Le Trésor Des Kerguelen

Le Trésor Des Kerguelen

sécurité de navigation dans le mauvais temps ,en effet j'aimerai savoir quel type de bateau est le plus sur , di ,deriveur lesté quillard etc ,

0 appréciations
Hors-ligne
Remy

Bonjour Philous,
Bien difficile de répondre à telle question...!
Pour moi, une seule chose est certaine, c'est qu'un bateau en acier est très bien "armé" pour se défendre contre les assauts de la mer en furie. Lorsque les vagues déferlent, avec une mer dure, serrée (ce qui va souvent avec des courants contraires au vent, ex : les grands Cap !), hé bien c'est la solidité "mécanique" de la structure du bateau qui va conditionner votre sécurité. Tous les autres matériaux auront moindre résistance à ces assauts répétés. Maintenant, un autre élément vient jouer en faveur de la sécurité c'est la rapidité de manoeuvre du bateau... Un voilier rapide permettra de fuir une zone dangereuse alors qu'un bateau lourd devra la subir... Donc le bon compromis est entre résistance et légèreté ! Mais il ne faut pas oublier qu'un moteur fiable et puissant pourra donner ce complément de manoeuvrabilité.
Conclusion : un bateau en acier, solide et muni d'un bon moteur est le meilleur atout pour aller se frotter aux hautes latitudes !
Histoire de choix... Bonne pioche.
Rémy

0 appréciations
Hors-ligne
merci Remy de ta réponse en ce qui concerne le matériau, mais ma question portait plus sur le type de lest, quillard, DI, dériveur lesté, quille longue un peu comme sur le Rusler, ma préférence se portant sur ces deux derniers, mais je dois avouver que plus je lis sur le sujet et plus je suis perdu. Ne pouvant m'appuyer sur ma propre expérience ridiculement petite j'aimerai profiter de la votre et de vos conseilS
Remy

Re Philou,
Oui, je n'avais pas vu la Q sous cet angle...
Concernant le choix de la quille proprement dit, j'opterai volontiers pour une quille relevable. Maintenant, l'équipement de servitude pour ce système doit être parfaitement conçu ! Une pièce en mouvement est toujours source de soucis ! Son poids, en plus de son rôle, vient agraver ce problème. Alors oui, si c'était à refaire je choisirai cette option en soignant particulièrement le montage. Nous, avons souffert de ne pas pouvoir entrer se réfugier dans un estuaire. La quille relevable permet de pallier cet inconvénient. Mais un dernier conseil, Philou, il ne faut pas se prendre la tête avec ça, je connais trop de gens qui ont réfléchit tellement longtemps à la meilleure solution qu'ils sont encore sur le quai à se tâter ...après 25 ans ! Le parfait n'existe pas. Il faut s'adapter en permanence. Courage pour la suite du programme... et bon vent !
Rémy de Kerguelen.

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 153 autres membres