Le Trésor Des Kerguelen

Le Trésor Des Kerguelen

192 Mille et quatre conseils pratiques de vie à bord…

Trucs & Astuces précédent…




192 Mille et quatre conseils pratiques de vie à bord…




Aiguilles à coudre de secours…

     On devrait toujours avoir à bord des aiguilles en quantité suffisante, mais…
Si un jour vous avez besoin d'une aiguille de secours, eh bien vous prenez une aiguille de seringue, vous émoussez un peu sa pointe (car très perforante – donc danger) et restera à faire un chat. Pour cela vous prenez un brin de câble de frein de vélo (ou autre petit fil inox solide) que vous pliez en deux et que vous sertissez d'un coup de marteau dans le trou opposé de l'aiguille, légèrement aplati. Auparavant, ôter la partie plastifiée ou bien la couper droit. Voilà, votre aiguille à coudre est prête. Si vous n'avez pas de fil de fer fin pour faire le chat, vous pouvez sertir le fil à coudre directement de cette manière dedans. C'est ainsi que sont conçus les catgut de chirurgie. Mais l'aiguillée dans ce cas, sera à usage unique.



Aiguilles lyres…

     Il existe des tas d'aiguilles à coudre, je parle de la couture à main ! Quand on voit mal (lunettes), il est parfois pénible d'enfiler un fil dans le chat de l'aiguille. Alors un bon truc à connaître, c'est qu'il existe des aiguilles dites en Lyre. Ces aiguilles possèdent un chat, comme toutes les aiguilles mais celui-ci, en fait, est ouvert. Le chat est conçu de telle manière que les deux bords opposés viennent se toucher fortement comme deux ressorts appuyés l'un en face de l'autre. Chaque bord fait un petit crochet retourné vers l 'intérieur du chat. Ainsi, il est possible de monter le fil dans ce chat simplement en forçant le fil dans la Lyre que forment les deux bords extérieurs de ce chat. Le fil passe dedans en ouvrant les 2 parties qui se referment une fois le fil dans le trou. Ces aiguilles ne sont pas faciles à trouver mais elles sont bien pratiques.  A connaître.



Briquets à gaz (à jeter) en panne…

     Parfois on stocke les briquets car ceux-ci sont bien utile à bord, aussi pour le troc, entre autres… Mais l'ambiance marine fait que, rapidement, les pierres à briquets coincent dans leur logement (s'oxydent car en pyrite de fer). La molette devient « libre », ne peut plus rien allumer et on aurait tendance à les jeter. Astuce… Il est très facile de les remettre en état. Vous démontez le cache flamme à la pince (fait ressort). Ensuite vous prenez la molette à la pince (à bec fin) que vous tournez un peu en travers. A ce moment, elle saute de ses 2 petites griffes de maintient. Là vous avez accès à la pierre à briquet. Il suffit de la pousser délicatement à l'aide d'une allumette (après avoir arrondi ses angles) et en la manoeuvrant 2 ou 3 fois dans son logement, cela devrait suffire à la décoincer. Surtout ne pas prendre un objet pointu pour ce faire…! Attention lors de cette opération car elle comprime un fort ressort qui va la faire gicler dès qu'elle sera redevenue « libre ». Remonter le ressort puis la pierre en la maintenant avec un petit tournevis (bien à plat), puis clipper la molette qui va maintenir le tout. Enfin le cache flamme et voilà le briquet à nouveau fonctionnel.



Chaîne de froid rompue…

     La chaîne de froid dans un congélateur doit être maintenue, c'est une évidence, pour une bonne conservation des aliments. Mais curieusement, il n'existe pas de système visuel sur les appareils permettant d'affirmer que cette chaîne de froid est bien respectée. Alors un truc simple, que j'utilise lors de mes absences… C'est de prendre un glaçon (du bac à…) et de le mettre dans une petite tasse ou un verre, à l'intérieur. A votre retour si le glaçon possède toujours sa forme initiale, c'est que la chaîne de froid est restée OK. Si ce dernier a pris la forme de la tasse (ou du verre), c'est que la chaîne de froid s'est interrompue et que l'eau ait "re-glacé" ensuite !



Compote et confiture trop acide…

     Il nous arrive souvent de faire des compotes et confitures avec les fruits de saisons. Surtout si comme moi, vous arpentez les campagnes et les forêts… Par exemple, la compote (ou confiture, idem) de prunes sauvages, entre autres, est très acide. Alors un bon moyen facile et pas cher de diminuer cette acidité, est d'ajouter dedans des bananes (elles ne coûtent jamais bien cher). On peut également y mettre de la fécule de patate (purée lyophilisée, en paillette).  Le goût n'en est pas spécialement altéré et cela diminue nettement leur acidité. Cas de certaines mangues également, très chargée parfois en essence de térébenthine.



Confusion possible, Sel (de cuisine) et Soude (caustique) = DANGER…

     Ces deux produits « ménagers » sont souvent présents dans la cambuse et malheureusement, ils se ressemblent au point de pouvoir être confondu si les étiquettes sont absentes (cas dans nos bateaux – humidité). Alors voici un bon moyen de les différencier à coup sûr.
Vous prenez un peu de cristaux de cette matière blanchâtre que vous mettez dans une cuiller (quelques grammes suffisent). Vous mettez un peu d'eau dessus (quelques gouttes suffisent).
Si les cristaux ont tendance à fondre (diminuer) en donnant de l'eau, c'est du gros sel de cuisine.
Si les cristaux ont tendance à devenir pâteux et visqueux, en donnant un gel, c'est de la soude caustique.
La soude est un réel danger qui nous guette avec des enfants turbulents ! Prudence avec ce produit.



Décantation d'eaux troubles…

     Quand on ramasse l'eau de pluie, celle-ci est souvent très chargée en poussières. C'est aussi le cas parfois en puisant de l'eau dans la nature. Alors un truc simple pour économiser de l'eau pour son nettoyage, c'est de la faire décanter dans des bassines et de frapper ce récipient avec un petit morceau de bois. Les vibrations vont produire dans le bac des ondes de choc qui vont précipiter et rassembler en son milieu les parties les plus lourdes de la charge (dite colloïdale) de cette eau. Ce phénomène est assez surprenant mais très efficace pour « nettoyer » de l'eau chargée en sable ou sédiments. Ensuite, il suffira de transvaser l'eau délicatement, par sa surface, sans faire bouger la bassine (à l'aide d'un tuyau siphon, une petite pompe électrique, une grosse seringue…) vers un autre récipient. Cette opération peut à nouveau être effectuée pour de nouvelles vibrations et transvasement final. Il m'est arrivé d'obtenir ainsi de l'eau propre et limpide alors qu'au départ celle-ci était très chargée, pratiquement couleur chocolat. Ceci en faisant 5 à 6 transvasements successifs avec vibrations et écoulement lent de surface. On pourrait également faire une floculation de l'eau en y saupoudrant dessus de l'argile (par exemple). Cette opération fait précipiter au fond les particules en suspension dans l'eau par "agrégation" (mais cela consomme de l'argile). Maintenant si vous avez une source d'approvisionnement gratuite (terre argileuse de bonne qualité) sous la main, ne pas hésiter.



Diarrhées et mal de ventre…

     Si vous n'avez pas les médicaments traditionnels sous la main, pour soigner ces maux (genre Immodium), une potion magique simple et facile à réaliser… Un jus de citron et une demi cuiller à café de bicarbonate dans un petit verre d'eau (tiède s'il fait froid) et vous buvez le tout. Au mélange, il va y avoir une réaction chimique avec production de bulle et mousse mais c'est normal. Il faut se forcer un peu à boire cet élixir car pas fameux de goût mais très efficace par contre. Il y a également les apéritifs fort anisés comme le Ricard, Pernod, Anisette et autres… En prendre un quart de cuiller à café pur, avec un petit morceau de sucre. Très efficace.



Etendoir à linge de secours…
 
     Si vous n'avez pas d'étendoir à linge digne de ce nom, vous pouvez en trouvez un, tout prêt, en faisant les bords de plage le soir… avec un vieux parasol (sans la toile). En effet sur le bord des plages il est fréquent de trouver des vieux parasols éventrés ou retournés par le vent… et abandonnés par leurs propriétaires… Eh bien il vous suffira d'enlever la toile complètement, redresser les baleines si de guingois, et, voilà un étendoir à linge tout trouvé (et pliable en prime) ! Si vous êtes bon bricoleur, vous pourrez même démonter les deux noyaux supportant les pieds de baleines et inverser leur sens de montage sur le mât. Vous aurez ainsi de suite, un véritable étendoir se repliant vers le haut, mieux tenu et plus pratique. Bon, cette opération n'est pas obligatoire mais là, c'est le top.



Fermetures Eclair grippées…


      A bord, les fermetures Eclair souffrent terriblement si elles sont en acier, même chromées. Seules, celles en plastique résistent et encore, le sable ou le sel, arrive à les malmener aussi.
Un truc simple pour nous, c'est de les frotter de temps à autre avec un morceau de bougie (cire ou paraffine si vous avez, mais c'est idem). Ainsi, elles resteront opérationnelles.



Gelée de fleurs d'acacias…

     Ces arbres donnent au printemps des grappes de fleurs blanches ou légèrement rosées magnifiques. Mais c'est en beignet que l'on mesure toute leur saveur. Si ces beignets de fleurs d'acacias sont bien connus, ce qui l'est moins c'est la liqueur, ou la gelée que l'on peut faire avec. J'ai essayé cet hiver à mi mars et cela donne un miellat absolument succulent, très fin et très goûteux. Il faut procéder comme pour la confiture. On fait cuire les fleurs après avoir « égrainer » les grappes. On fait cuire environ 35 à 40 minutes puis on passe le tout dans un chinois pour en extraire que le jus qui est assez épais. Laissez refroidir puis servir bien frais, sinon même glacé. Cette gelée est d'un goût fin et subtil, comme on en connaît peu. On peut le mélanger au miel pour le parfumer ou à d'autres produits « sirop-pâteux » (comme : flans, compotes, sorbets, crèmes…). Un délice.



Haussières et amarres souillées par les chiens…

     Il n'y a rien de plus désagréable que de trouver ses amarres engluées de pisse de chien quand ce n'est pas « le reste » ! Alors un moyen simple de repousser ces toutous ailleurs, c'est de verser du poivre moulu très fin dessus et alentours, là où l'on ne veut pas de salissures. S'il pleut malheureusement, il faudra recommencer l'opération. L'acheter en magasin Discount, on trouve çà à très bas prix. Effet garanti.



Parapluie, parasol : baleine cassée…

     Il n'est pas rare de casser une baleine sur un parapluie ou bien un parasol. Ces baleines sont constituées d 'un minuscule rail en U bien souvent, mais très fragile qui se casse juste au point de jonction de l'appui central du tirant d'ouverture - fermeture. Là, c'est juste l'endroit où il ne faudrait pas que çà casse ! Pour réparer une baleine à cet endroit, c'est assez facile. Il faut prendre un petit bout de fil fin inox de quelques centimètres de long et de faire une minuscule boucle au milieu à l'aide d'une pince à bec fin (comme ceci… :    __o__      ). Cette petite boucle servira de point d'attache du tirant d'ouverture. Ensuite on décape la jonction et le fil à l'acide et on noie ce fil dans la baleine à l'étain (petit chalumeau). Faire cette opération à l'Araldite si pas de chalumeau. Ne reste plus qu'à faire un point de couture avec un fil solide du tirant dans cette petite boucle. Auparavant, retirer le tout petit rivet creux qui reste en général coincé dans l'œil du tirant.
Voilà votre pépin réparé !



Pare battage pour quais agressifs…

     Parfois, il nous arrive de se retrouver dans les arrières de quais de commerce défoncés et/ou tellement agressif que l'on se demande bien comment protéger sa coque… ! Eh bien le meilleur des pare battage dans ces conditions sera un vieux pneu garni à l'intérieur d'une chambre à air. Mais ce pneu sera à poser à plat, sur la surface de l'eau et non pendu, comme à l'accoutumée. En effet, étant posé à plat sur l'eau la distance de garde au quai sera bien plus grande. Ces pneus pourront également se déplacer plus facilement (en « roulant »). De plus le fait d'avoir une chambre gonflée dedans, cela augmentera nettement sa rigidité tout en gardant une grande souplesse d'amortissement. En somme que d'avantages dans les zones où, justement ce besoin se fera terriblement sentir.



Pâte improvisée pour fixation…


     Parfois, il faut se faufiler dans les cales de nos bateaux, sous des planchers, des combles et chercher une panne sur une ligne électrique, un appareil quelconque… Ces acrobaties sont fastidieuses au possible. Alors un truc que j'ai utilisé bien des fois pour me dépanner… C'est d'entrer dans ces trous à rat avec un chewing gum à la bouche. Celui-ci servira éventuellement à fixer un fil ou une liaison coupée volontairement pour faire une vérification. Il n'est pas toujours aisée de mettre en place un collier Rilsan ou un pontet d'accrochage. Le chewing gum fait parfaitement l'affaire dans ces cas difficiles.



Percer en plafond…

     Parfois, on doit percer en plafond pour y mettre un appareil, des pontets, des fils, que sais-je, les occasions ne manquent pas. Mais voilà, dans nos bateaux on y trouve toutes sortes de matériaux et en perçant en plafond, comme qui dirait on va en prendre plein la moustache ! Si c'est de l'alu ou de l'inox, bon jour les copeaux…danger même pour les yeux ! Alors un truc tout bête avant le perçage, c'est d'enfiler sur la mèche une demie balle de tennis (la couper avant et bien marquer le trou – moins de visi). Ainsi les copeaux vont tombés et restés dans la coquille ainsi formée. De plus, pas besoin de passer l'aspirateur partout pour ramasser ces « désagréables piquants ».



Pince de démarrage de secours…

     Les cordons de démarrage sont bien utiles que ce soit pour un véhicule ou un bateau. Si un jour par mégarde vous cassez l'une des pinces du cordon, un moyen simple et rapide de se dépanner est de prendre un serre-joint en plastique. Ces petits serre-joints ont une forme en lyre, en plastique dur et sont bien pratique. Vous pourrez les manipuler aisément en serrant le fil ou une cosse directement sur la borne.



Pompe à eau, bélier hydraulique…

     Si un jour vous devez réaliser une pompe pour faire monter de l'eau en quelque part, se rappeler qu'il existe un moyen simple, ne demandant aucune énergie pour ce faire, c'est de réaliser un bélier hydraulique. Je ne vais pas reprendre le fonctionnement ici mais il suffit d'aller sur le NET pour trouver plein de documents avec schémas sur le sujet. Il suffit de bien comprendre son processus de fonctionnement. Après la réalisation sera aisée, même avec des moyens limités et/ou ceux du bord. Cette pompe est vraiment à connaître pour les candidats à l'exploration lointaine.



Rideaux et Moustiquaires…

     Si vous mettez en place des rideaux aux hublots de votre bateau, il est très judicieux de penser en même temps de pouvoir les utiliser comme moustiquaires, sans modification. Si vous pensez fréquenter les lieux tropicaux ou pire, équatoriaux (donc chargés en moustiques…), eh bien il est très facile de concevoir des rideaux transformables immédiatement en parfaites moustiquaires. Ceci nécessite simplement de le prévoir par avance. Pour ce faire, prendre du tissus fin et solide (Tulle) et prévoir un peu plus grand « que leur taille normale ». On pourra y fixer aussi des points de Velcro pour bien les plaquer sur les supports. Cette astuce évite des fixations ou des rails en double sur les bordures ou les plafonds en plus de ne pas surcharger les ouvertures.



Souplesse des cordages en tout genre…

     Avec le temps, les cordages, surtout ceux restant toujours exposés dehors comme les drisses et les manoeuvres courantes absorbent la poussière et deviennent dures. Ces cordages perdent avec le temps leur souplesse naturelle et il devient pénible de les manipuler. Ceci sera d'autant plus vrai qu'ils auront trempé dans l'eau salée. Pire que ce désagrément, c'est leur usure qui va s'accélérer avec cette charge en micro particules.  Alors un bon moyen de leur rendre leur souplesse est de les faire tremper dans de l'eau savonneuse ou même de les passer à la machine à laver si vous avez cette possibilité sous la main. Les rincer ensuite et vos cordages retrouveront ainsi leur souplesse originelle.




Qu'on se le dise …et bon vent !



Trucs & Astuces précédent…


 Retour à liste des Tr & As...





18/09/2012
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 151 autres membres