Le Trésor Des Kerguelen

Le Trésor Des Kerguelen

241 Les obstacles à la propagation des ondes WiFi …

Trucs & Astuces précédent…

Trucs & Astuces suivant…

 

 

 

 

241  Les obstacles à la propagation des ondes WiFi …

 

 

 

 

Suite de l’article sur la fabrication d’un réflecteur à ondes WiFi…

Beaucoup de messages et de questionnements à nouveau concernant ce WiFi…

 

Alors voici résumé, un petit mémo sur tout ce qui peut diminuer, affaiblir voire annihiler complètement la propagation des ondes WiFi…

 

  

 

En tout premier, les obstacles naturels ou artificiels…

 

 

     Cela dépend bien entendu de la nature des matériaux qui feront obstacles. Ce sont les principales causes d’un affaiblissement de propagation, d’un débit plus faible, d’une connexion qui s’interrompt. Plus les matériaux seront « consistants » et/ ou épais, plus le freinage des ondes sera important. A contrario, plus le matériau sera tendre et/ ou de faible épaisseur, plus le passage de ces ondes décimétriques sera aisé. Une fenêtre par exemple, est un bon lieu de passage. Moins si le verre est traité aux oxydes métalliques comme le mercure, le chrome ou l’or. Un arbre de grande dimension, très branchu et très feuillu sera un frein important également, etc… Rappelons que la fréquence du WiFi actuel (2,4 GHz) donne une longueur d'onde de 12,4 cm. Ce qui fait grosso modo, une bonne largeur de main, pouce compris ! Il suffira donc d’un « trou » guère plus grand qu'un ballon de handball pour laisser passer les ondes WiFi.

 

Le béton, les parpaings, la brique pleine, le verre blindé, le métal seront des barrières pratiquement infranchissables pour les réseaux WiFi et auront tendance à le réfléchir (comme un miroir). Les matériaux moins denses comme le bois, le plastique, les matières expansées seront eux, beaucoup plus perméables.

 

 

 

Ensuite, la multiplicité des faisceaux, les parasites…

 

 

     En Europe, on utilise la gamme de fréquences de 2,4GHz (2412 MHz à 2472 Mhz exactement). Ce qui donne une bande passante totale de 60MHz répartie en 13 canaux. Sachant que le signal émis sur chaque canal couvre 22 MHz de large, il y a donc forcément chevauchements des bandes de fréquence. Lorsque plusieurs réseaux sont émis sur des canaux différents mais très proches, ils peuvent donc se gêner les uns les autres par débordement sur les plages voisines (fonction de la qualité et fiabilité des composants des matériels utilisés). On appelle cela « dégueuler » dans le métier. De plus quand les émetteurs WiFi sont nombreux dans une zone géographique réduite, ces ondes rebondissent partout sur les obstacles denses et viennent se perturber mutuellement par recoupements multiples des faisceaux réfléchis.

 

Les parasites dus aux autres appareils électroniques ne sont pas innocents non plus. Ainsi les fours à micro-ondes (très perturbateur, tout comme les Radars), les ordinateurs (les périphériques WireLess), Smartphones et tous les appareils « sans fil » seront de nature à émettre des ondes parasites. Et quand une transmission WiFi est parasitée, le réseau recommence la transmission des données jusqu'à obtenir un paquet de données, "correct et complet". Ce qui ralenti le débit du faisceau, allonge les temps de connexion et dégrade notablement au final, tout le système WiFi.

 

On n’y pense pas mais le système de transmission par Bluetooth utilise également cette même fréquence de 2,4 GHz. Ce sera donc une source supplémentaire de brouillage de la fréquence WiFi. Il faut donc penser à éloigner toutes ces sources génératrices de perturbation ou de les éteindre (encore mieux) si celles-ci ne vous servent pas.

D’autres sources moins gênantes mais pas totalement neutres seront les appareils fonctionnant sans fil. Télécommande de portail, sonnette ou vidéo à distance, système d’alarme avec transmission à distance, etc… Tous ces appareils seront forcément générateurs de parasites (en bande 400 MHz souvent). Il sera bien vu de penser à éloigner l’antenne WiFi principale de tous ces appareils autant que faire se peut.

 

 

 

Enfin, le nombre d’utilisateurs sur le réseau…

 

 

     Bien sûr, plus il y aura d’utilisateurs sur une fréquence (même canal) et plus les sources de pollutions radios seront nombreuses. Un canal WiFi fonctionne exactement comme une adduction d’eau. Plus il y aura de robinets ouverts sur la ligne et plus le débit sera faible pour chacun.

 

 

 

*Fréquence et grandeur des antennes WiFi…

La fréquence fondamentale dans la bande 2,4 GHz donne une longueur d’onde de 12,4 cm (ou 124 mm). Cette dimension n’est pas bien pratique pour nos appareils. Alors la plupart de ceux-ci sont équipés d’antenne accordée en demie onde ou en quart d’onde. Soit des dimensions d’antenne de 124/2 = 62 mm ou en ¼, 124/4 = 31 mm. Ainsi dans nos ordinateurs de petites dimensions, tablettes et téléphones mobiles on trouve un petit bâton en fil de cuivre souvent placé à la verticale sur le côté interne de 31 mm. C’est l’antenne WiFi. Comme précisé dans un article précédent, on peut y « coller » un réflecteur afin d’améliorer notablement la réception et/ou l’émission. C’est du bidouillage mais cela fonctionne très bien. A connaître lorsque les réseaux passent mal.

 

 

 

 

Qu’on se le dise …et bon vent !

 

 

 

 

Trucs & Astuces précédent…

Trucs & Astuces suivant…

 

 Retour à liste des Tr & As2...

 

 

 

 

 

 



15/02/2015
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 153 autres membres