Le Trésor Des Kerguelen

Le Trésor Des Kerguelen

069 Une pince à poper combinée

Trucs & Astuces précédent...

Trucs & Astuces suivant...

 

 

 

 

069 Une pince à poper combinée...

 

 

     Nous avons tous une pince à poper à bord. Des tas de modèles existent.

Il faut bien dire que le rivet Pop est facile à utiliser, il nous sert à fixer pleins d'accessoires.

Un peu plus technique, il existe aussi des rivets creux taraudés (appelé aussi "écrou noyé" ou encore "insert aveugle") et malheureusement un outil spécial est nécessaire pour les monter.

Une marque connue est le RivKle mais il y en a d'autres.

 

 

Lien vers un site de présentation de ces rivets creux taraudés,ici...

http://www.avkfasteners.com/products.php

 

Ou encore ici...

 http://www.bollhoff.fr/....../2009/rivkle-inox.php

 

 

Ces rivets creux taraudés se montent comme les Pop mais avec une pince spéciale qui elle, coûte assez chère aussi, malheureusement. On trouve plusieurs modèles de ces "RivKle", en acier, en alu, en laiton, lisses, cannelés, hexagonaux... Les plus courants, vont du diamètre 4 à 10 mm et en plusieurs longueurs.

 

Alors voilà l'astuce d'aujourd'hui, j'ai tout simplement adapté ma pince à poper en pince à RivKle.

 

La pince est très standard, une Gesipa classique mais on peut adapter ce système sur n'importe quelle pince à poper. Les systèmes de mords intérieurs sont pratiquement tous semblables et démontables !

 

 

Comment procéder ?

 

Il faut démonter toute la partie interne de la pince :

 

La virole de calibrage du rivet 1 (permet de voir les mords, intérieurs).

L'écrou de tête 2 (attention aux yeux, ressort puissant).

La cuvette de ressort (il n'y en a pas toujours- f des modèles).

Le ressort intérieur 3.

La butée de liaison mords - ressort 4 (attention à ne pas perdre cette petite pièce, fragile et très importante).

Les deux mords de pincement 5.

 

Vue éclatée de ce démontage, ici :

 

Sur cette photo, un éclaté de la pince avec ses différents éléments.

 Pince Poper.jpg

 

 

Ci-dessous, la tige filetée qui va remplacer  tout le système.

 

 Pince Poper 003R.jpg

 

 

     Ensuite il faut se fabriquer une tige de montage en tige filetée inox du diamètre des RivKle à installer (20 cm de long, suffisant). Pour ma part j'utilise des rivets taraudés de 4,6 et 8 mm.

J'ai coudé la tige à 90° vers le tiers de sa longueur, tout simplement pour servir de prise afin de dévisser la tige une fois le rivet mis en place. L'étirement sur les filets déforme un tant soi peu ceux-ci et il est plus aisé d'avoir une "poignée" pour le démontage. Sinon il faut prendre la tige filetée à la pince étau ou bien monter 2 écrous dessus et se servir d'une clé mécanique, bref, il est plus simple de faire ainsi.

Monter la tige dans la tête de la pince en lieu et place des éléments démontés.

 

Sur la tige filetée, il faut placer un arrêtoir : écrou + rondelle, qui viendront appuyer sur la tête de la pince (donc répartir l'effort de serrage) et servir également au réglage de la longueur de prise pour le serrage.

 

Parenthèse : avec la pince à rivet pop, on déplace la prise du rivet dans les mords si celui-ci est trop long ou trop court au serrage. Eh bien là, il faudra déplacer l'écrou avec sa rondelle pour trouver la bonne prise de serrage. Si on doit faire plusieurs manoeuvres de serrage, une solution simple avec la tige coudée, il suffit de faire 2 ou 3 tours pour la visser dans le rivet.

 

Dernière chose, entre le rivet taraudé et la tête de la pince, il faut mettre une rondelle épaisse qui protégera la tête du rivet lors du serrage (meilleure portée et protègera le filetage).

 

Voir sur la seconde photo la pince, modifiée pour le montage de ces rivets creux taraudés.

 

 

A bord de Kerguelen j'ai utilisé ces RivKle pour monter tout un tas d'accessoires sur les mâts : violons de ris, marches de mâts, renvois, pontets, taquets, clam-cleat... Ce montage, même s'il coûte un peu plus cher que le Pop normal, possède le grand avantage de rendre ces accessoires démontables. De plus ces rivets ont une tenue mécanique (au cisaillement) bien supérieure aux rivets pop normaux.

 

Petit inconvénient pour ces rivets taraudés, si on peut dire... Il faut percer plus gros que pour un rivet Pop normal. Par exemple pour un RivKle de 6 mm il faut percer à 9 mm.

 


NB : Pour remonter la pince en "normal", il faut reprendre la procédure de démontage à l'envers. Bien faire attention en tout premier à mettre les deux petits mors de pincement "en face l'un de l'autre et dans le bon sens"...! Ensuite la cuvette de poussée (butée de liaison) qui reçoit aussi le ressort (fait une pointe en V qui vient sur les 2 petits mors)...Attention : toutes ces pièces sont fragiles et petites... Le ressort puis l'écrou de blocage final. Assez dur à remettre parfois. Pour plus de facilité, ouvrir la pince en grand et la maintenir ouverte. Cela repousse les mors plus en profondeur et facilite le remontage.

 

 MAJ de mai 2019...

Je reçois toujours autant de messages à propos de cette "pince modifiée" pour rivets creux taraudés...

Certains copinautes ne comprennent pas comment positionner la "partie tête" pour que cela fonctionne. Alors voici quelques explications supplémentaires...

Quand on place la tige filetée dans le coprs de la pince (vidé, lui, des pièces de pincement...) il faut que l'endroit où est positionné "les écrous de butée" avec la rondelle entre bien dans la partie corps de la pince et viennne s'appuyer sur le haut de l'autre bras, la partie mobile (et non pas sur le bras fixe). Il faut trouver une (des) rondelle (ou autre chose pour servir d'appuis - écrou carré par ex...) qui puissent passer par le trou (carré généralement) du corps principal de la pince et venir donc en appui sur la partie interne (l'autre bras de la pince qui lui est mobile - celui qui contient tout le système de pincement ôté pour cette nouvelle utilisation). Sinon, vous ne pourrez pas obtenir l'effet de serrage sur l'ensemble.

Pour ce qui est des inserts (RivKle - écrous noyé - etc... il y a plein d'appellation...), on en trouve en alu, en laiton, en acier ou en inox. Pour ce qui est du montage d'écrous en alu, il faut faire attention lors du serrage car on a de la force avec la pince et il est très facile d'arracher le filetage intérieur si vous serrer trop dur ! Pour l'alu, l'effort sera minime. pour le laiton ou l'inox un peu plus dur mais pas trop (je ne sais pas pour l'acier - jamais utilisé). Le mieux d'ailleurs est de sacrifier un RivKle pour faire un essai à vide et bien se rendre compte ainsi de l'effort "nécessaire et suffisant" pour obtiner le bon "sertissage" du rivet. Cela évitera ensuite un "accident" d'arrachement de filetage.

Dernier conseil....

Si vous devez monter des RivKle sur une tôle plus épaise que 1mm (possible jusqu'3 mm), eh bien je vous conseille de faire un bon chanfrein sur le perçage pour diminuer l'épaisseur restante. Car plus la tôle sera "épaisse" et plus l'effort de sertissage de l'écrou noyé devra être important pour le mettre. Donc veiller à ne laisser qu'une épaisseur faible (1 mm maxi), le montage des RivKle en sera largement facilité.

 


 

C'était une astuce retrouvée, utilisée à bord de Kerguelen.

 

Qu'on se le dise et bon vent !

 

 

 Trucs & Astuces précédent...

Trucs & Astuces suivant...

 

 Retour à liste des Tr & As...

 

 

 



23/06/2010
2 Poster un commentaire
Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 176 autres membres