un ponton flottant… La distance était déjà de 12 ou 15 m et s'écartait rapidement... Le lasso a coiffé le dernier taquet du dock du premier coup. OUF, nous étions accroché au quai, quel soulagement ! Ce geste nous a certainement sauvé d'un échouage ou d'une galère bien plus dramatique… !

Récit de cette journée ici…chapitre 138…

 

 

 

 

Qu'on se le dise …et bon vent !

 

 

 

Trucs & Astuces précédent…

Trucs & Astuces suivant…

 

 Retour à liste des Tr & As...

 

 

 

 

 

 



20/08/2011
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 155 autres membres