Le Trésor Des Kerguelen

Le Trésor Des Kerguelen

269 Mille et douze conseils de vie à bord …

Trucs & Astuces précédent…

Trucs & Astuces suivant…

 

 

 

 

269 Mille et douze conseils de vie à bord …

 

 

 

 

Aiguille de fortune…

 

     Parfois on peut avoir besoin de faire une réparation de couture rapidement et là, pas d’aiguille disponible ! Pas de panique, si vous avez sous la main un petit bout de fil électrique rigide, vous êtes sauvé… Un brin inox de hauban ferait l’affaire aussi, mais là il sera nécessaire de bien décaper à l’acide les pointes à souder.

Vous en coupez un bout de 10 cm puis vous le repliez complètement sur lui-même par la moitié. Ceci afin de faire un chat. Vous souder (à l’étain) ensuite les deux extrémités jointes. Reste plus qu’à aiguiser en pointe cette aiguille de fortune (à la lime, au tiers-point…).

Autre méthode... Certains vieux modèles de parapluies possèdent des baleines fines et en "rond plein". En extrémité, il y a déjà un trou de percé. Eh bien voilà une aiguille toute faite si vous avez gardé ce genre de vieillerie dans votre caisse "fourre-tout". Il suffira d'en couper un bout et l'aiguiser en pointe. Le rayon de vélo se prête également très bien pour faire une aiguille (acier très dur). Il suffit de l'écraser et y faire un chat (au bédane).

 

 

 

Arnaque et Internet…

 

     Il est de plus en plus fréquent de vendre ou d’acheter, des choses d’occasion par le Net. Cette solution est tellement pratique que nous l’utilisons tous désormais. C’est bien mais les pièges et les traquenards sont légions aussi sur ce réseau de l’ombre. Un exemple bien concret, mais on pourrait en citer d’autres…

Quand vous vendez votre voiture par exemple, eh bien il faut flouter les plaques minéralogiques sur vos photos avant de les mettre en ligne ! Pourquoi… ? Eh bien tout simplement à cause de la nouvelle manière d’opérer de la police. En effet désormais grâce aux nouveaux fichiers mis en place dans les services de police, une plaque minéralogique est désormais associée au modèle de la voiture et à sa couleur. Donc les truands cherchent sur la toile le « bon modèle » et peuvent créer une doublette copie conforme (fausse plaque) pour circuler avec une voiture volée « correspondant au véritable signalement du numéro ». Elle passera donc entre les mailles du contrôle mais vous mettra, vous, en situation plus que délicate ! Mettre sa plaque lisible en ligne sera donc un facteur de risque énorme.

De même lorsque vous vendez un bien. Mettez le minimum de détails sur l’annonce. Il sera toujours temps d’envoyer par MP (message personnel), les détails de votre bien. Mais au moins, en procédant ainsi, vous ne donnez pas d’infos importantes, susceptibles être utilisées par la pègre contre vous ensuite.

 

 

 

Chasser les idées noires...

 

     On a tous à un moment ou à un autre de notre vie des idées noires, négatives... Eh bien voici un petit moyen très simple pour les chasser très vite de votre tête. Cela consiste dès l'instant où vous avez ces idées sombres, à sourire et vous forcer à conserver ce sourire sur votre visage. Vous verrez, automatiquement, vous oublierez vos idées noires et reviendrez dans votre tête à un meilleur équilibre, plus zen... Donc pas besoin de médicaments (antidépresseurs, anxiolytiques...) qui, eux, nous empoisonnent à petit feu.

 

 

 

Convertisseurs, redondance et énergie...

 

     Si vous devez mettre un convertisseur de forte puissance à bord, il vaudra mieux en placer deux (ou même plus) de moindre puissance qu'un seul « super costaud ». Dans ce cas il suffit de les dédier chacun à une fonction particulière. Ainsi vous dépenserez moins d'énergie car même au repos un convertisseur consomme ...et, plus ils sont puissants, plus ils consomment à vide. En ayant plusieurs convertisseurs dédiés, vous économiserez de précieux électrons qui plus est, cette redondance d'appareils pourra vous servir en dépannage alors que si vous n'en avez qu'un seul gros, une panne vous privera totalement de 220 V ! Se rappeler aussi que ce genre d'appareils nécessite des câbles d'alimentation de forte section.

 

 

 

Dalles de jardin…

 

     Quand on a un terrain gras, on pense de suite y mettre des dalles de jardin afin de s’y déplacer en toute tranquillité (et propreté…). Eh bien une astuce que j’ai utilisée sur mon terrain, c’est de faire un chemin dallé avec des parpaings. Derrière la maison, il y avait tout un stock de petits parpaings de 10 (reste probable de construction) et je ne savais quoi en faire. Eh bien, voulant faire un dallage vers le haut du jardin, j’ai tout simplement utilisé ceux-ci en les mettant côte à côte, pour obtenir une « allée de 50 cm de large (dimensions standard : 10X20X50 cm) ! J'ai installé cette allée en ligne courbe et l’effet est très réussi en plus d'être économique.

 

 

 

Déodorant naturel et gratuit...

 

     Quand c'est l'époque de la floraison de la lavande, eh bien vous ramassez quelques poignées de fleurs en les égrainant directement sur leurs tiges. Ensuite, il suffit de récupérer une vieille paire de bas en Nylon fin et vous glissez les fleurs dedans. Le bas du pied suffit pour ce faire, à moins que vous ne veuillez faire tout un traversin de lavande ! Un nœud dans le collant une fois les fleurs dedans et le tour est joué. Ne reste plus qu'à mettre ces petits paquets à l'odeur délicatement agréable dans les piles de linge, les armoires, sous l'oreiller...

 

 

Déplacer une charge lourde, sans moyen mécanisé…

 

     On a parfois des objets très lourds à déplacer et on ne sait vraiment pas comment s’y prendre… Bien sûr, vous n’avez aucune aide possible telle qu’un chariot élévateur ou autre ustensile mécanisé ! Donc comment faire ? Je me suis creusé la tête le jour où j’ai voulu déplacer des dalles de béton qui étaient très mal placées sur mon terrain. Dalles qui pesaient probablement autour de 150 à 200 kg chacune mais qui pouvaient tenir debout sans trop d’instabilité. J’ai alors essayé la technique dite du culbuto. Voici la méthode…

On met la charge debout sur sa plus petite surface donc (ce qui est assez surprenant…), et ensuite il suffira de faire basculer la charge un tout petit peu tout en lui imprimant un mouvement de rotation (vers la direction où l’on veut aller) pendant l’opération. Ceci aura pour effet de la faire retomber au sol un peu plus loin que sa place initiale. Ensuite, on recommence le processus et, si possible on continue en cadence car une fois démarré, le mouvement peut se maintenir actif et cadencé sans trop d’effort. Et cette méthode est très pratique pour déplacer des charges lourdes d’un point à un autre. Il faut souligner cependant que la méthode s’applique beaucoup plus aisément à des charges qui seront relativement « allongées ». Le plus difficile sera donc d’établir la mise en position verticale, initiale, de l’objet avant de pouvoir démarrer l’opération Culbuto !

NB : C’est ainsi que les Pascuans ont déplacé leurs fameux Moaïs sur l’île de Pâques pour aller les ériger en bord de mer. Ils les avaient amenés ainsi depuis leurs lointaines carrières dans les montagnes où les blocs avaient été taillés. C’est un ingénieur tchèque, Pavel Pavel qui a été le premier dans les années 30 à remettre au goût du jour cette méthode connue de l’être humain depuis fort longtemps, mais oubliée depuis des lustres. La légende des Pascuans disant que les Moaïs étaient venus à pied n'était donc pas une affabulation !

 

 

 

Lasure efficace à petit prix…

 

     Quand on veut conserver un ouvrage en bois, il est d’usage de le badigeonner avec un Lasure. Autrefois on connaissait surtout le Bondex. Aujourd’hui, il existe des tas de marques mais elles ont tous le même défaut : leur prix assez élevé !

Alors voilà, je me suis penché sur les méthodes utilisées par les anciens pour trouver un moyen de fabriquer un pseudo lasure à moindre coût. Voici ma recette de cuisine…

 

Il suffit de mélanger presque pour quantité égale de l’huile de lin avec du pétrole lampant (on pourrait tout aussi bien prendre du gasoil – mais odeur plus soutenue !) et d' y ajouter du brou de noix concentré (si une teinture foncée ne vous gène pas). Autrefois les traverses de chemin de fer ou les quilles des navires étaient traitées à la créosote ou bien au coaltar. Ces produits pesticides étaient des compositions faites à base de résidus de pétrole, de goudrons de bois et de différents phénols organiques. On peut donc très bien imiter ces traitements anciens par des mélanges similaires et à coût beaucoup plus abordable. Nos installations en bois en seront tout autant aussi bien protégées.

 

 

 

Palan utilisé en horizontal…

 

     Utiliser un palan à la verticale est une chose aisée. Mais si l’on a besoin de l’utiliser à l’horizontal (c’est la fonction normale d’un Tirefort, mais si on n’en a pas…/…palan !), eh bien là les choses se compliquent un peu car un palan de « levage » n’est pas conçu pour cela. Mais…

Voici les astuces que j’ai trouvées en utilisant un palan en horizontal… J’avais à déplacer un container maritime de 20ft (soit 2,25 T à vide !) sur 30m environs, chose faite avec un palan de 1,5 T moufflé ( système de démultiplication par poulies et cordage…).

En premier il faudra poser la tête du palan sur une planche de bois. Ce geste simple empêchera la pignonnerie de la tête d’absorber des cochonneries en tout genre (terre, feuilles, brindilles…).

En second, sur la chaînette navette, il sera très utile de monter une poulie folle tendue par un sandow. Ce dispositif permettra en effet de toujours avoir la chaîne navette tendue et donc de la faire se présenter dans son barbotin esclave de façon correcte (évite le blocage et le vrillage aussi !).

Avec ce dispositif, le palan fonctionnera très bien à l’horizontal. Lors de l’inversion de sens, il sera bien vu de mettre également un sandow pour tirer sur la chaîne mère afin d’éviter un bourrage à la sortie du barbotin maître.

 

 

 

Poncer l’intérieur d’un tube…

 

     Parfois, il nous est nécessaire d’avoir à poncer l’intérieur d’un tube. Cette opération n’est jamais aisée. Voici une astuce que j’ai utilisée avec succès bien des fois… Dans un premier temps, il faut trouver un morceau de rond (préférence en bois – un manche d’outil ou un bout de tube peut faire l’affaire…) et il faut y faire une saignée dans le sens longitudinal. Puis dans cette fente, on glisse une feuille de papier de verre (ou toile Emeri forte) que l’on enroule ensuite sur ce rond (tube). L’idéal étant de pouvoir y faire plusieurs tours… Si vous utiliser un vieux manche de lime ou de tournevis pour ce faire (cassé) eh bien on peut même mettre cet outil dans la perceuse pour gagner en force et en rapidité d’usinage (dans le trou laissé par la soie de l’ex-outil, on y met une grosse vis sans tête, un bout de tige filetée, etc…).

 

 

 

Profilés, cornières, tubes, plats et autres…

 

     Si un jour vous avez besoin d’acheter des profilés, que ce soit en acier noir, alu ou même composite, surtout n’allez pas les prendre dans les magasins « classiques de bricolage grand public »… ! Pourquoi… ? Eh bien tout simplement à cause de leur prix prohibitif dans ces « magasins de bricoleurs ». En effet, si vous allez les chercher dans un magasin genre docks généraux pour l’industrie, ils vous coûteront 3 à 4 fois moins cher, exactement. Pour exemple, j’ai acheté de la cornière de 30X30X3 mm en barre de 6m (c’est le standard dans l’industrie métallurgique), eh bien cette même barre profilée valait de 9,99 à 12,25€ suivant fournisseurs. Dans les magasins « grands publics », le prix variait de 8,95 à 16,95€ pour une longueur de 2m seulement. Alors pas d’hésitation, il faut les prendre en barres de 6m. Ainsi, il vous en restera pour d’autres utilisations ultérieures.

 

 

 

Raccourcir un cordage sans ne rien couper…

 

     Parfois, lors de manipulations particulières, il est nécessaire de raccourcir un cordage et bien sûr, il est hors de question de couper celui-ci pour obtenir la bonne longueur. Alors comment faire…?

Eh bien une solution simple et très efficace va consister à réaliser une chaînette dedans et finir le lien en y passant une cheville (tasseau ou bout de branche…) et ceci dans la dernière boucle sur le brin travaillant. Ce montage très particulier permet entre autre d’être défait sans difficulté. En effet, la chaînette est un système sans coincement.

Voir dans les Trucs & Astuces2 (261), la réalisation pratique d’une telle chaînette.

 

Pour ce faire, on prend la corde à pleine main et on lui fait faire un demi-tour sur le brin restant. On passe alors la main dans la boucle obtenue et on reprend le brin mort que l’on tire et ressort à travers la première boucle. Ce phénomène créé le début d’une chaînette. Si on continue ainsi toujours sur le même principe de boucles contigus et entrelacées, on va créer une belle chaînette de boucles. Pour arrêter la chaînette il suffira de passer dans la dernière boucle, un bout de tasseau, une branchette ou un outil solide (manche de marteau, gros tournevis…). Et là, vous pourrez tirer à nouveau sur la corde qui a été raccourcie d’une bonne longueur (f du nb de boucles !). Gros avantage de ce système, c’est qu’il est très simple, rapide et se défait tout aussi aisément sans coincement. C’est vraiment un excellent truc à connaître en matière de matelotage.

 

 

 

Réchauffer une assiette de nourriture simplement…

 

     On a besoin parfois de réchauffer son assiette de nourriture et on a pas forcément de micro-ondes ou autre four sous la main… Eh bien une solution simple que j’ai utilisée souvent c’est de mettre une casserole d’eau à chauffer sur le gaz et de mettre son assiette dessus. Quand l’eau bout, on arrête le gaz et l’assiette prendra rapidement de la chaleur pour être à bonne température.

 

 

 

Ridoirs improvisés…

 

     Si un jour vous avez besoin d’un ridoir et que vous n’en avez pas sous la main, pensez à de la tige filetée. En effet, si vous avez un bout de tige filetée (avec écrous) et des petits bouts de tôle, vous pourrez faire des sortes de chapes dans ces morceaux de tôle. Ensuite, à l’aide des écrous de la tige filetée, vous pourrez tirer sur les chapes et ainsi vous fabriquer un pseudo ridoir. On peut penser aussi au tenseur du menuisier qui consiste à tournicoter un cordage et de le bloquer tendu, à l'aide d'une clavette (bout de tasseau).

 

 

 

Roches ou rocher à fendre, à casser…

 

     Si un jour vous avez un gros rocher ou une dalle de roche à casser, eh bien n’oubliez pas la technique des anciens ! Cela consiste à faire un bon feu dessus, de la bonne braise bien répartie sur le rocher puis d’arroser brutalement ce foyer avec de l’eau la plus froide possible d’un coup. Sous l’effet du contraste thermique, la roche va se fendre ou même éclater en morceaux… Recommencer si nécessaire et si vous faites de petites saignées au burin dessus, la fente suivra ces amorces.

 

 

 

Soudure à l’étain toujours parfaite…

 

     Je conseille toujours d’étamer les fils pour des connexions en BT (12Vcc). Mais parfois les fils auxquels on a à faire sont quelque peu vieillots et se retrouvent déjà plus ou moins oxydés. Alors là, la soudure devient très difficile à effectuer. Pas de souci, une astuce que j’utilise depuis fort longtemps : c’est de gratter un peu au papier de verre (ou à la toile Emeri) le fil dans un premier temps puis de le tremper (la partie à souder seulement) dans de l’acide phosphorique. C’est d’ailleurs ainsi que l’on traite les pièces à peindre ou à souder dans l’industrie (traitement de passivation). Cet acide n’est pas facile à dénicher désormais à cause de toutes ces mesures de protection Vigipirate mais on en trouve encore chez les shipchandlers sous l’appellation « liquide de passivation ». En fait il s’agit d’acide phosphorique, tout simplement. Attention aux yeux au moment de la soudure car l’acide va se vaporiser d’un coup ! Donc précaution à prendre bien évidemment (lunettes – masque…).

 

 

 

Voyages et visas…

 

     Si vous partez pour un voyage dans un pays étranger, la première question à se poser sera : un visa touristique sera-t-il nécessaire ? Pour répondre à cette question, un site du Net auquel on ne pense pas mais qui répond de suite à cette interrogation est… http://www.diplomatie.gouv.fr/

Ne tombez pas dans le piège de sociétés spécialisées qui eux vous proposent leur service soit-disant rapide (mais fort cher !) alors que, bien souvent, cette démarche est gratuite sur le site publique (et pas plus longue ni même compliquée) !

Cette simple démarche si elle est nécessaire, vous permettra de gagner beaucoup de temps et de l'argent.

 

 

 

 

Qu’on se le dise …et bon vent !

 

 

 

 

Trucs & Astuces précédent…

Trucs & Astuces suivant…

 

 Retour à liste des Tr & As2...

 

 



12/05/2016
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 152 autres membres