Le Trésor Des Kerguelen

Le Trésor Des Kerguelen

305 Travail en hauteur ou en grande échelle avec sécurité…

Trucs & Astuces précédent…

Trucs & Astuces suivant…

 

 

 

 

305 Travail en hauteur ou en grande échelle avec sécurité…

 

 

 

     Cela fait de nombreuses années que je travaille souvent en "hauteur". Alors dès l'instant que l'on parle de çà, de suite les gens de votre entourage vous disent que c'est dangereux, que c'est affaire de spécialistes et qu'il ne faut pas se lancer dans ce genre "d'acrobaties" (voire même que vous êtes un fou !) ! Pour moi qui suis qualifié "singeries en tout genre", cela me fait bien rire. Mais au delà de la rigolade, il y a bien d'autres choses et sérieuses celles-là, en fait derrière tout cela. Et ces "quelques choses", ce sont de sérieuses connaissances techniques, de l'anticipation, de la méthode, de la vigilance, rigueur et prudence, tout simplement.

Ici encore, en Bretagne sur mon domaine j'ai construit des tas de "choses acrobatiques" au grand étonnement de mes voisins... A commencer par un pylône de 11m de hauteur pour y mettre l'éolienne en haut et des panneaux solaires sur deux autres étages intermédiaires. Puis dans des grands pins (près de 30m de hauteur), une cabane à 12 m du sol avec accès par un pont de singes de 16 m de portée et à la même hauteur également... Puis un autre petit pont de singe (à 9m du sol celui-là) qui permet d'accéder à une autre plateforme (9m aussi). Cette dernière sert de point de départ à la tyrolienne car j'ai aussi construit une tyrolienne de 50 m de longueur. Je passe sous silence, les échelles verticales qui permettent d'accéder à tous ces agrès... J'ai donc passé des mois entiers, pendu dans mon harnais et/ou à grimper dans mes échelles (la plus grande : 10m de hauteur, déployée) ou dans les arbres alentours, des milliers de fois, et ce n'est certainement pas exagéré du tout ! Je ne parle pas de mes 25 années de vie d'aventures sur mon bateau où il fallait parfois monter au mât décoincer des drisses ou autres manoeuvres acrobatiques (de nuit, bien souvent, et comme par hasard dans le mauvais temps.../...). Grimper dans les cocotiers décrocher des noix ou autres singeries habituelles... par exemple, histoire de garder la main, avec les enfants, on faisait du rappel dès que l'on trouvait de bonnes falaises, bien accueillantes. Un régal toutes ces activités et nous n'avons jamais eu un seul accident. Nous avons aussi tout le matériel qui va bien avec tous ces agrès et savons nous en servir.

 

 

Alors pour en revenir au constat alarmant, du commun des mortels...

Du danger...? Oui, certes, mais il suffit de...

 

 

1) Commencer par être bien sa tête comme dans son corps. C'est tellement une évidence !

 

2) Avoir de bonnes connaissances dans les domaines techniques concernés par l'activité que vous allez aborder. Ca peut-être la résistance des matériaux (bois, résine, acier...etc...), les structures métalliques, ou tout autre domaine comme la grimpe et ses accessoires de sécurité (cordages, mousquetons, harnais, baudriers, etc...).

 

3) Ne jamais travailler sans avoir assuré (dans le sens cordage - pas "un bout de papier de la mutuelle du coin" !), à la fois ses moyens de grimpe (cordages, harnais - baudrier - longes, etc... ) comme également le matériel à monter.

 

4) Ne jamais monter dans une échelle (ou autre moyen de grimpe) avec des outils ou du matériel dans les mains ! Les mains sont faites pour se tenir et rien d'autre ! On prévoit dès le départ une "navette" en cordage depuis le haut (lieu d'intervention et prévoir même un palan si certaines pièces seront lourdes) avec un panier (ou une caisse) qui servira uniquement à monter les outils et le petit matériel. Donc tout cela se prépare avant, au sol. C'est çà l'anticipation.

 

5) Préparer des cordages en rabiot pour pouvoir "assurer quelque chose qui n'ira pas comme prévu" lors du positionnement ou du montage, sur place (évite que çà tombe !). Lors d'assemblages, il arrive fréquemment qu'il faille forcer et c'est là que l'incident (l'accident !) arrive. Surtout que dans les travaux en hauteur, on n'a pas du tout, les appuis habituels du sol, voire une position bien inconfortable parfois dans son harnais. Alors les choses auront beaucoup plus de mal à être faites de façon globale !

 

6) Assurer les échelles par leur têtes mais aussi vers le milieu surtout si celles-ci sont très grandes et auront beaucoup de pied (le flambage augmente avec la grandeur et cette retenue (ou appui) de milieu donnera de la rigidité à l'ensemble). Donc, redondance de points d'attaches = sécurité accrue !

7) Prendre son phone avec soi (il permettrait d'appeler de l'aide si besoin était). Avoir aussi des gants et un casque si vous élaguez des branches par exemple... Penser qu'une branche sciée va pouvoir venir vous frapper où, pire : frapper l'échelle dans laquelle vous êtes ! Donc il faut prévoir aussi sa "course dans sa chute". Donc mettre une "retenue de garde", en place avant de commencer le travail pour prévenir ce genre "d'incident grave".

8) Une fois tous ces points préparés et vérifiés, on peut entamer la grimpe et se mettre au travail là-haut en toute sérénité. Une fois parvenu à poste, ne pas oublier d'accrocher la longe de son harnais avant de commencer quoi que ce soit comme manip.

 

 

Tous ces points peuvent paraître exagérés mais non, pas du tout. Je travaille depuis mon adolescence en grande hauteur 'çà fait donc + de 55 ans), je n'ai jamais eu d'accident mais j'ai une parfaite connaissance des cordages, des brêlages et des noeuds en particulier. C'est aussi une discipline a étudier et à maîtriser parfaitement dans le détail pour tout ce qui sera qualifié d'acrobatique, que ce soit comme travaux ou même en matière de loisirs.

 

 

 

Qu’on se le dise …et bon vent !

 

 

 

Trucs & Astuces précédent…

Trucs & Astuces suivant…

 

Retour trucs-astuces-3...

 

 



27/04/2018
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 159 autres membres