Le Trésor Des Kerguelen

Le Trésor Des Kerguelen

168 Survivre à un incendie…

Trucs & Astuces précédent…

Trucs & Astuces suivant…

 

 

 

 

168  Survivre à un incendie…

 

 

      Mes aventures m'ont amené à raisonner sur les chances de survie en cas de graves calamités naturelles (en étant isolés et seuls, on ne peut compter que sur soi et ses propres connaissances !). Comme par exemple faire face à un tsunami, inondations catastrophiques, tremblement de terre, naufrage, cyclone, incendie généralisé, etc…

 

Pour ce qui est de la survie face à un incendie de grande envergure, sans aucune possibilité de fuite, eh bien, il n'y a pas beaucoup de choix mais avec un peu de savoir faire, de connaissances et de bravoure, il y a certainement possibilité de survie.

 

Voici un résumé de mes réflexions, basées sur les études qui ont été faites (...que j'ai épluchées) sur le sujet.

 

 

     Lorsqu'un brasier se déclare comme un incendie de forêt, bien vite la température au sol augmente au point d'ailleurs que le reste de la végétation autour du foyer principal s'embrasse spontanément, ceci sans avoir besoin d'un point d'ignition. Le simple fait que la température ambiante augmente à plus de 600 °C, tout ce qui est combustible, va s'enflammer spontanément ! Ca, c'est la première chose surprenante d'un incendie de grande importance.

 

Au bout d'un quart d'heure seulement, la température dans un incendie de forêt croît au point d'atteindre une valeur supérieure à  800°C. Des expériences ont été menées aux Etats-Unis et au Canada en particulier. Des pompiers se sont enfermés dans une sorte de toile de tente en tissu spécial et ils ont bien résisté au feu à cette température élevée durant 20 minutes. Ces tests servaient à valider la qualité de nouveaux équipements de survie.

Ces mêmes expériences ont montré par des relevés précis que, dès l'instant que vous êtes enterré sous une certaine épaisseur de terre, la température chute très rapidement pour devenir "supportable" à des êtres vivants.

 

 

Ainsi… avec 815°C en surface au sol…

 

A 15 cm sous le sol, la température est "seulement" de 42°C.

A 25 cm sous le sol, la tempé tombe à 35°C.

A 35 cm sous le sol, la tempé descend à 31°C.

 

On voit donc que, dès 25 cm de profondeur, il est possible de survivre pour un mammifère à un foyer incendiaire de surface*. L'homme n'échappe pas à cette règle.

Maintenant, l'être humain est un mammifère assez corpulent et donc, le principal élément nécessaire à sa survie*, en étant confiné sous terre, sera la respiration. Il faudrait que la "taupinière" (la galerie) où se trouvera cette personne soit assez longue ou assez grosse pour assurer sa survie respiratoire durant une heure ou deux au moins. Après cela, il y a d'autres contraintes de réussite à la survie mais celle-ci est soumise en tout premier à ce paramètre respiratoire. Temps nécessaire pour que passe le front d'incendie. Une bouteille de plongée (classique de 2 m3 et pleine) pourrait parfaitement servir à cette survie respiratoire (en théorie : 3h de survie en surface avec 2 m3 d'air).

 

Dans la pratique, s'il l'on dispose d'un peu de temps et de matériel, ce serait de creuser un tunnel ou une galerie et de s'y enterrer le temps que passe ce front d'incendie. Cette durée de passage du front de flammes, sera fonction du terrain, du relief, de la densité de végétation, de l'hygrométrie ambiante, du vent, etc…

 

En tout premier, il faudra rechercher un lieu propice à cette entreprise, comme le lit d'un torrent, un petit vallon, un endroit qui serait plus facile à creuser en utilisant sa forme naturelle pour pouvoir être recouvert de terre (un gros terrier déjà existant)…/… Si on ne peut pas creuser, on peut aussi se recouvrir de terre, dans un fossé, une partie déjà excavée dans le sol. Un éboulis de pierres serait un bon départ pour réaliser cela.

 

Bien sûr si, dans le coin, vous pouvez trouver une grotte naturelle, une entrée de mine ou même un puits, cela pourra vous servir de refuge tout en améliorant votre protection. Une carrière est un bon endroit également car généralement exempte de végétaux, donc de "matières à brûler".

 

 

En tout cas, l'idée est bonne et elle est à creuser (sic) !

 

 

 

* Survie respiratoire : D'après la NASA, un homme moyen a un besoin vital minimum de 0,84 kg d'oxygène par journée de 24h pour survivre (jour & travail moyen+ nuit & repos). Soit 1h30 de survie dans 1 m3 d'air (je vous fais grâce des calculs). On peut voir que 1m3 d'air sain (air à 21% de O – soit 200L d'oxygène environs sur 1000 L d'air) serait le volume minimal requit à un homme pour "une survie dans un trou de souris" durant 1h30.

 

>>On pourrait dire en résumé qu'il faut 2 L d'oxygène (pur, contenu donc dans 10 L d'air) à la minute pour une personne en état de survie (donc calcul aisé fonction du volume total du lieu où on est confiné - sachant que 20% grosso modo de l'air ambiant est de l'oxygène). Une sphère de survie (genre à gonflage automatique, anti avalanche) de 1,60 m de diamètre vous donne par exemple un volume de 2,14 m3. Donc survie assurée pour près de 3h.

 

 

* Incendies de surface : Quand on étudie l'histoire de la planète Terre, on s'aperçoit que seuls, ont survécu aux éruptions volcaniques permanentes ou aux pluies diluviennes de météorites, les espèces d'animaux vivant enterrés sous le sol.

(Voir l'excellent docu de Yavar Abbas, « Voyage aux origines de la Terre » - Arte 2010).

NB : Je peux envoyer ce superbe documentaire à toute personne qui m'en ferait la demande (adresse mail en fin de site).


Lien ici pour renseignements supplémentaires…

http://25ansautourdumonde.blog4ever.com/blog/lire-article-8798-2081635-voyage_aux_origines_de_la_terre___.html

 

 

 

 

Qu'on se le dise …et bon vent !

 

 

 

Trucs & Astuces précédent…

Trucs & Astuces suivant…

 

 Retour à liste des Tr & As...





09/01/2012
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 153 autres membres