Le Trésor Des Kerguelen

Le Trésor Des Kerguelen

Enigme 147 – Les Cercles de fées du Namib…

Enigme précédente…





Enigme 147 – Les Cercles de fées du Namib…



     En Afrique, dans le Sud-Ouest, des formations géologiques très particulières occupent une bande de terre côtière sur près de 200 km depuis le Sud de l'Angola, traversent le désert namibien pour venir disparaître dans la partie Nord de l'Afrique du Sud. Ce phénomène naturel inexpliqué, des ronds réguliers exempt de toute vie, est attribué aux fées par une tribu de Namibie, les Himbas.

     C'est dans le désert du Namib que cette curiosité est la plus remarquable. Cela se traduit sur le sol, par des cercles exempts totalement de végétation alors que, juste à côté, on trouve de l'herbe haute et des plantes, vivant tout à fait « normalement » ! Ces surfaces, parfaitement rondes curieusement, varient peu en diamètre. Cela va de 3-4 m jusqu'à 12-15 mètres, mais rarement plus. On les trouve toujours sur du terrain plat.  Plus bizarrement encore, sur la périphérie de ces ronds, les herbes sont plus hautes et plus belles qu'alentours, comme pour bien marquer l'emplacement de ces « cercles, nus et exempts de vie ».
Les scientifiques qui se sont penchés sur cette énigme de Dame Nature, les ont appelées Ronds ou encore Cercles de Fées.
Les Himbas, les indigènes des tribus avoisinantes les regardent avec circonspection et respect. Pour eux, ces ronds nus sont une création des Démons. Ce sont les Fées qui viennent danser dans ces cercles les nuits sans lune. Elles viennent là pour invoquer les démons et demander une aide dans leurs tâches occultes. Ces ronds sont sacrés et le mythe demeure. Même les grands animaux du Namib sont attirés par ces Cercles de fées et viennent s'y coucher, s'y rouler et s'y détendre. Le phénomène est vraiment inhabituel et très curieux à observer.
 
Une équipe de scientifiques, menée par le biologiste allemand Norbert Jürgens, s'est penchée sur ce mystère durant des années avant de percer enfin, le secret de ce phénomène étrange.


Recherches résumées, que voici…


     Dans un premier temps, ils avaient pensé immédiatement à des météorites. C'est dans le Namib que l'on a retrouvé le plus grand nombre de ces pierres extra-terrestres. Eh puis, non, les recherches n'ont rien pu confirmer. On a pensé ensuite à des plantes parasites contaminant toute une zone à la saison des pluies. Cette saison humide durant très peu de temps, ces plantes disparaîtraient ensuite pour laisser place à ces Ronds, nus et appauvris au point de les laisser exempts de vie ! Une plante des lieux leur a inspiré cette hypothèse, c'est l'Euphorbia Damarana. Le latex de cet arbrisseau est très toxique, même son bois mort l'est encore. Ce qui n'empêche pas les rhinocéros de le consommer avec gourmandise. Mais non, apparemment, ce n'était pas encore la bonne explication.

Des fouilles et des mesures en tout genre furent alors effectuées (pH, humidité, température, gaz ou terres rares, champ magnétique, radiations…). Toutes ces données cependant vont mettre les chercheurs enfin sur la bonne piste.

…et bientôt l'équipe de Norbert Jürgens finit par découvrir le mystère des Cercles de Fées…



Alors question….

     D'après vous, quelle fut donc la trouvaille de nos chercheurs allemands pour découvrir, dans ce désert du Namib, l'origine de ce phénomène étrange… ?
Quelle est donc cette « chose » capable de créer des figures géométriques si particulières, presque parfaites, les Cercles de Fées si chères aux Himbas ?




Réponse ici…




Retour page d'accueil - Enigmes & jeux...






28/03/2013
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 155 autres membres