Le Trésor Des Kerguelen

Le Trésor Des Kerguelen

Termes de marine utilisés sur le site 4 J-P...


Jambettes : Montants, bouts d'allonges qui dépassent le plat-bord d'un bâtiment et sur lesquels on tourne des manoeuvres ou on prend un retour. Pièces de bois ou de fer légèrement inclinées et retenant les pavois.

Jarretière : Sangle qui sert à saisir une drôme dans une embarcation.

Jauge : Volume des capacités intérieures des navires exprimé en tonneaux de 2m3.83 ou 100 pieds cubes anglais.

Jauge brute : Volume de tous les espaces fermés du navire sans exception aucune.

Jauge nette : Volume total des espaces utilisables commercialement sur un navire.

Jauge internationale : Certificat de volume d'un navire servant au calcul de la taxe pour le passage des canaux internationaux (Suez, Panama).

Jaumière : Ouverture pratiquée dans la voûte d'un navire (tube) pour le passage de la partie supérieure de la mèche du gouvernail.

Joue : Creux des formes de la coque à l'avant d'un navire. Syn : épaule. Face extérieure de la caisse d'une poulie.

Joute : Compétition d'embarcations à l'aviron. Idem aux joutes équestres mais pratiquées sur l'eau.

Jusant : Marée descendante.

Kamikaze : Nom donné aux cyclones au Japon.

Ketch : Voilier à deux mâts, le mât arrière étant secondaire.

Koff : Petit caboteur hollandais.

Lagan : Déchets apportés par les marées se déposant sur le haut de plage. A l'origine privilège féodal des Seigneurs ayant un droit de préhension sur les épaves des vaisseaux jetés à la côte.

Laisse - De marée : partie du rivage alternativement couverte et découverte par la mer dans les mouvements de la marée.

Laize : Chacune des bandes de toile (cousues bord à bord) dont se compose une voile.

Lame : Vague de grande amplitude généralement issue de la houle. Lame de fond.

Lamanage : Pilotage restreint aux ports, baies, rade et rivières de peu d'importance. Dans la coutume d'Oléron, le pilote s'appelait loman, c'est à dire homme du lof (côté du vent); on en a fait laman, puis lamaneur.

Latte - De hauban : patte métallique fixée sur le bordage ou sur le mât pour ajuster les haubans. De voile : enfilée dans un gousset sur la voile pour la raidir.

Lasy bag, lasy jack  : Ensemble de cordage fin ou filet large établit entre le mât et la bôme et servant à recevoir la voile lors de sa descente.

Lège : Bâtiment lège : bâtiment vide, léger.

Lest : Matières pesantes arrimées dans les fonds du navire pour en assurer la stabilité. Plomb ou grenaille généralement emplissant la quille d'un voilier.

Libre pratique : Permission donnée par les autorités sanitaires d'un port à un navire de communiquer librement avec la terre.

Ligne de vie : Filière disposée à plat pont parcourant toute la longueur du bateau et où l'on accroche son harnais de sécurité.

Lices : Renforts longitudinaux de la coque d'un navire reliant les membrures entres elles.

Liston : Longue pièce de bois, de caoutchouc ou de matière plastique qui parcours le bordé extérieur du navire pour le protégé des chocs.

Livet : Ligne de jonction de la coque et du pont d'un navire.

Loch : Appareil servant à mesurer la vitesse du navire.

Louvoyer : Remonter le vent en tirant des bords car un voilier ne peut pas remonter le vent de face en ligne droite. Il doit prendre le vent sur le côté donc faire des zigzagues, une fois par bâbord, une fois par tribord, louvoyer.

Loxodromie : Route d'un navire ou avion faisant une ligne droite sur la carte. Est plus longue que la route directe qui, elle, fera une courbe (rotondité de la terre). Contraire : orthodromie.

Lumières : Petits canaux ou conduits pratiqués sur la face antérieure des varangues et destinés à conduire les eaux de cale au pied des pompes. Syn : anguillers

Maelstrom : Grand tourbillon en mer ou dans un fleuve, créé par des reliefs. Syn : Charybde & Scilla.

Mahonne : Chaland de port à formes très arrondies utilisé en Méditerranée.

Maille : Intervalle entre deux couples voisins d'un navire ou entre deux varangues. Ouverture laissée entre les fils des filets de pêche.

Main courante : Barre en métal, ou pièces de bois mince, placées de chaque côté des échelles ou passavants pour servir de rampe.

Maistrance : (Marine Nationale) - L'ensemble des officiers mariniers de la Marine de guerre française et plus particulièrement ceux de carrière qui constituent le cadre de maistrance proprement dit.

Maître bau : Distance mesurée dans la plus grande largeur du navire.

Maître couple : Couple situé de même.

Maître de quart (Marine nationale) - Gradé du service manoeuvre qui, à bord des bâtiments militaires, seconde l'officier de quart dans le service des embarcations et rend les honneurs du sifflet à l'arrivée et au départ des officiers.

Manche à air : Système de ventilation forcée, installé sur les bateaux pour aérer les cabines depuis le pont ou le franc-bord. Syn windscoop.

Maneton : Tige filetée le plus souvent servant à verrouiller une manille.

Maniable : Modéré (vent) ; assez beau (temps).

Manifeste : Liste complète et détaillée par marque et numéros des colis de marchandises formant la cargaison d'un navire. Cette liste est remise à la Douane du port de destination.

Manille : Pièce en forme de lyre et servant à fixer une poulie, une élingue ; elle est verrouillée par un maneton.

Marée : Changement du niveau d'eau sur un bassin maritime. Faible en mer, forte sur les océans.

Marie-Salope : Chaland ou drague de port.

Marina : Lieu de villégiature où les habitations et les bassins pour bateaux sont mélangés. Par extension tout port de plaisance.

Marnage : Synonyme de amplitude pour la marée.

Maroquin : Cordage ou filin tendu entre deux mâts pour les relier.

Mascaret : Phénomène qui se produit dans le cours inférieur d'un fleuve consistant en plusieurs lames creuses et courtes formées par la remontée du flot contre le courant du fleuve descendant.

Mât de charge : Espar incliné tenu par des balancines portant des apparaux servant à déplacer des poids.

Mater : Mettre un mat en place. Mâter une pièce, une barrique, les avirons : les dresser et le tenir dans une position verticale.

Mégaphone : Tronc de cône creux et léger servant à augmenter la portée de la voix.

Membrure : Pièce de bois ou de fer soutenant le bordé et les vaigres sur laquelle viennent se fixer les barrots (Syn. : couple).

Miroir de signalisation : Appareil de secours permettant de faire des signaux vers la terre ou un autre navire en utilisant le soleil. Miroir rond percé d'un trou central coloré. Le rayon est guidé par cette œillère en visant la cible par la coloration centrale. Très efficace, il suffit de mettre le point coloré sur la cible en balayant légèrement celle-ci.

Mistral : Vent violent débouchant de la vallée du Rhône s'épanouissant en patte d'oie jusqu'au Golfe de Gènes de Marseille à Cannes (vient du N.W).

Môle : Construction en maçonnerie, destinée à protéger l'entrée d'un port et s'élevant au-dessus du niveau des plus fortes marées.

Mollir : Diminuer de violence (vent ' mer).

Mortes eaux : Faible amplitude de marée, entre 20 et 70 pour le coefficient.

Mou : Un cordage a du mou quand il n'est pas assez tendu. Donner du mou : choquer une manoeuvre. Un navire est mou quand il a tendance à abattre.

Moucheter un croc : Amarrer un bout entre pointe et dos pour empêcher le décrochage.

Mouille-cul : Bateau à moteur. Allusion à la vague traînée par les bateaux à moteur qui revient vers la plage arrière.

Mouiller : Jeter l'ancre et filer la longueur (touée) de la chaîne convenable.

Mousson : Vents périodiques, soufflant avec de légères variations pendant une moitié de l'année dans une direction et pendant l'autre moitié de l'année dans la direction opposée. (principalement Mers de Chine et Océan Indien).

Musoir : Pointe extrême d'une jetée ou d'un môle, se dit aussi de l'extrémité d'un quai à l'entrée d'un bassin ou d'un sas.

Nable : Trou percé dans le fond d'une embarcation servant à la vider lorsque cette embarcation n'est pas à flot. S'obture au moyen d'un bouchon. Par extension, trou de remplissage d'un réservoir (eau - gasoil).

Nage : Mouvement imprimé par l'armement aux avirons d'une embarcation. Chef de nage : Nageurs assis sur le banc arrière dont les mouvements sont suivis par tous les autres. Nage à couple Quand il y a 2 (canot) ou 4 (chaloupe) nageurs sur chaque banc. Nage en pointe 1 nageur par banc (baleinière).

Natte : Nom donné aux paillets et aux sangles qu'on place en divers endroits de la mâture et du gréement qu'on veut protéger du frottement.

Nid de pie : Installation placée assez haut sur le mât avant de certains navires et dans laquelle se tient l'homme de vigie. A bord des navires polaires, on dit plutôt nid de corbeau.

Obéir : Un navire obéit bien à la barre quand il en sent rapidement l'action.

Obstructions : Défenses fixes, d'un port pour en interdire l'accès à un ennemi de surface, sous-marin ou aérien.

Oeil : Boucle formée à l'extrémité d'un filin.

Œil de pie : Ouverture pratiquée dans une voile pour y placée un cordage ou un ancrage. Œillet serti ou cousu.

Oeil de la tempête : Eclaircie dans le ciel au centre d'un cyclone.

Oeuvres mortes : Partie émergée de la coque.

Oeuvres vives : Partie immergée de la coque.

Opercule : Tape de hublot.

Oreilles d'âne : Cuillers en tôle permettant d'augmenter le débit d'air entrant par les hublots.

Orin : Cordage permettant de saisir une bouée de mouillage, en forme de boucle (d'où son origine : ooring).

Orthodromie : Distance la plus courte d'un point à un autre sur la planète. Cela donne sur la carte un arc de grand cercle. On dit aussi distance à vol d'oiseau. Contraire : loxodromie, route directe, en ligne droite sur la carte mais plus longue en pratique.

Paille de bitte : Tige de fer traversant la tête d'une bitte pour empêcher la chaîne ou l'aussière de décapeler.

Paillet : Réunion de fils de bitord, torons de cordage, etc... tressés ensemble et formant une sorte de natte. On les emploie pour garnir les manoeuvres dormantes afin d'empêcher le frottement.

Palanquée : Colis, ensemble de marchandises groupées dans une élingue ou un filet pour être embarquées ou débarquées en un seul mouvement de grue. Se dit d'une équipe de plongeurs partant en exploration.

Palanquer : Agir sur un objet quelconque, le lever, le déplacer avec un (ou plusieurs) palan.

Panne (mettre en) : Manoeuvre qui a pour objet d'arrêter la marche du navire en affalant la voilure ou en arrêtant le moteur.

Pantoire : Fort bout de cordage ou de filin terminé par un oeil muni d'une cosse. Sert à prolonger une manœuvre.

Pantoire de tangon : retient le tangon dans le plan vertical.

Pare-battage : bouée utilisée pour protéger un bateau des frottements, quais, autres bateaux. Synonyme défenses.

Paré : Prêt, libre, clair, hors de danger. Parer  un cap : le doubler en toute sécurité.

Passavant : Passerelle permettant de passer d'un roof à un autre. Passage couvert en abord des bâtiments de guerre modernes. Passage étroit sur le bord d'un bateau permettant l'accès au pont avant ou arrière.

Passeresse : Petit cordage servant de transfilage ou à passer une manoeuvre plus grosse dans les poulies ou un conduit. Cordage ou chaîne passée sous la coque d'un navire pour préparer une manœuvre particulière.

Pataras : Hauban arrière sur un voilier ou supplémentaire destiné à soulager temporairement à un hauban soumis à un effort considérable - très employé sur les yachts de course, ce hauban mobile appelle largement sur l'arrière.

Patente de santé : Certificat délivré à un navire par les autorités du port pour attester l'état sanitaire de ce port.

Patte de chien : Nœud très particulier, le seul qui permette de joindre deux cordages de diamètre différents avec sécurité. Consiste en deux boucles glissées l'une dans l'autre comme deux nœuds coulants.

Pavois : Partie de coque au dessus du pont formant garde corps. Grand pavois : Pavillon de signaux frappés le long des étais et de l'entremise dans un ordre déterminé. Petit pavois : Pavillons nationaux en tête de chacun des mâts. Au dessus du pavois : Syn. "de montré" pour un signal par pavillon de 1 signe.

Pendille : Ligne de mouillage installée à poste fixe entre le quai et une chaîne mère pour l'amarrage des bateaux, dans les ports méditerranéens.

Peneau (faire) : Tenir l'ancre prête à mouiller par grands fonds après avoir filé une certaine quantité de chaîne pour atténuer la violence du choc sur le fond.

Penons : Petit fanion, rubans ou bien brins de laine que l'on accroche sur les haubans d'un voilier pour matérialiser et voir le vent apparent réel.

Perdant : Synonyme : jusant, marée descendante.

Perthuis : Détroit entre les îles, des terres ou des dangers.Ouverture d'accès dans une cale sèche.

Phare : Construction en forme de tour portant un feu à son sommet. Mât avec ses vergues, voiles et gréement. Ex. : phare de misaine, phare de l'avant, phare de l'arrière, phare d'artimon, phare carré.

Phoscar : Sorte de boîte à fumée et à feu jetée d'un bateau servant à baliser un point en mer.

Pic (a pic) : Position verticale de la chaîne de l'ancre au moment où celle-ci est sur le point d'être arrachée au fond. A long pic : laisser la chaîne de l'ancre un peu plus longue que pour être à pic.

Pied : Jeter un pied d'ancre : mouiller avec un peu de touée pour un court laps de temps. Mesure de longueur égale à 0m305.

Pied de biche : Pièce de fonte, dans un guindeau.

Pied de pilote : Quantité dont on augmente le tirant d'eau pour être sur de ne pas talonner.

Pigouille : Longue tige de bois muni d'un croc servant à pousser une embarcation.

Pilote : Personne ayant en charge de faire entrer ou sortir un navire dans les ports. Le pilotage est obligatoire pour tous les gros navires partout dans le monde. Même pour les petits (voiliers) lors du le passage des canaux internationaux comme Suez ou Panama.

Pilote automatique : Système automatisé (la plupart du temps électronique) permettant à un bateau ou un avion de fonctionner seul sous la gouverne d'un calculateur asservi aux commandes de conduite.

Piloter : Assurer la conduite d'un navire dans un port ou dans les parages difficiles de la côte.

Pilot chart : Cartes périodiques publiées par l'Office Météo des Etats-Unis fournissant des renseignements statistiques sur la direction et la force des vents et des courants marins.

Pioche : Nom familier de l'ancre.

Piquer l'heure : Sonner l'heure au moyen d'une cloche.

Plat-bord : Dans une bâtiment en bois : ensemble des planches horizontales qui recouvrent les têtes des allonges de sommet. Dans un navire en fer : ceinture en bois entourant les ponts.

Plein : Syn. De pleine mer. - plus près bon plein : allure de 1 quart plus arrivée que le plus près. - mettre au plein : échouer un bateau à la côte.

Point Nemo : Emplacement théorique, dit Point Nemo, situé au beau milieu du Pacifique, c'est l'endroit maritime le plus éloigné de toute terre ou île, au monde ( 2688 km).

Pomme (de touline) : Boule faite de cordage tressé et lesté servant à lancer une fine amarre, la touline, à quai. 

Portant : Allure d'un bateau lorsque le vent vient de l'arrière.

Poste (amarre de) : Aussière ou grelin de forte grosseur fournie par les ports pour donner plus de sécurité et plus de souplesse à l'amarrage des navire et éviter l'usure de leurs propres aussières d'amarrage.

Pot au noir : Zone des calmes équatoriaux caractérisés par des pluies torrentielles. Appeler aussi les "horses latitudes" car suite à l'encalminage des navires et le manque d'eau douce, on jetait les chevaux par-dessus bord

Poulaine : Partie extrême avant d'un navire : lieu d'aisance de l'équipage.

Poupée (de guindeau) : Sorte de poulie très large du guindeau sur laquelle on place une haussière pour la raidir, remonter un mouillage mixte.

Prélart : Laize de toile à voile souple, cousues ensemble puis goudronnées, destinées à couvrir les panneaux d'une écoutille et empêcher l'accès de l'eau dans les entreponts ou la cale.

Prendre un ris, prise de ris : Réduire la voilure en diminuant sa surface grâce aux bandes ris.

Près : Allure d'un bateau lorsque le vent arrive de l'avant ou sur les côtés mais pas plus que le travers.

Puisard : Espace compris entre deux varangues et formant une caisse étanche dans laquelle viennent se rassembler les eaux de cale.

 



08/06/2010
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 153 autres membres