Le Trésor Des Kerguelen

Le Trésor Des Kerguelen

146 Rechercher un son, un bruit particulier…

Trucs & Astuces précédent…

Trucs & Astuces suivant…

 

 

 

 

146 Rechercher un son, un bruit particulier…

 

 

 

     C'est bien de décibels dont je souhaite vous parler… !

 

     Parfois il nous arrive de vouloir écouter, rechercher un bruit spécifique, ou bien un son particulier dont on aimerait bien déterminer son origine, sa provenance… Pas facile bien souvent de pouvoir discriminer ce bruit recherché parmi le brouhaha de la vie quotidienne, de l'ambiance où nous sommes.

 

Alors voilà, ayant eut moi-même à rechercher des bruits baladeurs, j'ai commencé à me demander comment je pourrai dissocier plus facilement ce son particulier, parmi tous les autres…

L'image type de ce tableau se retrouve dans les films de Cow Boys… Les indiens portant l'oreille sur le rail de la voie pour savoir si un train arrive. Cette image n'est pas usurpée, c'est absolument certain et on entend le bruit de roulement d'un train à des kilomètres de distance. La méthode a donc bien un fondement crédible.

 

 

Différentes méthodes utilisables…

 

 

1) Première méthode, le tournevis espion…

 

     Quand vous voulez rechercher un son, la première méthode, la plus simple à mettre en œuvre, c'est de prendre un tournevis, le plus long et gros possible et de coincer le bout du manche dans le creux de votre oreille. Cela en portant sa pointe sur l'endroit où vous êtes susceptible de trouver le bruit recherché.  Si vous portez cette pointe de tournevis dans plusieurs endroits différents, vous allez vous rendre compte que l'on peut discriminer relativement bien les différents bruits fait par l'engin où bien l'endroit exploré. Cette méthode est très efficace pour rechercher la provenance d'un bruit anormal dans un moteur, par exemple. Mais aussi pour tout plein d'autres choses….

 

 

2) Autre méthode, le tube acoustique…

 

     Seconde manière d'écouter un son et surtout de l'isoler du reste des bruits ambiants, c'est de prendre un long tube et de le porter à l'oreille, sur l'endroit supposé de sa source. Un simple tube de PVC de 25 ou 30 mm de diamètre est bien suffisant, mais il vaut mieux qu'il soit épais. La longueur est à définir en fonction de l'endroit à ausculter et je conseille d'utiliser un tube assez long. Ainsi l'amplification de ces bruits, sera bien meilleure.

 

Pour cette méthode particulière, il est intéressant de savoir que le tube permettrait aussi d'identifier la provenance d'un bruit avec une très grande précision sur la direction de celui-ci. Cas par exemple d'une personne tombée à la mer et qui appellerait « Au secours ». Ecouter au tube permettait d'affiner énormément la direction optimum de ce bruit. J'ai eu à chercher ainsi un homme à la mer et, à l'époque, je ne connaissais pas ce bon « tuyau d'espion » !

Voir ici, le chapitre où est relaté cet incident, à Porto Rico…

 

 

3) Dernière méthode, le stéthoscope du toubib...

 

     Si vous avez cet appareil dans vos bagages (il n'y a pas besoin d'être du "médical" pour cela… !), eh bien vous serez le roi du débuscage en bruits parasites. Foi d'un vagabond des mers du Sud !

Avec cet appareil très sensible, il suffit de poser la pastille d'auscultation sur l'appareil en question et cela permet d'amplifier les bruits de fonds de très bonne manière. A vous ensuite de trier, comparer et analyser ces bruits en fonction de votre recherche. Nous avions un stéthoscope à bord, mais j'avoue préférer mon tournevis ou bien mon tuyau car ceux-ci ne sont pas fragiles comme le stéthoscope. De plus, le tuyau du stéthoscope étant assez court, il ne permet pas d'aller sonder une pièce difficile d'accès. Alors que le tuyau acoustique ou même une grande tige (si un tournevis est trop short), permet d'avoir accès à des endroits difficiles ou éloignés.

 

 

Occasions de se servir de ces espions acoustiques…

 

- Trouver un bruit anormal dans un moteur (on écoute sur différents points, culasse, bloc, pastilles de sablage, collecteurs, entrées…/… : au tournevis).

- Savoir si le brûleur de votre Frigo TriMix est bien allumé (sur gaz, bruit du brûleur : tuyau acoustique !). Accès toujours difficile à moins d'avoir installé avant la pose du frigo, un petit miroir derrière permettant de visualiser la flamme du brûleur – ce que j'ai toujours fait sur mes bateaux (= sécurité accrue).

- Ecouter dans le fond du bateau (tige d'acier posée sur l'assise de quille ou directement sur le fond) pour savoir si il y a des cargos autour de vous (ou des baleines, ou que sais-je encore de tout ce que l'on pourrait chercher là-dessous…/… ?).

- Savoir si un fluide circule bien dans un tuyau, une conduite (tournevis, stéto)…

- Trouver une partie creuse dans un mur (on frappe le mur et on écoute "au tournevis", au stéto, radical)…

 

Il y a certainement encore bien des applications à faire avec ce petit matériel et cette astuce.

Tous les adeptes de 007 le savent, bien évidemment, le micro canon, n'est qu'une application de tout cela.

 

 

 

 

Qu'on se le dise …et bon vent !

 

 

 

Trucs & Astuces précédent…

Trucs & Astuces suivant…

 

 Retour à liste des Tr & As...

 

 

 

 

 

 



22/08/2011
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 151 autres membres