Le Trésor Des Kerguelen

Le Trésor Des Kerguelen

176 Mille et deux conseils pratiques de vie à bord…

Trucs & Astuces précédent…

Trucs & Astuces suivant…

 

 

 

 

176  Mille et deux conseils pratiques de vie à bord…

 

 

Encore des petites astuces, données à la volée…

 

 

 

Affûter une paire de ciseaux…

 

     Pour rendre la finesse de coupe à une paire de ciseaux (de couture), il suffit de prendre du papier alu (ou de la feuille fine d'alu,  du genre opercule de boîte de lait ou de café par exemple et de couper plusieurs fois dans la feuille. Il faut insister un peu mais c'est très efficace. L'alu étant un métal tendre, les ciseaux vont s'affûter tout seul. Un vrai miracle !

 

 

 

Briquets et allume-gaz…

 

     Dans le commerce, il existe des tas de briquets. Un modèle particulièrement intéressant pour le "voyageur au long cours" est le briquet rechargeable avec allumeur piézo incorporé. Ces briquets sont anodins et ne valent guère plus chers que ceux à jeter (non rechargeable et à pierre, avec molette donc). Alors si vous voulez faire une petite réserve de briquets, n'hésitez pas à privilégier ceux-là car ils ne craignent pas du tout l'humidité (contrairement à ceux avec pierre - avec molette donc - car eux, se coincent si la pierre prend l'eau). Il suffit d'emmener avec soi une ou deux cartouches de gaz en réserve (indispensable pour le petit chalumeau que vous aurez aussi…). Pour les allume-gaz, idem, privilégiez les modèles piézo, ils sont presque "inusables".

 

 

 

Cadenas ou serrure récalcitrante…

 

     Si vous avez un cadenas ou une serrure qui coince avec sa clé, eh bien une bonne astuce (si vous n'avez pas d'huile ni graisse sous la main !), consiste à frotter la clé sur un morceau de bougie (paraffine) et de la glisser ainsi dans le canon récalcitrant. On peut aussi le chauffer et cela va décoincer les minuscules mécanismes fait souvent de matériaux bien différents les uns des autres.

 

 

 

Clavier virtuel d'ordinateur…

 

     Si vous avez un pb de clavier et que vous avez toujours la souris qui marche, il est possible de récupérer un clavier virtuel par…   Démarrer / Tous les programmes / accessoires / accessibilité / clavier virtuel. Il suffira de taper sur votre « pseudo clavier », avec le pointeur de la souris. Cela permet de se dépanner en attendant un autre clavier (faut pas renverser non plus son café dessus, quelle idée !)…

 

 

 

Conserver de la peinture…

 

     A bord des bateaux nous avons tous de la peinture. Un pot entamé a du mal à se conserver car les boîtes ne sont pas vraiment étanches (souvent abîmées à l'ouverture). Alors un truc simple c'est de mettre le reste du pot dans un pot en verre adapté à la quantité à conserver : l'air est un très mauvais ami pour une bonne conservation de la peinture. Ensuite mettre un scotch (genre large et solide) autour du couvercle pour l'étancher parfaitement.

 

 

 

Dégripper des boulons…

 

     …Si vous n'avez pas de dégrippant… !

Pour dégripper des boulons rouillés ou autre pièce mécanique bloquée par le temps, vous chauffez la pièce avec un sèche cheveux (ou autre appareil à air chaud) puis vous versez sur l'assemblage encore chaud du Coca Cola. Le Coca contient de l'acide phosphorique qui va aider au degrippage et en plus les bulles de CO² vont faire sortir les impuretés ou même la rouille par les interstices.

Un moyen assez efficace de dégripper la mécanique quand on n'a vraiment rien sous la main…

Recommencer plusieurs fois l'opération si une fois ne suffit pas.

 

 

 

Dévider un cordage d'une glène…

 

     Parfois il nous arrive d'acheter une glène complète de cordage. La formule est intéressante question coût. Mais bien souvent celles-ci sont dépourvues de dévidoir ou d'enrouleur. Là, les ennuis commencent. Il ne faut surtout pas commencer à tirer sur le bout final par l'extérieur. Toujours se rappeler qu'il faut commencer par l'extrémité interne de la glène sinon bonjour l'embrouillamini (euh …maxi même !). Ceci est valable d'ailleurs pour tout ce qui est lové et de grande longueur, fils électriques ou pelote de laine compris ! Toujours commencé à tirer par le brin intérieur du rouleau.

 

 

 

Diminuer le Crackling des plexiglass…

 

     Avec les années, les clairs de capots et autres « vitrages » de nos bateaux se fissurent avec le soleil, le vent, les intempéries… Ces petites craquelures ne sont pas bien méchantes en général mais finissent par affecter la transparence du Plexi (aussi sa solidité !). Avec les années, on ne voit plus à travers et c'est bien gênant. Alors un moyen de les faire durer un peu plus longtemps est de nettoyer ces « glaces » avec de l'eau savonneuse et, une fois séchée, les frotter avec un gel de silicone (pâte ou spray). On trouve ces produits pour l'entretien des carrosseries de voiture, également pour étancher les vêtements.

Et si vous faites ce traitement en préventif, il sera très efficace pour retarder l'arrivée de ce crackling.

 

 

 

Entretien des joints en néoprène…

 

     Les capots de ponts en particulier mais d'autre matériel à bord (joints de pompes, combinaison de plongée…) sont en néoprène. Avec les années, ces joints durcissent et ne remplissent plus leur fonction de joint, justement. Alors un moyen simple de leur conserver cette souplesse est de les laver à l'eau savonneuse simplement et, ensuite une fois rincés et séchés, passer du talc dessus. Bien les frotter avec cette poudre extrêmement fine et grasse, miraculeuse. Faire ce traitement de temps à autre (1 fois par an serait parfait).

 

 

 

Faire de la colle « ordinaire »…

 

     Mélanger de la farine et du vinaigre. Ajuster les ingrédients pour obtenir la consistance désirée.

 

 

 

Faire un évent sur un réservoir…

 

     Parfois il est nécessaire de mettre en place un évent sur un réservoir ou bien sur un autre appareil. Un truc tout simple pour trouver un système « tout prêt » est de récupérer une valve sur une vieille chambre à air de voiture (ou de vélo, de moto)… Là vous avez de suite une très bon clapet réglable et montable (pièce fabriquée en laiton la plus part du temps). Avec deux valves, il est même possible de réaliser un niveau de remplissage. On y met un petit tuyau de TubeClair entre les deux valves (limer les filets inutiles après montage pour faire une étanchéité aisée + Serflex). Enfin on gradue le tuyau au remplissage et le niveau de jauge est prêt !

 

 

 

Filières et lignes de vie…

 

     Nous avons tous des filières à bord ou encore des lignes de vie qui traînent sur le pont. Pour les faire, nous pouvons utiliser des câbles spécifiques (neufs). Mais il m'est arrivé d'acheter d'occasion des câbles inox souples et gainés pour les utiliser comme tel. Alors un petit conseil : c'est à proscrire pour ce genre d'utilisation. Je me suis aperçu que ces câbles, gainés de plastique d'origine (ou Rilsanisés), avait une fâcheuse tendance à vieillir prématurément. En effet, ils rouillent très facilement par l'intérieur et cela ne se voit pas (souvent inox de qualité médiocre), bien évidemment ! J'en ai ouvert plusieurs pour voir l'intérieur : l'un était même complètement coupé par oxydation totale et cela ne se voyait que très peu au dehors !

Alors pour une ligne « à qui on va confier sa vie », ce n'est vraiment pas souhaitable d'utiliser ainsi de vieux câbles.

Ne pas hésiter donc à acheter du câble neuf pour faire les filières ou des lignes de vie à bord.

La sécurité n'a pas de prix.

 

 

 

Jerricans et petits réservoirs…

 

     Si vous devez acheter des jerricans, pour le gasoil ça vaut le coup d'acheter des vrais, des bons, car il ne s'agit pas de voir l'un d'eux éclater sur le pont. Alors, ne pas hésiter à investir un peu, ils vous serviront longtemps. Mais pour ce qui est de l'eau, là, ça ne vaut pas le coup d'en acheter (ceux avec robinet incorporé sont bien trop fragiles pour le bateau…à éviter). Ceux-ci sont chers et on peut en trouver facilement des gratuits Si vous connaissez un pharmacien, un quincaillier sympa ou un marchand d'articles pour piscines (on peut toujours demander), ceux-ci reçoivent des produits concentrés, en jerricans perdus. Donc vous pouvez leur demander de les mettre de côtés pour vous. Suivant leur contenu initial, bien les rincer (vinaigre blanc) avant une « utilisation alimentaire ».

Cela vous fera faire des économies supplémentaires.

 

 

 

Joints toriques et dépannage…

 

     S'il est des joints qui ne sont pas faciles à trouver, ce sont bien ceux-là : les joints toriques. Pourtant ces joints ne coûtent vraiment pas chers. Mais ce sont des joints très particuliers (ils servent surtout dans les montages en pression avec fluides ou gaz) que l'on ne peut pas se fabriquer soi-même. Alors un bon conseil de bricoleur averti : faites-en une petite réserve (diamètres et sections, variés), ils vont permettront forcement un jour ou l'autre de faire un miracle pour vous…et/ou même, de passer pour l'As des As, du dépannage.

 

 

 

Passer le hoquet…

 

     Il existe des tas de choses sur ce sujet.

Je vous donne mon truc qui marche très bien… :

Vous mettez un peu d'eau dans un verre (ou tout autre boisson mais pas pétillante !) et vous allez boire « à l'envers ». Je m'explique…

Au lieu de porter le verre à votre bouche normalement pour boire, eh bien vous allez boire une gorgée d'eau (même plusieurs…) mais en mettant les lèvres sur le bord opposé du verre. Pour cela il vous faudra obligatoirement vous plier en deux vers l'avant sinon, vous n'arriverez jamais à boire vos gorgées d'eau. Une fois bues, vous pouvez vous relever et le hoquet sera passé… !

Garanti, et ne me demandez comment ça marche ! Car pour çà, il faudrait aller voir de près l'allure de la poche stomacale, du Cardia (l'entrée !) et du Pylore (la sortie !), pour voir un peu la gueule qu'ils font tous ces clapets, durant cette contorsion. En tous cas ça leur passe l'envie de nous emmmmm…RD.    GARANTI !

 

 

 

Percer du verre…     

 

     Pour percer du verre, on peut utiliser un foret à béton mais une petite meuleuse miniature convient très bien aussi pour faire cela (genre de maquettiste). Pour éviter de fissurer la plaque autour du trou, on dépose avant de commencer une goutte de pétrole, gasoil ou White Spirit sur l'endroit à percer. Très efficace.

 

 

 

Polir un chant en Plexiglass…

 

     Quand on découpe du Plexi, il faut ensuite passer un coup de ponceuse et / ou de papier de verre fin. Mais il reste toujours des traces…

Un truc simple pour assurer la finition d'un chant de Plexiglas (Altuglass, Perspex, Polycarbonate ou autre…"glass"), après avoir passé un petit coup de papier de verre fin, c'est de gratter le champ avec la lame d'une paire de ciseau (ou tout autre outil ayant un bord franc et net, tranchant). Vous vous en servez comme d'un racloir, en le tirant vers vous, positionné presque à 90° du chant. Vous faites plusieurs passages sur les chants et vous verrez que la finition sera vraiment améliorée. On peut même peaufiner encore cette finition en passant un chiffon imbiber de Mirror pour lui donner un dernier poli (ou de la pâte à polir si vous en avez).

 

 

 

Produits pour WC chimiques…

 

     Pour nos WC chimiques, nous achetons un produit spécial qui permet la décomposition des matières organiques sans odeur et sans émanation de gaz. Eh bien ce produit au prix prohibitif peut être remplacé très avantageusement par de la « bouillie bordelaise ». Ces produits spécifiques pour WC sont fait à base de cette mixture. Il faudra donc préparer un mélange de poudre de bouillie bordelaise avec de l'eau. Vous obtiendrez ainsi un produit efficace pour vos WC chimiques et surtout bien moins cher que les produits du commerce, spécialisés. Par ailleurs tous les utilisateurs de piscine pourraient eux aussi utiliser cette bouillie en lieu et place des produits précipitants vendus (une fortune) pour traiter l'eau des piscines ! Mais bon, quand on a une piscine, on est à l'aise ! Euh, moi aussi j'en ai une, de piscine……mais elle est très, très, très grande et …chauffée uniquement par le soleil surtout sous les tropiques !

 

 

 

Protéger une petite plaie en attendant mieux…

 

     Il nous arrive parfois de nous piquer ou de nous couper avec des babioles innocentes comme une feuille de papier ou en ponçant, se mettre un éclis dans les doigts… Eh bien faire un peu couler le sang pour nettoyer la plaie puis l'arrêter en mettant sur le bobo du stick à lèvres. C'est une pommade grasse qui va protéger en attendant de faire mieux. On peut ainsi finir son travail sans infecter le bobo davantage ni mettre « du rouge » partout !

 

 

 

Sacoches et sacs à main, sécurisés…

 

     Les sacoches ou sacs à main, protégés contre le vol coûtent chers. Alors un moyen très simple d'en faire autant (à pas cher et facilement), est d'enfiler dans la doublure de la sangle de portage (courroie, dragonne ou autres anses…), un simple câble de frein de vélo (arrière = long). Pour cela il faut en premier, enfiler une grosse aiguille à tricoter (ou tout autre chose de fin et rigide) au bout duquel on fixe le câble. Pour un marin, il est facile également de trouver des chutes de haubans de dériveurs ou autres (petits diamètres)… On peut aussi garnir d'autres sacoches avec un câble identique, genre sangles d'appareils photos ou d'ordinateurs portables. Si un voleur tente de vous arracher le sac des mains, la courroie ne cassera pas et, mieux, s'il tente de la couper (cutter, couteau – c'est souvent le cas dans les vols à la tire…) eh bien, il n'y arrivera pas à cause du câble justement qui lui, ne cédera pas.

Dernier conseil : pour parfaire la sécurité d'un tel câble, il est nécessaire que celui-ci « rentre dans le sac » et en fasse le tour complet par le fond. En effet, si vous arrêtez le câble à l'anneau de fixation, souvent ceux-ci sont "ouverts" (c-a-d : non fermés soudés !). Et là, c'est l'anneau qui s'ouvrira facilement en cas d'arrachage. Donc bien faire le tour complet et fermer le câble en le sertissant avec une olive en cuivre (très utilisés sur les bateaux).

 

 

 

Sinusite et fromages, ne font pas "bon ménage"… !

 

     Ne riez pas, le sujet est très sérieux.

Si vous êtes sujet aux sinusites fréquentes, cela est souvent douloureux et très gênant. Eh bien un truc que l'on m'a rapporté plusieurs fois et de sources différentes, c'est de ne plus consommer de fromages, particulièrement ceux au lait cru ou à pâtes fermentées (Bleus…et autres…). Ne me demandez pas comment cela fonctionne, je n'en sais strictement rien et j'aimerai bien en savoir plus. Pour le moment, mystère. Mais ce truc de grand-mère est miraculeux. Alors faute de mieux, il est bon à savoir et à essayer pour les « sujets sinusiteux » !

 

 

 

WiFi à pas cher…

 

     Quand on est bien installé chez soi « avec tout ce qu'il faut et assez de sous pour bien vivre », pas de soucis, on a un abonnement chez un FAI pour sa connexion Internet. Bien.

Mais le jour où on devient "marginal question habitat" (et souvent de moyens financiers aussi…), eh bien le Net n'est pas perdu pour autant. Il existe désormais plein de Spots Publics où l'on peut s'accrocher et gratuitement (MacDo, Hôtels, Magasins, Services communaux, etc…).  Maintenant si vous avez un voisin sympa, il pourrait vous donner également les codes d'accès à sa Box. Il faut savoir que cela est illégal mais là on s'en fout car faut pas pousser quand même. Quand on emprunte la brouette du voisin, on ne concurrence pas pour autant un loueur d'outillage ! Alors je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas se brancher sur la toile avec un voisin sympa. D'autant que lorsqu'on arrive à cela c'est bien parce qu'on ne peut plus faire autrement. On termine un bateau par exemple avant de partir en TDM, on est en situation provisoire ou d'attente, etc…/… On ne vole personne, que Diable !

 

Astuce supplémentaire pour ce poste…

     Si vous vous branchez sur des points d'accès publics, il ne sera pas aisé de le faire sans "matériel adéquat". En effet, les émetteurs WiFi dont disposent les ordis portables sont de très faible puissance donc de très faible portée. Pour améliorer cette portée et donc « récupérer » un plus grand nombre de Spots Publics, c'est de s'équiper d'une antenne amplifiée extérieure. Il existe plein de modèles. Les prix sont en baisse, mais cela vaut vraiment le coup de s'équiper. Cette antenne servira aussi pour le bateau ! (à voir, plusieurs articles sur ce sujet dans les Tr & As).

 

 

 

Yaourts maison : le Kéfir…

 

     A bord parfois il est difficile de s'approvisionner, car éloigné d'une ville ou d'un village. Pour les enfants, mon équipière avait trouvé un produit de remplacement assez génial : le Kéfir.

Cette chose est assez curieuse. C'est une espèce de champignon qui pousse et se développe dans l'eau ou bien le lait. Il est connu surtout en Europe centrale et les pays de l'Est. Le Kéfir ressemble exactement à des petits morceaux de choux-fleurs.

Il faut récupérer un petit morceau de cette chose (se transmet de bateau à bateau, par relation…Il peut être conservé congelé) et le mettre en culture dans le lait. Celui-ci se développe, grossi et se multiplie. Au bout de 24 h, on le sort du lait qui a fermenté et vous avez là du pseudo yaourt maison. Tout l'équipage mangeait ce Kéfir sauf moi qui n'ai jamais pu me faire à ce goût particulier de lait fermenté. Cette fermentation augmente avec le "temps d'incubation" et produit aussi de l'alcool (on pourrait par ailleurs se servir de vieux Kéfir comme conservateur, ceci dit en passant).

Il est bon de connaître ce Kéfir c'est un aliment intéressant pour l'organisme, en particulier les enfants.

Un produit proche, et assez similaire, d'origine asiatique est le Kombucha.

 

Le Kéfir… http://fr.wikipedia.org/wiki/K%C3%A9fir

 

 

 

 

Qu'on se le dise …et bon vent !

 

 

 

Trucs & Astuces précédent…

Trucs & Astuces suivant…

 



 Retour à liste des Tr & As...

 

 

 

 



03/04/2012
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 155 autres membres