Le Trésor Des Kerguelen

Le Trésor Des Kerguelen

A quand un passeport maritime plaisance ?

0 appréciations
Hors-ligne
Bonjour,

Lorsqu'on voyage avec un petit bateau et qu'on visite des pays étrangers, pourquoi nous faut il un visa de terriens ? Il est toujours rageant, compliqué et couteux d'avoir un visa d'un mois, de laisser son bateau dans un endroit et lorsque ce mois est expiré, de prendre l'avion pour allez se faire tamponner le passeport dans un autre pays, revenir à bord, en croisant les doigts pour que le bateau soit toujours là, et ceci afin de naviguer 1 mois de plus dans le pays considéré.
Les plaisanciers, n'ont pas la possibilité d'avoir un passeport maritime qui est réservé aux professionnels * de la mer et qui leurs évite de posséder un visa ou de faire à l'avance, une demande de visa.
Les plaisanciers, sont amenés à faire les mêmes formalités qu'un navire marchand. Ne serait ce pas plus simple d'avoir la possibilité de posséder un passeport maritime comme les professionnels, sans payer la sécurité sociale du marin puisque nous ne sommes pas rémunérés ? Nous aurions au moins cette avantage ?
Le passeport maritime existe déjà, il serait aisé de mettre en place un passeport maritime plaisance. Le même que celui existant, avec un tampon supplémentaire estampillé "plaisance non professionnelle ou simplement yacht " . Nous ouvrant les mêmes droits.
Il suffirait d'un seul passeport maritime par bateau, seul, le skipper le possédant. Puisque sur la "liste d'équipage" le skipper est tenu responsable de l'équipage. Si ceux ci quitte son bord, il doit prouver aux autorités du pays, le billet retour de l'équipier qui a quitté son bateau.
La plupart des pays réclament un billet d'avion retour pour les voyageurs. Lors d'une visite d'un pays, le bateau de plaisance représente une valeur marchande suffisamment élévé pour qu'il puisse faire caution et d'éviter ainsi l'achat d'un billet d'avion et qui est compliqué et fastidieux à se faire remboursé, surtout qu'il est rarement remboursé intégralement.
Le voyageur en bateau de plaisance, se retrouve avec les fesses sur deux sièges. Il est à la fois voyageur terrestre et capitaine de bateau. Merrien et terrien.
ll serait intéressant pour la communauté navigante en plaisance qu'un avocat spécialisé, une association s'emploie à éclaircir ceci. Cela permettrait de voyager plus facilement et éviterait ces doubles tracas. Ceci, sans tenir compte des perte de temps, d'argent, de pollution occasionné, alors que nous voyageons sur des voiliers propulsé par le vent principalement , avec une ethique de liberté et d'éviter de polluer.
* Faut-il être rémunéré pour avoir l'appellation "professionnel " ?
* Les professionnels rémunérés de la plaisance ont bien mis en place un statut reconnu par de nombreux pays. PPV, Skipper, capitaine de navire de plaisance etc.
Michel Mary Gérard, voyageur sur mer

Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 155 autres membres