Le Trésor Des Kerguelen

Le Trésor Des Kerguelen

238 Sollicitation des serveurs du WEB …

Trucs & Astuces précédent…

Trucs & Astuces suivant…

 

 

 

 

238  Sollicitation des serveurs du WEB …

 

 

 

     Si comme moi, vous utilisez des adresses mail sur des serveurs « publics » (hotmail, live, yahoo, gmail,  etc…), eh bien, vous avez pu constater que depuis déjà un certain temps, ils nous sollicitent fortement pour leur transmettre des informations complémentaires très personnelles. Ces soi-disant infos seraient indispensables pour augmenter la sécurité de nos échanges sur ces dits serveurs ! Ne les croyez pas un instant, ceci est une pure menterie de leur part. Ils font cela uniquement pour qu’on leur communique gratuitement des infos pratiques et concordantes sur « nous ». Et ces infos seront vendues ensuite sous le manteau pour vous spammer, vous espionner et au final, vous ficher. Ce que personne ne souhaite, y’en a vraiment marre de cela.

Dans un premier temps, ils ont commencé par nous demander une adresse mail de secours avec des questions « secrètes » qui n’ont jamais servies à rien sinon  alimenter en détails intimes leurs banques de données. Des multinationales se cachent en fait derrière ces serveurs ; ils se foutent vraiment de nous… Puis est arrivé l’étape suivante où ils demandent désormais carrément votre numéro de portable « pour nous envoyer des SMS  de sécurité», paraît-il… Mais quelle foutaise à nouveau ! Tous ces renseignements sont bien évidemment susceptibles d’être « mis de côté », recoupés, analysés et revendus à des fins lucratives sinon même de renseignements de types « sécurité intérieure comme extérieure ». Pour la petite histoire, je navigue dans l’informatique depuis 1971 et croyez-moi, depuis rien n’a changé, concernant le trafic de données numériques, c’est même pire. Les organismes de renseignements « modernes » travaillent en recoupant toutes les infos laissées sur vos réseaux. Plus vous êtes inscrits sur des serveurs de mailing ou des  réseaux sociaux et plus les infos sont fiables, donc de grande valeur marchande et exploitables. Ces fichiers de données se vendent une fortune sous le manteau, c’est illégal mais toujours très juteux. Les services officiels ne se gênent plus pour y aller à la pêche, eux aussi… Nous vivons désormais dans un monde exclusif de domination par la maîtrise de nos données numériques, faits et gestes inclus. Ne soyons pas naïfs.

 

     Alors un bon conseil, surtout ne succombez pas à ces sollicitations hautement mercantiles au service de la cupidité humaine. S’ils insistent, eh bien zappez leur demande ou bien laissez-les tomber carrément. Abandonnez votre boîte et allez sur un serveur « bien de chez nous » en ouvrir une autre. Ils ne manquent pas et tant mieux pour nous autres, eux ne nous polluent pas avec ce genre de choses. Au moins vous n’irez plus alimenter la plus grande banque de fichage et de données d’informations numériques du monde ! Je ne viserai personne mais elle a un nez pointu et de grandes oreilles…

 

Si vous utilisez ce genre d’adresse mail, eh bien utilisez-là comme adresse « poubelle ».

C’est quoi une adresse poubelle ?

Eh bien c’est une adresse mail que l’on utilise pour des premiers contacts hors du réseau habituel de nos connaissances. C’est-à dire quand vous répondez à une annonce, par exemple. Vous ne savez jamais d’avance si la personne qui vous répondra n’est pas un arnaqueur « professionnel » du NET. Alors en répondant sur une boîte mail « poubelle », vous ne prenez pas le risque de communiquer une adresse mail importante pour vous. En effet, aujourd’hui, on a tendance à tout gérer depuis notre ordi via la toile et donc une (des) adresse mail. C’est tellement pratique, simple et rapide.

Donc première vraie étape de sécurité pour vous : utilisez une adresse mail poubelle lors de premiers contacts. Après cela, il sera toujours temps de donner une adresse plus « sérieuse et personnelle » pour continuer le dialogue ou le service en question. Mais ainsi, vous aurez fait passer votre interlocuteur par une case probatoire, c’est une bonne précaution.

 

 

Dernier conseil…

 

     Quand vous recevez un courrier d’un de ces serveurs publiques et que la personne vous donne, une autre adresse mail ou bien un numéro de téléphone, tapez immédiatement ce renseignement sur votre moteur de recherche favori. Si cela correspond à une arnaque connue sur la toile, cela va vous être de suite indiqué avec les liens utiles pour aller vérifier. Ainsi, j’ai reçu, il y a peu de temps, une réponse à une annonce de vente de matériel et le numéro m’a paru de suite suspect. J’ai de suite interrogé Google et immédiatement, un lien m’a confirmé mes doutes… A savoir c’était un numéro surtaxé de chez Vodaphone qui m’envoyait en Roumanie. J’ai creusé un peu plus puis vu qu’un appel vers ce numéro me surtaxait de 1,22€ en plus de la communication « normale ». Pour les SMS idem, une arnaque classique est celle faite via le numéro de SMS 37204 qui vous surtaxe illico à la réponse. Voilà le genre d’arnaque que l’on trouve de plus en plus sur la toile et /ou sur nos Smartphone. Donc bien surveiller le contenu des messages et passer par la case probatoire « poubelle » et interrogation sur le Net avant de donner sa confiance. Et quand un mail ou un SMS vous paraît suspect, n'hésitez pas : jetez-le directement à la poubelle ! Si vraiment ce message est réel ou important la personne concernée vous re contactera sans problème. Tout le reste au diable, et sans regret.

C’est la vigilance de chacun qui assure la sécurité de tous.

 

 

     Solution pour l’avenir…

 

     Alors que nous reste-t-il à faire pour protéger efficacement nos communications, donc notre vie privée ?

Eh bien, crypter nos données. Ceci est aisément réalisable dans tous nos courriers privés. Par exemple, le petit logiciel AxCrypt* (mais il y en a bien d’autres – je le donne ici car c’est celui que j’utilise). C’est un freeware très simple et gratuit. Il ne nécessite aucune connaissance pour l’utiliser. Mieux encore, il n’est pas même nécessaire de le posséder pour celui qui reçoit un fichier crypté puisqu’il est auto-décryptable. Génial quoi !  Il suffit de mettre un code de cryptage une fois le fichier choisi (ou image ou n’importe quelle forme de fichier). Bien sûr, il faudra communiquer ce code à votre correspondant mais par une autre voie que le message envoyé. Ainsi vous mettez une barrière infranchissable entre vous, votre interlocuteur et le reste de la planète. C’est le principe utilisé d’ailleurs par les banques pour le système sécurisé de Digicode à usage unique (envoyé par SMS), mis en place pour les paiements en ligne.

Ce système est déjà bien employé dans le monde des affaires ou de la politique. Eh bien ne soyons pas moins futés que tous ces dominants publiques et faisons de même. C’est ça, conserver sa vraie liberté.

 

 

* AxCrypt : il est possible d’envoyer un fichier crypté sous forme d’un exécutable (avec AxCrypt2Go.exe, seconde application du logiciel). Ceci pour une personne ne possédant pas le logiciel. Mais je déconseille cette formule car le fichier à envoyer se retrouve donc généré sous la forme d’un « exécutable » et ça, les antivirus de serveurs, n’aiment pas beaucoup. Ils peuvent donc refuser tout simplement la pièce jointe à la découverte d’une telle P.J. à transmettre. Préférez donc inviter votre correspondant à installer le logiciel AxCrypt (tout petit, Fr et gratuit) et cela permettra d’envoyer le fichier sous forme native (exemple pour un fichier Word : fichier-doc.axx). Le logiciel AxCrypt installe dans les menus contextuels de saisie un petit onglet permettant via un clic droite, de crypter aussitôt ce fichier. Très pratique.

 

 

 

Qu’on se le dise …et bon vent !

 

 

 

 

Trucs & Astuces précédent…

Trucs & Astuces suivant…

 

 Retour à liste des Tr & As2...

 

 

 

 

 

 



25/01/2015
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 155 autres membres