Le Trésor Des Kerguelen

Le Trésor Des Kerguelen

186 Mille et trois conseils de vie pratique à bord…

Trucs & Astuces précédent…

Trucs & Astuces suivant…

                           

 

 

 

186  Mille et trois conseils de vie pratique à bord…

 

 

 

 

 

 

Barbecue et mouches…

 

     Pour empêcher les mouches de venir sur la viande (ou le poisson) en attendant que la braise ne soit bonne, eh bien il suffit de badigeonner de l'huile sur celle-ci, au pinceau. Les mouches ne viendront plus, elles ont horreur de se coller  "les patounettes dans l'olivette" !

 

 

Bougies flottantes…

 

     Depuis quelque temps déjà, les bougies flottantes sont très à la mode. La nuit, cela donne une ambiance vraiment magique. Cette coutume nous vient d'Asie. Depuis, un petit système très ingénieux a été inventé qui peut facilement être imité. C'est la bougie flottante dans la lampe à huile. J'explique…

Au lieu d'avoir votre bougie, c'est-à-dire une petite coupelle étanche et pleine de cire qui va brûler et s'arrêter quand la réserve est vide, eh bien la réserve de cire sera tout simplement un petit bac contenant de l'huile.

Pour cela, il faut se fabriquer une coupelle flottante (en alu, sous laquelle on colle un peu de mousse alvéolée – ou polystyrène). La mèche (brin de laine ou de cordelette) doit traverser de part en part cette coupelle (en forme de fleur – jolie). Ensuite il suffit de remplir un petit bac d'eau sur lequel on versera de l'huile ordinaire (de cuisine), l'huile va flotter sur l'eau. Vous déposez à la surface vos coupelles qui vont flotter et la mèche qui traverse va puiser en dessous l'huile nécessaire à la combustion de la flamme. De temps en temps, il suffira de rajouter un peu d'huile dans le bac et vos bougies seront ainsi alimentées en permanence. Quand il n'y aura plus d'huile sur la surface de l'eau, les bougies s'éteindront d'elles-mêmes, leurs mèches mouillées par l'eau !

 

 

Bouquet de fleurs fanées…

 

     Un moyen assez simple de prolonger l'éclat de fraîcheur des fleurs d'un bouquet commençant à dépérir… C'est de tremper l'extrémité des tiges dans un peu d'eau bouillante quelques minutes. Ensuite on recoupe la partie ébouillantée et on remet le bouquet dans de l'eau fraîche. Prolongation assurée.

 

 

Brosses à dents usagées…

 

     Si un jour vous avez de vieilles brosses à dents usagées…, ne les jetez pas, elles vous rendront de très bons services. Les usages que l'on peut en faire sont si nombreux, qu'il est impossible de dresser une liste. Mais si vous en mettez de côté, foi d'un bricoleur averti, vous trouverez de suite mille et une idées pour vous en servir. Par exemple, pour nettoyer des chaussures de rando ou bien graisser une chaîne de vélo, il n'y a rien de mieux.

 

 

Conserver longtemps des citrons…

 

     Pour conserver des citrons sur une longue période, une vieille méthode, simple et efficace et ils se conserveront durant des mois (article retrouvé dans un livre de médecine de 1936 des Laboratoires Féron et Beauvillard,  Paris)… Il suffit de les plonger dans de l'eau ordinaire, à température ambiante. Il faut simplement qu'ils soient recouverts en entier. Certains auront tendance à vouloir flotter, les forcer à rester immergés, en les coinçant. Un truc bien pratique pour cela c'est de couper le col d'une bouteille d'eau minérale et on pourra ainsi en mettre 4 ou 5 sur toute la hauteur (suivant grosseur). Pour le bord, en navigation, on pourrait utiliser un bocal en plastique, qui fermera donc.

 

 

Désinfectant, désodorisant…

 

     Pour désinfecter et enlever les mauvaises odeurs stagnantes dans les cuvettes, éviers et autres coins toilettes… Un moyen simple et peu coûteux, c'est d'y mettre 2 ou 3 gouttes seulement d'essence de térébenthine frottées avec un chiffon. Le vinaigre blanc fait aussi l'affaire.

 

 

Economie électrique à bord…

 

     Sur les tableaux électriques à bord, il y a souvent des "ampoules témoins", marquant si l'interrupteur est allumé ou éteint. Pour moi cela est plus un gadget que réellement utile. Il suffit d'adopter une "convention de montage" et on sait de suite si l'appareil concerné est ON ou OFF. La convention usuelle est : inter en position haute = éteint, inter en position basse : allumé. Et ainsi on fait de sérieuses économies d'électrons.

 

 

Enlever une tâche de graisse…

 

     Si vous avez une tâche de graisse sur un vêtement, un truc simple… Vous chauffez la tâche avec un fer à repasser en ayant appliqué au dos du tissus en premier, un papier de soie qui absorbera le gras. La graisse va ramollir et migrer vers le papier (en obéissant aux lois de Maxwell).

 

 

Eteindre un début d'incendie, de feu gras…

 

     Dans une cuisine, il y a forcément des risques de début d'incendie.

Si un jour vous avez un début d'incendie, de feu gras ou d'huile, il ne faut JAMAIS y lancer de l'eau dessus, cela attisera encore plus le foyer. Si vous avez de la cendre ou du sable sous la main (et pas d'extincteur évidement…), cela sera parfait pour l'éteindre. Mais un truc méconnu pour étouffer un feu, faute de mieux, c'est d'y jeter du lait. En général, on en a dans sa cuisine. Des matières comme le plâtre ou le ciment, sont excellentes également pour éteindre un début d'incendie « gras » (on a souvent cela dans le garage). Ce qu'il faut savoir, c'est que plus la poudre est fine et pulvérulente et plus c'est efficace pour éteindre.

 

 

Eteindre un feu de cheminée…

 

     On sort quelque peu du cadre du bateau mais je donne cette astuce car elle était bien connue autrefois et tend à se perdre…

Pour éteindre un feu de cheminée, on bouche l'arrivée d'air en bas et on monte sur le toit pour jeter dans la cheminée un petit sachet de souffre. En brûlant celui-ci va dégager une épaisse fumée qui va étouffer rapidement le reste du feu qui vient de démarrer. Autrefois, dans les campagnes françaises, tout le monde possédait son sachet de souffre prévu à cet effet, si un feu de cheminée survenait ! Ensuite, bon, il faudra la ramoner cette cheminée, car si le feu prend, c'est que la suie est épaisse et il faut l'enlever !

 

 

Filtres à eau…

 

     Quand on a un filtre à eau, au début l'eau passe assez vite car la surface filtrante en contact est assez grande. Mais vers la fin, la hauteur d'eau dans la réserve étant basse, là, une faible hauteur se retrouve en contact avec le filtre. Alors un truc simple c'est de mettre à ce moment là une petite bouteille remplie d'eau (pour l'alourdir) dans le récipient contenant le filtre et l'eau à filtrer (ou autre chose). Cela fera remonter le niveau de l'eau dans la réserve donc une surface en contact avec le filtre plus grande. La "fin" de la réserve d'eau sera ainsi filtrée plus vite.

 

 

Grosses allumettes pour Barbecue…

 

     Si un jour vous devez allumer un barbecue (ou un gros feu vif) avec une grosse allumette spéciale et que vous n'en avez pas, il est très facile d'en fabriquer une...

Pour cela vous prenez une brochette en bois, classique, et vous suturez (avec un fil de fer ou de cuivre fin) un petit paquet d'allumettes normales (une dizaine) sur l'extrémité de la brochette. Il suffira d'y mettre le feu et vous aurez là, une vraie petite bûchette qui permettra de bien démarrer votre feu. Ceci avec de la réserve de temps, de la puissance et la longueur nécessaire pour ne pas se brûler.

 

 

Légumes secs et cuisson…

 

     Quand on a des légumes secs un peu vieux et donc plus difficile à cuire, il suffit d'ajouter dans l'eau de cuisson quelques cuillerées de sucre fin. Cela facilitera leur cuisson tout en leur donnant une petite saveur douce.

 

 

Miel et petits bobos…

    

     Depuis l'antiquité, on se servait du miel pour aider à cicatriser les petites plaies. On a oublié ce remède qui est facile à se procurer… Alors si vous n'avez rien sous la main, pensez à la cuisine… et ne pas oublier de mettre un petit pansement aussi, sinon on risque de se coucher et de dormir dans de la colle…

 

 

Nettoyer un jerrican alimentaire…

 

     Les jerricans utilisés pour l'eau alimentaire finissent par s'entartrer. Ce dépôt épais et gélatineux est dû aux bactéries (et micro algues) se développant au fond (principalement). Elles se multiplient au point de créer ce dépôt. Cette couche visqueuse est plutôt difficile à enlever. Alors un moyen simple, c'est de mettre à l'intérieur 2 ou 3 poignées de petits cailloux ainsi que du sable (autant), le tout baignant dans du vinaigre blanc – un verre suffit. On secoue bien ce mélange qui fera abrasion sur les bords et le fond. Renouveler la séance de « remuage » si nécessaire, plusieurs fois… Le lendemain, tout le dépôt sera détaché et il suffira alors de rincer le jerrican à l'eau claire.

 

 

 

Ordi et frappe rapide au clavier…

 

     Parfois il nous arrive de frapper assez vite au clavier et d'un coup, sans prévenir, la frappe se met à effacer le caractère suivant au lieu de l'insérer comme c'est le cas « normal ».

Cela peut arriver avec une frappe rapide car l'ordi prend alors en compte "un autre caractère", une autre touche que celle que vous avez frappée (ceci est souvent dû à 2 caractères tapés en même temps). Cette touche validée involontairement est l'équivalent de la touche INS située généralement au dessus de SUP (ou DEL - effacement). Pour revenir en mode « normal » c'est-à-dire sans effacement du caractère suivant la frappe, il suffit donc d'appuyer sur INS et tout revient dans l'ordre. Mais cette galère est assez fréquente et bien des gens ne connaissent pas ce bug clavier. Car aucun visuel ne vient dire… : attention, la touche INSERT est validée (même si cela s'est fait involontairement) !

 

 

Pièges à crabes, langoustes, crevettes ou autres crustacés…

 

     Si un jour vous trouvez un vieux tambour de machine à laver, eh bien mettez-le de côté. Etant fabriqué en bon inox, il vous servira d'excellent piège, de nasse, pour la pêche dormante. Il suffira d'y ajouter le cône d'entrée (gros entonnoir fendu fin) et de boucher le trou de l'axe central de l'autre côté. Le lester avec un caillou et, pour finir y attacher un petit orin avec un flotteur. Voilà, votre casier à crustacés et à pas cher, est…fin prêt !

Ne reste plus qu'à afficher le menu !

 

 

Plafonnier et vieux CD…

 

     Si vous avez encore des plafonniers avec ampoules traditionnelles, vous pouvez facilement les modifier à moindre frais. Il suffit pour cela d'ôter le fond de votre éclairage (comportant la douille avec ampoule(s)) et de mettre à la place un CD que vous garnirez auparavant de LED. Un CD est très facile à percer. Vous faites 2 minuscules trous par lampe LED que vous enfichez à travers. Au dos du CD vous faites le câblage (différent suivant le nombre de LED…) et vous mettez enfin 3 petites entretoises, en tube fin, qui vous permettront de fixer le tout dans le cache de votre ancienne lampe de plafond. En général, le CD correspond exactement (12 cm) au diamètre intérieur des plafonniers ronds et classiques de type «vieille marine ».  

 

 

Rideaux et Moustiquaires…

 

     Le jour où vous décidez de mettre des rideaux aux capots, hublots et/ou vitrages de votre bateau, pensez à les faire un peu plus grands. Ainsi préparés, ils pourront vous servir de moustiquaires en même temps. Pour cela, il suffira de prévoir par avance un système de scratch pour les fixer « étanches » (Velcro par exemple) aux encadrements de hublots. Cela évite la redondance de rails et/ou de manœuvres proches, aussi des économies de tissus.

 

 

Sac étanche et vieilles bouteilles…

 

     Si un jour vous devez enfermer une chose dans un sac étanche et que vous n'avez rien sous la main… peut-être avez-vous une vieille bouteille en plastique et un petit sac genre poubelle (ou autre). Il suffira alors, une fois vos choses à conserver mises dedans, de couper le goulot de la bouteille et on enfile le sac par ce goulot. Ensuite on revisse le bouchon en plastique après avoir évasé le sac autour du goulot et le tour est joué. Vous avez là un sac fermé, devenu parfaitement étanche.

 

 

Sauter un obstacle infranchissable…

 

     Parfois dans la nature nous trouvons sur notre route des obstacles à la limite de nos moyens physiques. C'est le cas par exemple d'un petit cours d'eau ou d'un grand fossé à traverser. Dès l'instant que rien ne permet de le franchir aisément (sans se mouiller, cela va de soi), s'il n'est pas trop large (moins de 5m), il sera possible de s'aider d'une perche pour le franchir. La technique à utiliser est celle du perchiste justement. Après avoir pris un peu d'élan, on plante la perche au milieu du ruisseau (du fossé) et la vitesse vous fera pivoter autour de votre point d'appui pour vous propulser de l'autre côté. Pour ce faire, il faut toujours choisir un endroit dur, exempt de vase, sinon la perche restera plantée au milieu avec vous accroché dessus.

Pour cet exercice, il faut une certaine agilité physique, un peu d'entraînement certes, mais c'est loin d'être difficile.

 

 

Un siphon …font …fond…

 

     On se sert tous de siphons. Que ce soit pour l'eau, le gasoil ou autre fluide, tôt ou tard on a un liquide à transvaser et là on se sert donc d'un petit tuyau pour démarrer le processus d'aspiration. Mais il n'est pas bien agréable de voir arriver à la bouche (lors de l'aspiration), un liquide parfois « dégeu » !

Alors une bonne astuce pour amorcer un liquide dans un tuyau avec lequel on veut faire siphon…

C'est de plier le tuyau en forme de U inversé. Le mettre à l'envers donc comme ceci ∩ (en "n") et là, boucher avec le bout du doigt l'extrémité du tube qui sera dehors.

Plongez alors l'autre bout du n dans le liquide à soutirer jusqu'au fond du récipient (presque). Le liquide ne va donc pas monter dans cette partie immergée mais exercer une pression latente (puisque bouché avec le doigt). A ce moment, et seulement à ce moment là, enlever le doigt du bout du tube extérieur. Le liquide va monter brutalement dans le tube intérieur et passer le col pour redescendre côté extérieur et amorcer ainsi le siphon sans se badigeonner la langue !

 

 

 

 

Qu'on se le dise …et bon vent !

 

 

 

Trucs & Astuces précédent…

Trucs & Astuces suivant…

 

 Retour à liste des Tr & As...

 

 

 

 

 

 



20/05/2012
1 Poster un commentaire
Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 151 autres membres