Le Trésor Des Kerguelen

Le Trésor Des Kerguelen

294 Panne possible sur groupe électrogène Mercure MC950…

Trucs & Astuces précédent…

Trucs & Astuces suivant…

 

 

 

 

 

 

294 Panne possible sur groupe électrogène Mercure MC950…

 

 

Voici une panne qui s'est produite sur mon petit groupe électrogène type Mercure MC 950. Je la décris ici car je pense que ce genre de panne peut survenir également sur d'autres modèles différents. Alors il est toujours bon d'avoir un petit retour d'expérience de ce type d'ennuis.

 

Survenue de la panne...

     Pendant qu'il fonctionnait, à un moment donné, il a commencé à faire du bruit genre pièce mécanique qui lâche et qui vient taper en quelque part dans le moteur ! J'ai écouté attentivement ce bruit pour essayer de deviner d'où cela pouvait venir mais impossible de savoir ! Ce bruit de ferraille s'accentuait doucement et régulièrement aussi je l'ai bien vite arrêté avant de voir surgir de gros dégâts ! Mais une fois stoppé, il était impossible pour moi de savoir de quelle partie du groupe ce "bruit de ferraille" pouvait bien provenir...

 

Recherche de la panne...

     Pas d'autre solution que d'attaquer une recherche, au moins pour regarder de visu par toutes ses faces si je trouvais une piste... et là, rien ! Cette fois il fallait vraiment un démontage et désosser tout son habillage pour voir çà de plus près. J'ai commencé par le réservoir d'essence puis la face avant avec ses différents composants électriques... Le lanceur ensuite qui permet d'avoir accès au volant magnétique... Quelques recherches encore ne me permettaient toujours pas de trouver "la pièce baladeuse" ! A ce stade il ne restait plus que le bloc moteur et son alternateur attelé sur l'axe. Je commençais à désespérer car bien obligé de regarder plus près "la partie mécanique". mais avant de me résigner, j'ai eu une idée... J'ai pris le groupe à bras le corps et je l'ai secoué sur son axe longitudinal (puisque qu'il y a un bruit de pièce qui bouge, je devais être capable de la faire bouger moi aussi de cette manière... Non ?"... Bref et là, bingo, j'entendais très nettement une petite pièce bouger et cela venait du côté volant magnétique...

Démontage du volant magnétique* et là je découvrais l'intrus... : un boulon reliant la partie moteur à l'alternateur qui s'était desserré juste à l'arrière du volant magnétique. En fait de "boulon", c'était plus précisément une longue vis mécanique mais d'un accès tellement exigu qu'elle était impossible à voir sans démontage.

Quelque tours de clé et voilà la vis revenue à sa place. Ne restait plus qu'à tout remonter dans l'ordre inverse.

*Volant magnétique...: attention en le démontant car sa clavette de positionnement, à l'intérieur de la bague, est minuscule et peut tomber (la perdre !) facilement.

Quelques photos pour illustrer ce dépannage exprès...

Groupe MC950 1.jpg Groupe MC950 2.jpg

La vis fautive, desserrée (cercle rouge). Il était vraiment impossible de la voir depuis l'extérieur sans démontage.

 

MàJ du 23/09/2019...

 

     Un voisin me parle un jour de son groupe qui démarre certes, mais toujours très mal... Et c'est un Mercure MC950. Là çà me titille car j'adore chercher à comprendre les pannes en tout genre..., c'est une vraie manie chez moi... Et nous voici donc tous les deux, penchés sur le GP.

Effectivement il faut tirer de nombreuses fois sur le cordon avant qu'il ne démarre et encore il a peine à se lancer si on arrête le starter trop vite - on a l'impression qu'il s'étouffe ! On purge le carbu (eau peut-être dedans même peu...?), mais non, c'est idem. Alors là me vient une idée... On démonte le cache de l'aspiration d'air (il est large et occupe toute la face avant, presque) et dedans, il y a un morceau de mousse, mis en travers et servant de filtre avant le carbu. De suite je me rends compte que cette mousse est alvéolée très compacte, et absorbe facilement les vapeurs d'essence en étant proche du carbu. Et si le GP ne démarre de suite, il y aura d'autant plus de vapeurs d'essences à se balader et donc imprégner fortement cette mousse. Le système se mord donc la queue ! Eh bien en la regardant à la loupe, on a vite constaté qu'elle était en fait devenue grasse et épaisse par dissolution à cause de cette imprégnation d'essence ! On la retire complètement et nouvel essai. Incroyable mais le GP a démarré impec, du premier coup ! Conclusion : c'est la mousse qui faisait obstruction à l'arrivée d'air au carbu. Donc noyage assez rapide aussi de la bougie. A la place, on a mis un morceau de gratoir à vaiselle (vert, genre récurre casserole) et le GP démarre et fonctionne super désormais. Un filtre comme celui-ci suffit largement à protéger l'entrée au carbu (contre insectes ou débris organiques) mais au moins ne nuit pas à son bon fonctionnement.

 

 

Mise à jour du 07 juillet 2020...

 

     Nouvelle panne vu sur ce groupe (le mien cette fois...).

     Le groupe démarre bien mais s'arrête après 1 minute de fonctionnement. Il y a de l'étincelle à la bougie mais je la nettoie quand même. Plusieurs essais me donnent toujours la même chose, il redémarre bien après un petit repos mais s'arrête ensuite après 1 minute de fonctionnement "normal", environs...

Démontage du carbu cette fois et je ne trouve rien d'anormal (cuve propre !). Je démonte alors le flotteur qui tient aussi en place le pointeau et après avoir sorti ce dernier je m'aperçois qu'il y a des saletés dans le logement du pointeau... Donc au final, c'est celui-ci qui se coinçait probablement parfois et qui arrêtait le groupe par manque d'alimentation de la cuve du carbu. Il faut faire très attention en démontant le flotteur et le pointeau car toute les pièces sont petites et ajustées avec précision. Bien observer son montage avant de le déposer, cela évitera des galères ou des doutes au remontage !

Et la panne était résolue, mais pas si facile à dénicher au premier coup d'oeil.

 

 

Conclusion...

Les groupes électrogènes, comme tout moteur à explosion, sont des appareils qui vibrent facilement et il n'est pas étonnant qu'à la longue, des boulons ou des vis puissent se desserrer insidieusement dans les blocs moteurs. Un petit check de ce genre ne sera donc jamais superflu lors de leur entretien classique. Idem pour le carburant (mélange essence/huile à 2%), tôt ou tard des impuretés arriveront au réservoir, voire même au carbu et engendreront des pannes plus ou moins aléatoires comme cela a été mon cas tout dernièrement.

En parlant de pannes, d'erreurs ou de problèmes...

"L’homme sage apprend de ses erreurs,
l’homme plus sage encore apprend des erreurs des autres !"   
Confucius

 

 

Qu’on se le dise …et bon vent !

 

 

Trucs & Astuces précédent…

Trucs & Astuces suivant…

 

 Retour à liste des Tr & As2...

 

 



15/11/2017
3 Poster un commentaire
Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 219 autres membres