Le Trésor Des Kerguelen

Le Trésor Des Kerguelen

209 Fabriquer un germoir à graines…

Trucs & Astuces précédent…

Trucs & Astuces suivant…

 

 

 

 

209  Fabriquer un germoir à graines…

 

 

 

     Les graines à germer feront parties du lot d'ingrédients à emporter pour un circumnavigateur averti.

 

     On pourra s'en servir pour faire du troc mais aussi des plantations à bord, dans une île ou des terres isolées. Surtout aussi pour se préparer des graines germées, au quotidien. C'est une excellente source de nourriture comme l'explique si bien la macrobiotique.

 

Pour cela, point n'est besoin d'acheter un germoir, c'est très facile à faire soi-même.

 

Exemple de germination… (ici alfalfa, en haut :à 2j - en bas : à 5 jours)…


 

 

 

Quelques petites choses à connaître auparavant…

 

     Une graine, pour pouvoir germer et se consommer crue doit être d'origine biologique. Elle ne doit donc pas avoir subi de traitement chimique ou d'irradiation (cas général des fruits secs). Certaines graines utilisées comme semences, ne seront pas spécialement indiquées non plus, pour mettre à germer et consommer ainsi en salade. En effet, elles subissent un enrobage de produits chimiques leur conférant des propriétés spécifiques contre certains parasites ou bien encore sont hybridées par manipulation génétique. Il faut donc veiller à n'acheter que des graines à germer, non traitées et bio de préférence.

 

Ensuite, les graines sont conservées assez souvent sur de longues périodes. Elles se dessèchent donc lentement avec le temps. Il faudra alors commencer par les faire tremper dans de l'eau claire pour les réhydrater un peu. Ceci pourra être variable suivant les graines, de une demi-journée à plusieurs jours pour les plus coriaces (voire, les baigner dans du vinaigre blanc dilué si nécessaire…l'acidité rend les coques plus perméables).

 

Après ces observations, on pourra les mettre dans le germoir pour débuter une germination.

 

 

Fabriquer un germoir simplement…

 

     Souvent les germoirs du commerce sont à plusieurs étages, avec grilles et séparateurs, mais cela n'est pas indispensable ! Il n'y a pas besoin de faire « compliqué ». Une simple petite gamelle suffit. Prendre de préférence un petit bac en verre, en terre cuite ou en inox. Les plastiques ne sont jamais bien sûrs car présence de phénol, de xylène, etc…(excepté les Polyvinyl Chloré - les PVC alimentaire qui eux, contiennent du "sel" pour moitié). Dans le fond on dépose un tissu clair et propre. Cela permet de bien voir les petites graines et, surtout, de conserver un taux d'humidité constant.

Enfin on saupoudre dessus une ou deux cuillers à café de graines bien réparties. Puis on mouille l'ensemble graines et tissu avec un pulvérisateur (c'est l'idéal si vous assez çà à bord). Les graines ne doivent jamais baigner dans l'eau. Cependant, il faut qu'elles reçoivent en permanence un taux d'humidité élevé. C'est le principal but de la présence du tissu.

 

Si vous pensez avoir mis trop d'eau, vous égouttez un peu. Il faudra ensuite humidifier le bac matin et soir durant plusieurs jours. Le midi également si la période est particulièrement chaude et/ ou sèche. Ceci, en fait jusqu'à maturité de la germination souhaitée. Certaines graines poussent très vite, d'autres seront plus lentes (voir le tableau de germination). Le germoir devra ensuite être stocké dans un endroit lumineux et aéré mais surtout pas en pleine lumière vive ni dans les courants d'air. Un endroit protégé et chaud, sur une étagère par exemple ou près du frigo, sera très bien vu. Se méfier des frigos toutefois car l'air qui s'en échappe par l'arrière est très chaud et dessicant, ce qui peut brûler les jeunes pousses, surtout en tout début de germination.

 

     L'expérience des graines germées m'a aussi fait découvrir qu'il était judicieux de couvrir le germoir avec une moustiquaire car les petits moucherons (ou moustiques !) affectionnent particulièrement ces endroits "chauds et humides". Il est donc utile de le protéger pour ne pas attirer une faune indésirable. Bac ceinturé avec un petit élastique pour tenir la moustiquaire en place, étanche…

 

Ne pas oublier chaque matin et chaque soir, d'arroser les graines au pulvérisateur et d'enlever l'excédent d'eau (si c'était le cas).

 

     Pour la récolte, si vous avez déposez un tissu dans le fond du bac, il sera aisé de prendre par les 4 coins et de verser dans un saladier. Parfois les racines tiennent à travers le tissu, couper alors les tiges. Les graines germées ont souvent un goût assez prononcé. On pourra avantageusement les mélanger avec d'autres ingrédients plus doux comme morceaux de pomme, cranberries, betterave, noix ou amendes rappées, etc… Ces graines germées constituent d'excellentes salades crues. Si les germes sont déjà "grands" (durée de germination supérieure à ce qui était prévue...), on pourra couper les tiges aux pieds. Les racines étant dans ce cas, trop coriaces à consommer.

 

 

Dernier petit conseil…

 

     Si par malheur (choc bousculant le germoir) le bac à germer tombait, eh bien c'est la cata... La germination serait quasi arrêtée. Tout simplement par ce que les racines de graines, au tout début au moins,  sont posées et en contact intime avec le tissu. Elles y puisent l'eau par simple capillarité entre la fine extrémité racinaire et le tissu imbibé d'eau. Si vous ramassez le tout et que vous remettez les graines déjà germées « en vrac », même délicatement, les racines ne seront probablement plus en contact direct contre le tissu. Donc fatalement, la croissance sera interrompue. Il faudra alors les consommer à ce stade, prêtes ou pas.

Et dans un voilier, même au mouillage, les occasions de bousculade sont fréquentes (gite, roulis, allure de près musclée, rappel du mouillage, houle, clapot...). Donc bien faire attention dès le départ, a parfaitement bien caler votre germoir en lieu sûr.


A se rappeler...

Une fois la germination débutée, au tout début, il ne faudra plus du tout toucher ni aux graines, ni aux pousses. L'ensemble d'un semis est fragile comme du cristal. Mais une fois les tiges "structurées", cette fragilité disparaît, heureusement.

 

 

 

Tableau de temps de germination moyen (en jours – donné pour qlqs unes)…

 

     Le temps de germination dépendra de la chaleur, de l'humidité ambiante, de la provenance et l'état des graines. Si vous consommez des graines, assez avancées dans leur germination, il sera bien de prélever seulement les tiges car avec le temps, les racinelles durcissent et deviennent âpres. De plus les coques restantes (de l'enveloppe des graines), se mettent aussi à fermenter légèrement. Il est donc utile de rincer le bac pour les enlever.



Type de graines les plus courantes…

 

Alfalfa   3 -5 jours.

Blé …  3 -9

Céleri   3 -4

Chia  2 -4

Chou    4 -6

Cresson  4 -5

Epeautre    3 -5

Epinard    7 -12

Fenouil   3 -4

Fenugrec   3 -4

Lentilles   3 -4

Lin doré    4 -8

Luzerne (voir Alfalfa)

Millet   3 -4

Persil   5 -12

Poireau  8 -10

Quinoa 2 -3

Riz    2 -6

Sésame   1 -3

Soja    3 -6

Trèfle   4 -5

 

 

 

Qu'on se le dise …et bon vent !

 

 

 

Trucs & Astuces précédent…

Trucs & Astuces suivant…

 

 Retour à liste des Tr & As 2...

 

 

 

 

 

 



29/05/2013
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 155 autres membres