Le Trésor Des Kerguelen

Le Trésor Des Kerguelen

181 Technique du lancer de cordage…

Trucs & Astuces précédent…

Trucs & Astuces suivant…

 

 

 

 

181 Technique du lancer de cordage…

 

 

     Comme je passe ma vie sur les bateaux et/ou dans ce milieu, il m'arrive très souvent d'avoir à lancer un cordage, une haussière ou bien aussi, de "voir les autres" lancer des cordages.

Là, souvent, je vois virevolter un paquet de nouilles, obligeant cet équipier maladroit à recommencer la manip… Et, bien rarement, je vois « voler un paquet de boucles se déroulant sans anicroche » en atterrissant au bon endroit… Ce n'est pas sorcier d'apprendre.

Curieusement, j'ai rarement vu sur les pontons, ou les terre-pleins proches, des « gens de bateaux » s'entraîner à lancer un cordage ou un filin. Pourtant quand on est marin, cela pourrait bien servir un jour ou l'autre jusqu'à sauver même une vie.

Je me suis toujours demandé le pourquoi, de cette lacune.

Personnellement, j'ai passé du temps à m'entraîner ainsi et cela m'a bien servi de savoir faire… (cf chapitre 138 , ici…).

 

 

     En attendant, eh bien, je conseille toujours à ceux fréquentant les pontons et les bateaux se s'exercer un peu à lancer un cordage. Cela vous rendra forcément service un jour ou l'autre. Auparavant il faut surtout à apprendre les quelques bons gestes et astuces qui permettront un lancer franc et sûr.

 

 

 

Technique de préparation…

 

     Prendre un cordage assez long (mais pas trop pour commencer), ensuite vous augmenterez la longueur mais 10 à 12 m sera bien pour débuter. Question grosseur, de la drisse de 8 ou 10 mm sera parfaite pour l'entraînement.

 

En primo…, remarque importante…

Côté bout à lancer, vous commencez par faire une boucle en faisant un noeud de chaise. Comme çà le cordage sera déjà prêt à capeler sur un bollard, une bite ou un taquet. C'est un gain de temps et une sécurité supplémentaire pour celui qui reçoit le cordage.

 

En deuxio, autre remarque d'importance...

On ne lance jamais un cordage sans avoir assurer son extrémité sur un point fixe. Si vous êtes sur un quai parfaitement nu (sans aucune possibilité d'attache…), eh bien vous faites une boucle (sur ce bout à conserver) et vous mettez le pied dessus (pas dedans !), pour la tenir avec votre poids au sol. Mais on ne lance pas un cordage sans aucune assurance. Seconde sécurité.

 

En tercio, la technique proprement dite…

On va partager grosso modo, le cordage en 2 parties égales.

Une partie que l'on va lover par de grandes boucles (5 ou 6) dans la main gauche, (ceci, si on est droitier) et l'autre partie dans la main droite (celle qui va lancer), ce qui donnera encore 5 ou 6 boucles.

Entre les deux parties (les deux mains) on laisse pendre une « bonne boucle morte » qui peut même aller toucher le sol.

 

Ce faisant, il faut absolument veiller, en préparant le cordage ainsi, à ne pas croiser les dernières boucles vers la fin du lovage par-dessus le tas, ni l'inverse. Car, s'il y a un chevauchement ou un croisement, le déroulage des boucles, en l'air, ne pourra pas s'effectuer « correctement ». Ceci est primordial pour un lancer parfait.

 

Au début cela paraît un peu compliqué, mais en fait çà ne l'est pas du tout. Une fois que l'on a bien compris la technique, c'est un jeu d'enfant que de préparer un cordage et le lancer. Avec un peu de dextérité, il vous faudra moins d'une minute pour préparer un cordage de 15 m de long et le lancer parfaitement (le dérouler en ligne droite sur la totalité de ses 15 m !).

 

Voilà, le cordage est fin prêt à être lancé.

 

 

 

Technique du lancer…

 Une photo étant plus explicite que de grands mots...

Ici, une drisse en 11 mm de 15m de longueur.


 

     Une fois vos 2 paquets de boucles prêtes, vous tendez légèrement la main gauche avec ses 5 ou 6 boucles qui pendent dessous, devant vous. Avec la poignée de boucles de droite vous reculez la main vers l'arrière (1 ou deux fois si nécessaire pour mieux préparer le jet…) et vous lancez vivement sous un angle de 45° de hauteur environ (c'est l'idéal) le paquet de boucles de la main droite tout en maintenant tendue devant, votre main gauche bien ouverte.

 

Si vous observez bien le déroulement "de ce film du lancer au ralenti", voici ce qui se passe …

 

Le paquet de boucles, lancé par la main droite reste relativement bien "groupé et compact" et va étirer, en le délovant, le paquet de boucles resté dans la main gauche, une par une. Une fois toutes ces "boucles de gauche" étendues vers l'avant, ce sont les boucles de la main droite (restées elles, en paquet durant le vol) qui vont être « tirées » vers l'arrière et à ce moment seulement. Elles vont donc à leur tour, se défaire une par une et finir d'allonger le cordage complètement, en l'air. Une fois le cordage étiré totalement (encore en l'air), il va retomber vers le sol (la surface de l'eau) et là, il sera parfaitement allongé « en ligne droite ».

 

Sans cette technique, il est pratiquement impossible de lancer un cordage loin sans se faire "un sac de nouilles". Un peu d'entraînement, de compréhension surtout, et vous deviendrez rapidement le roi du lasso !

 

 

 

Technique de la Touline…

 

     Si vous devez lancer un gros cordage, bien évidement, on ne pourra pas lancer une haussière lourde à la main de cette manière. La technique consistera donc à ce moment là, à utiliser un premier petit filin appelé Touline. Cette corde fine servira de ligne de tire qui, une fois lancée, permettra d'amener le plus gros cordage à poste.

La Touline est habituellement constituée d'une « pomme » (boule de cordage tressé et lesté) et d'un cordelette assez longue (20 à 25 m). On love ce filin dans la main gauche (pour droitier) et on fait tourner rapidement la pomme de Touline avec la main droite, par un cercle vertical (de 1m à 1,50m de diamètre) qu'on lâche face à l'endroit à atteindre. La lancer doit se faire sur une trajectoire à 45° environ du sol (meilleur angle, toujours). Une fois saisi par l'équipier du bord, on y accroche l'haussière à tirer.

Dans les commandos il existe des engins "lance grappins", effectuant la même chose et permettant de tirer des câbles, filins ou cordages, à plusieurs dizaines de mètres de distance.

 

 Voir un autre article sur le sujet : lovage des cordages...ici...

 


Qu'on se le dise …et bon vent !

 

 

Trucs & Astuces précédent…

Trucs & Astuces suivant…

 

 Retour à liste des Tr & As...

 

 

 

 

 

 



01/05/2012
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 151 autres membres