Le Trésor Des Kerguelen

Le Trésor Des Kerguelen

Recherche N° 7… Accident Hélico Guyane 1987...

Recherche précédente…




Recherche N° 7… Accident Hélico Guyane Juillet 1987...


     Cette recherche fait suite à un message reçu cette semaine de M. Stewart Briais de Paris.


Les faits remontent assez loin dans le temps, de juillet 1987 très exactement sur le Territoire de la Guyane mais restent non élucidés, aujourd'hui encore...

     A cette période j'étais en poste à l'Aéroclub de Kourou. J'assurais l'entretien des avions du Club, je réalisais aussi les vols de calibration pour les trajectoires de tirs Ariane pour le compte du CSG. De plus, récemment devenu instructeur, j'enseignais également le pilotage pour épauler les VAT* (ou bien les remplacer entre deux nominations...). Autant dire qu'il y avait du pain sur la planche.
Au mois de juillet de cette année-là, le Vendredi 10 exactement, un accident aérien est venu endeuiller le petit monde aéronautique guyanais dans lequel, j'évoluais.
Un hélicoptère Ecureuil AS350 de la Société Héli-Inter a disparu en forêt lors d'une EVASAN, réalisée entre Grand Santi (sur le fleuve Maroni) et Cayenne.
Le pilote était un ami récent, Jean-Claude Hulot. C'est grâce à son aide qui je suis devenu pilote Hélico également plus tard… A bord de l'appareil avait pris place une équipe du SMUR de Cayenne composée d'un médecin ( nom inconnu) et d'un infirmier (José Briais – 37 ans). Le vol aller avait été fait depuis Cayenne en fin d'après-midi et le blessé pris en charge dans la soirée. Vu l'état sanitaire de cette personne, il fallait la transporter d'urgence vers l'Hôpital de Cayenne. Le retour de l'Ecureuil se faisant donc aussitôt malgré la nuit venue. Malheureusement sur le parcours retour, la météo était mauvaise ce soir-là et nul n'a jamais revu ensuite cet hélicoptère Ecureuil, ni ses quatre occupants.

     Personnellement, étant encore présent à l'atelier de l'aéroclub ce soir là, j'ai bien entendu un message sur la VHF (fréquence de Rochambeau approche) mais comme il était tard (19h50 environs), je n'ai pas spécialement écouté ni reconnu la voix (en Guyane, tous les pilotes se connaissaient)… j'ai seulement regardé l'heure pour cet « appel en l'air », mais cette méthode était fréquente en Guyane à cause de l'isolement et de la rareté des relais radios possibles. De plus la traversée de la zone de Kourou (SOP3) se faisait toujours sous itinéraire précis et haute surveillance.

Le lendemain matin, personne n'ayant encore vu ni entendu passer l'Ecureuil en EVASAN, une alerte fut lancée et des recherches aussitôt entreprises pour le retrouver.
Malheureusement et cela malgré les nombreuses missions faites pour tenter de retrouver l'appareil et ses occupants, aucune n'a jamais abouti. Il faut dire aussi que ce territoire de l' Inini est immense et toute cette zone est inhabitée, classée inhospitalière, c'est l'Amazonie !

Alors cette semaine, je reçois un courrier assez émouvant car il s'agit de l'un des fils de José Briais (L'infirmier disparu à bord – 37 ans), Stewart (8 ans à l'époque des faits) qui me demande de faire une petite place pour rendre hommage à son papa disparu tragiquement lors de cet accident.

Ce que je fais ici, bien volontiers.

Le seul témoignage que l'on trouve sur le Net, (...ici...) de cet accident est l'hommage rendu à Jean-Claude Hulot, (par l'un de ses collègues pilote hélico), et qui avait participé à la célèbre émission TV, "La chasse au trésor" avec Philippe de Dieuleveult en Guyane en 1983...


     Sa famille aimerait connaître également le nom du médecin urgentiste qui accompagnait leur père lors de cette EVASAN car dans les rapports officiels, les noms ne sont jamais mentionnés. Cela permettra peut-être enfin de compléter cette page de leur vie, restée vide et bien triste pour cette famille Briais. José était marié et père de 5 enfants en 1987. Il venait depuis peu d'être affecté infirmier au SMUR de Cayenne. C'était un garçon du pays, originaire d' Irakoubo.

Merci à toute personne pouvant m'apporter des indications, des détails, sur ces faits et /ou le nom du médecin qui les accompagnait lors de cette EVASAN.

Vous pouvez me joindre par le Serveur ou par mail direct (voir en dernière page du Blog).
Pour eux et en hommage à leur papa disparu, au nom des autres familles, alliés ou amis de ces familles, un grand et sincère Merci, par avance, pour votre aide.



* VAT : Volontaire à l'Aide Technique (généralement jeune ingénieur sortant d'école et effectuant leur Service National comme coopérant).




Recherche précédente…






29/06/2012
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 155 autres membres