Le Trésor Des Kerguelen

Le Trésor Des Kerguelen

196 Changement de cartouches Epson…

Trucs & Astuces précédents...





196 Changement de cartouches Epson...


     Récemment j'ai acheté une nouvelle imprimante car mon ancienne Canon 850 a tellement imprimé de pages qu'elle n'en pouvait plus la pauvre (plus de 55 000 feuillets A5, changé 3 fois de têtes et rechargé* des centaines de fois les cartouches, les mêmes, à la seringue !). J'ai pris une Epson cette fois, sans savoir pourquoi car j'ai toujours été content de mes Canon. Le choix était réduit simplement ce jour-là dans le magasin.
Bref, c'est une Stylus SX125.

Mais au premier changement de cartouche me voici confronté à un problème de refus de l'imprimante de re démarrer. Refus totalement incompréhensible car j'ai mis à la place la bonne cartouche de la marque en respectant la procédure décrite au manuel.
Ceci dit, il n'y a pas besoin d'avoir fait Polytechnique pour savoir faire cela.
J'ai donc consulté les forums sur la toile et j'ai vu que ce problème était fréquent, récurrent et bien connu sur les imprimantes Epson.

Qu'est-ce donc ...?
Tout simplement, c'est le fabriquant Epson qui gère par logiciel vos cartouches (Firmware interne de l'imprimante) et qui vous dit qu'il faut changer de cartridge, un point c'est tout ! Ceci est fait d'une manière totalement indépendante de la hauteur réelle de l'encre restante. C'est un compteur sur la puce du cartridge qui vous décompte le nombre d'utilisations restantes auquel vous « aurez droit ». Ceci est une pure arnaque du constructeur. Dans le langage technique, on appelle cela pompeusement "de l'obsolescence programmée", quelle foutaise ! Sans parler que désormais sur une imprimante neuve de cette marque, il n'y a même plus une cartouche entière mais une « cartouche d'essai de 2 ou 3 ml », quelle élégance ! Celle-ci permettant tout juste d'imprimer quelques pages, le temps seulement, de vous montrer en somme que l'imprimante « imprime ».
Epson se fout vraiment du monde !

NB : un informaticien russe aurait créer un petit logiciel permettant de re programmer l'EPROM de l'imprimante (court-cuircuitant ainsi l'action d'Epson) mais je ne l'ai pas encore trouvé...

Cependant, je suis allé voir sur le Net et j'ai trouvé des tonnes d'articles sur le sujet avec plein de copinautes mécontents et furieux ! Mais l'un est particulièrement bien explicite car il a fait un exposé complet du problème et nous explique le pourquoi du comment de la chose et des remèdes pour pallier çà.

Alors je vous mets un lien car cela vaut vraiment le coup de lire cet exposé. Ensuite, eh bien il sera sage de boycotter purement et simplement ce fabriquant car il se fout du monde, nous les clients !

Voici le lien pour aller lire cet article sur les imprimantes Epson.
//piege.epson.free.fr/


* Rechargement des cartouches :
     Sur les anciens modèles d'imprimantes, les cartouches étaient « simples et nues ». Il était très facile de les recharger. Il suffisait d'acheter de l'encre spéciale pour imprimante et de percer la cartouche sur le haut, tout en bouchant le bas avec un petit tapon (maintenu par un fort élastique) et de remplir à la seringue. Ensuite, j'avais adopté un système de rebouchage du trou haut "démontable". A savoir :  je taraudais le trou percé et ensuite j'y mettais une vis (à métaux, tête large) avec un petit joint torique. Car il faut à tout prix que la cartouche soit étanche après recharge.  Et c'était reparti pour des pages d'impression. Ce n'est plus le cas maintenant avec les firmware de « protection » qui gèrent les cartouches sans tenir compte de l'encre mais seulement du nombre de pages imprimées. Les fabricants vendent le jeu de cartouche presque le prix de l'imprimante neuve.
Tout ceci est totalement INADMISSIBLE !


Alors voici une astuce qui permet de tricher en attendant mieux et que j'ai essayée...


     Après avoir placé une cartouche neuve (de la marque), celle-ci reste en défaut avec une croix rouge sur la cartouche en question dans le gestionnaire de gestion de l'encre (Status Monitor3). Eh bien à ce moment là, je la sors de sa place (en utilisant la procédure habituelle de changement) et je fais un court-circuit sur les deux petits plots hauts de la puce à l'aide d'un petit tournevis (il faut faire se toucher les 2 plots dorés).
La puce comporte 3 rangées de contacts.
En bas un seul au milieu (petit, se voit à peine).
Au-dessus, 5 contacts.
En haut 2 contacts (centrés). Ce sont ces 2 contacts qu'il faut court-circuiter pour forcer le compteur à zéro.
Vous remontez la cartouche et ensuite, valider par le bouton de maintenance de l'imprimante. En principe au re démarrage, la cartouche est acceptée. J'ai essayé avec une cartouche « compatible », cela a marché également. Mais obligé de faire cette "manip de bidouillage" à nouveau.

 

MAJ du 03/2015… :
Depuis quelques temps Epson a changé la structure du circuit imprimé de ses cartouches d’encre… Qu’à cela ne tienne, nous avons re-étudié le pb… Le circuit se compose de 8 plots mélangés désormais (4 en bas et 4 au dessus). Pour réaliser la manip précédemment décrite, elle fonctionne toujours mais cette fois il faut courcircuiter les 2 plots central de la rangée du haut. Mais…Attention pour ce faire vous devez impérativement prendre un fil de cuivre (ou de fer inox) car entre les deux passe un autre circuit venant des contacts du bas. Donc celui-ci ne doit pas être touché en faisant la manip. Mais cela fonctionne toujours.
Vous remontez la cartouche et ensuite, valider ensuite par le bouton de maintenance de l’imprimante. En principe au re démarrage, la cartouche est acceptée. Avec les cartouches compatibles (sans marque), on est obligé de faire cette "manip de bidouillage".


Bon cela permet de forcer la main à l'imprimante mais je ne suis pas prêt à retourner chez ce constructeur.
Sur le site cité en haut, les explications sont assez claires également concernant ce constructeur de printer :

EPSON : à fuir !


Maj du 260413...

A force de chercher j'ai fini par trouver un site qui explique bien le pb des Epson et qui donne un lien vers ce logiciel de conception russe. Un autre lien est donné également vers un site américain qui lui, permet encore d'autres manip de suppression "d'obsolescence programmée" par ce constructeur pourri !
C'est par ici...



Exemple chez Canon...

     J'ai eu l'occasion d'apprendre à un ami à recharger ses cartouches. Il avait une imprimante Canon IP4200. Eh bien, sur ce modèle au moins, les cartouches sont dotées aussi d'une puce qui gère le niveau de l'encre. Mais ce niveau est réellement contrôlé par un prisme optique (présent dans le bas de la cartouche) et qui va donc déceler un niveau bas "réel". Si vous rechargez la cartouche avant (ou après) cette détection, il n'y aura pas de souci particulier pour continuer à imprimer normalement. La cartouche étant détectée alors comme "bonne".
Cette mesure technique pour moi, est plus un gadget qu'utile (peut-être � mais j'en doute, car il ne faut quand même pas prendre les usagers pour des imbéciles !). Mais en attendant, ce dispositif optique de Canon, ne vous bloquera pas complètement, comme c'est le cas sur les Epson.

Et si vous trouvez une bonne imprimante à cartouches sans puce, alors gardez-là précieusement, elle sera 10 fois plus économique qu'une autre, contrôlée et bridée, elle, avec une « puce à mort subite » par son fabricant (genre Epson) !




Qu'on se le dise, et bon vent !



Trucs & Astuces précédents...



 Retour à liste des Tr & As...









29/10/2012
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 155 autres membres