Le Trésor Des Kerguelen

Le Trésor Des Kerguelen

136 Réparer un allume gaz piézoélectrique...

Trucs & Astuces précédent…

Trucs & Astuces suivant…

 

 

 

 

136 Réparer un allume gaz  piézoélectrique…

 

 

     Ce petit appareil est passé dans les mœurs depuis bien des années déjà. Il ne coûte pas bien cher non plus et il est fort pratique. Mais là où il faute, c'est que cet appareil a la fâcheuse habitude de ne plus fonctionner, passé un an ou deux en service grand maximum,  alors qu'il devrait fonctionner à vie, vraiment, ad vitam aeternam !

 

Cela me met en rogne car cet appareil ne devrait jamais tomber en panne. Son fonctionnement d'après son principe même, est garanti pour l'éternité. Foi d'un chercheur d'absolu.

 

Mais alors, vous allez me dire ?

Eh bien il tombe en panne, parce qu'il est fabriqué avec des matériaux de pacotille. Point.

Dans les bureaux d'études industrielles, pour sa conception, on appelle çà très pompeusement : "de l'obsolescence programmée" ! "Il faut que çà tombe en panne et le plus rapidement sera le mieux" pour en revendre d'autres plus vite !!!! Gre..... ! Une honte cette manière de procéder.../... Quel gâchis pour l'avenir de notre planète...! Bref...

A savoir que ses contacts et conducteurs sont fait avec de l'acier de pacotille ou du fer blanc de « basse qualité électrique ».

 

 

Un peu de technique toutefois, avant de critiquer…...

 

     Le principe même du piézoélectrique est de produire une étincelle par décharge d'un courant électrique produit par un cristal que l'on comprime mécaniquement. En effet, certains cristaux comme le quartz (ou, entre autres également comme, le Titanate de Baryum qui lui, est un déchet de l'industrie nucléaire… - ou encore le zircono-titanate de plomb...) ont la propriété très étonnante d'avoir une structure moléculaire cristalline parfaite. Ce qui fait que dès l'instant où l'on veut déplacer un seul atome dans sa structure, eh bien, il se produit un chamboulement tel que tous les autres atomes de tout le cristal se mettent à réagir violemment les uns sur les autres.  Comme aucune place libre n'est disponible dans la matière de ce cristal pour "déplacer sa charge électronique associée", le simple fait d'écraser mécaniquement un morceau du cristal va "mettre en ébullition" tous les autres atomes de ce cristal qui vont déclencher un "courant électronique" inimaginable. C'est l'apparition d'un courant dit "piézo-électrique".

 

Alors les conséquences d'une telle structure cristalline parfaite seront, que…...:

1) si vous soumettez le cristal à un effort mécanique (écrasement), il va générer une tension électrique forte.

2) si vous soumettez ce cristal à une tension électrique forte, le cristal va se contracter (se déformer) mécaniquement.

 

On pourra donc exploiter ces deux caractéristiques contraires, indifféremment, dans de très nombreuses applications industrielles, militaires ou domestiques comme notre simple "allume-gaz piezo".

 

Pour celle qui nous concerne, le cas de l'allume gaz piézo, on exploite la déformation mécanique pour faire produire au cristal, une étincelle de plusieurs milliers de Volts !  Ceci sans aucune "réserve" d'électricité comme une pile, une batterie, un condensateur ou une autre source électrique, "extérieur" à l'appareil lui-même...

Cet appareil "peut et devrait" donc fonctionner parfaitement et indéfiniment.

 

 

Différentes pièces constitutives d'un piézo…

 


 

1) Corps principal de l'allumeur piézoélectrique.

2) Système démultiplicateur en acier zingué permettant d'obtenir une pression forte sur le cristal.

3) Conteneur isolant du générateur piézo.

4) Butée d'appui en acier avec vis de réglage du générateur.

5) Coupelle de liaison - cristal / Butée

6) et 8) Cristaux de quartz (ici 2 barreaux de titanate de baryum).

7) Rondelle de liaison en laiton des 2 cristaux et point de collecte de la tension.

9) Seconde butée et point d'appui de tout le système.

 

 

 

On en revient à la panne de notre appareil…

 

     Si donc ce "générateur électrique" ne peut pas tomber en panne, à contrario, c'est tout le circuit de transport de ce courant qui lui va pouvoir dépérir avec le temps et disperser l'étincelle dans l'appareil…. En effet, les constructeurs de ces appareils utilisent des matériaux de piètre qualité pour fabriquer les conducteurs, ferraille servant aussi de cage de protection anti-feu au générateur. Tous ces circuits vont se mettre à rouiller et rendre inopérant ce petit appareil génial.

 

Alors si vous le démontez et que vous passez tous les contacts au papier de verre fin, vous allez voir votre allume gaz déjà  revenir à la vie ! Mieux si vous pouvez remplacer ces petits bouts de métal rouillé par de l'inox, eh bien là, votre appareil ne tombera plus jamais en panne. Foi d'un bricoleur averti !

 

Au démontage, observez bien tout le système de "démultiplication mécanique" permettant de comprimer le (les - il y en a souvent 2, bout à bout) cristal. La force en jeu, mine de rien, est colossale. Et on arrive pourtant à produire cette force seulement avec deux doigts entre le pouce et l'index (c'est uniquement une histoire de démultiplication) !

Incroyable, non ?

Si le générateur vous paraît en bon état, surtout ne pas démonter le système de réglage du dispositif d'amplification mécanique. Il est très délicat à positionner (cage ou étrier en acier noir, avec une micro-vis verrouillée par du vernis).

 

Pour rendre le système "inaltérable", il faudra changer le fil arrivant du cristal. Il sort au milieu du conteneur en plastique 3. Il est souvent en acier cuivré ou laitonné (non visible ici, se trouve dans le manche et arrive sous la tête par un petit trou, il est banalement replié vers l'extérieur). Donc le remplacer par un fil en inox. Pour cette tête, on peut garder celle existante, en acier zingué ou chromé, mais il faut faire en sorte que le contact soit très bon entre le fil conducteur d'arrivée (électrode de décharge électrique) et la protection de tête. Ce fil fait contact juste par touché. La tête est maintenue en place seulement par son élasticité permanente et vient se griffer sur 2 petits tétons en plastique en appuyant légèrement sur le fil (le pincement seul suffit à faire contact). Bien soigner cette partie "contact" de l'allumeur piézo.

 

NB : Si au démontage, vous trouvez un cristal fendu, là, c'est fichu, il ne pourra plus jamais produire sa tension. En effet pour que le phénomène piézo fonctionne, il faut que le cristal soit "entier et unique" (aucune fissure interne). Donc ne pas dérégler la vis de montage car l'effort doit être important pour générer l'étincelle mais pas trop non plus, pour ne pas briser le cristal "mécaniquement" ! Réglage vraiment très délicat, fait au montage en usine (comme précisé plus haut).

 

 

Alors maintenant quand vous aurez un allume gaz piézo électrique en panne, surtout ne le jetez plus aux ordures…

Un peu de compréhension…...

un peu de travail et de patience...…

…...et votre "briquet magique" deviendra immortel.

 

 

Qu'on se le dise …et bon vent !

 

 

Trucs & Astuces précédent…

Trucs & Astuces suivant…

 

 Retour à liste des Tr & As...

 

 

 

 

 

 



13/08/2018
1 Poster un commentaire
Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 164 autres membres