Le Trésor Des Kerguelen

Le Trésor Des Kerguelen

316 Indicateur de niveau pour une cuve…

Trucs & Astuces précédent…

Trucs & Astuces suivant…

 

 

 

 

316 Indicateur de niveau pour une cuve…

 

 

     Posséder une cuve (étanche et opaque) afin de conserver un liquide quelconque (eau, fuel, pétrole ou voire même du liquide alimentaire...) est très fréquent chez les particuliers aujourd'hui. C'est super pratique mais voilà qui dit opacité dit aussi "pas de vue possible dedans" sur le niveau* exact du contenu de celle-ci ! Bien-sûr, je m'adresse ici seulement aux bricoleurs de tout poil qui eux, n'achètent pas un système tout fait (chèrement !) mais qui font tout en self-made avec "les moyens du bord"...

 

     Pour ma part j'ai une cuve à eau de 500 L, montée sur le toit d'un petit local extérieur. J'ai protégé cette cuve avec de vieilles couvertures et une bâche épaisse (c'est en fait la réserve d'eau pour le circuit de la maison et dépendances...). Déjà au départ cette cuve est opaque afin de bien conserver l'eau à l'abri de la lumière mais en plus, je l'ai isolée pour la protéger du froid durant l'hiver (gel rare en Bretagne mais possible !). Il est dons strictement impossible de connaître son niveau interne sans ouvrir le couvercle. En tapant sur le côté avec un bâton, on pourrait avoir une approximation mais cela reste vague. Je me suis alors mis en quête d'un système fiable, pratique et précis, vu de l'extérieur, pour connaître en permanence son niveau interne sans avoir de manipulation à effectuer.

Voici donc le système que j'ai trouvé et mis en place. Il fonctionne super bien et je peux lire ce niveau à 15 ou 20 m de distance sans problème.

Principe du système... et réalisation pratique...

Niveau Cuve3.jpgNiveau Cuve1.jpg

NB : Je ne l'ai pas dessiné ici mais l'arrivée d'eau du puits se fait par le haut de la cuve - trou de passage dans le couvercle avec une "crosse de tuyau" genre évacuation de machine à laver.

* niveau : on peut toujours faire un niveau visuel avec un bout de tuyau transparent allant du bas jusqu'en haut de la cuve, en extérieur. Mais ce système aura 2 inconvénients... 1) On est obligé d'ajouter un robinet en bas de la cuve (donc trou et pb d'étanchéité) et... 2) Pour le tuyau, d'être "éclairé" et donc de contaminer par photosynthèse le liquide contenu dans ce niveau, en bactéries. Cela pourra contaminer rapidement le reste de la cuve par la même occasion.

On peut aussi taper sur les flancs de la cuve avec un tasseau pour "deviner" la hauteur approximative du niveau (par changement de ton) mais ce système empirique, même s'il fonctionne, nécessite toutefois d'y accéder et de le faire régulièrement - si la cuve est isolée ou protégée comme la mienne : niet. Donc à oublier !

NB 2 : Pour alimenter cette cuve, un tuyau genre "arrosage de jardin" l'alimente par en haut en arrivant du puits, via une pompe immergée. Ensuite une pompe en ligne (12V - classique de bateau) met tout le circuit de distribution en pression à 2 kg environs. Système simple et très économique sur le plan énergie. Mais pour la petite histoire toute mon habitation en Bretagne est installée en autarcie totale (panneaux solaires - éoliennes - puits - cuves de récupération d'eaux pluviales, etc.../...).



Montage de ce système...

     A l'intérieur de la cuve j'ai posé une plaque de Styrodur sur l'eau (on pourrait prendre un morceau de Clegecel, polystyrène ordinaire, ou de bois léger...). Bien-sûr il faut que ce flotteur soit plus petit que la surface du fond de cuve. En effet, beaucoup de cuve à eau sont de forme tronconique (c'est mon cas). il faut donc que ce flotteur puisse se déplacer sur toute la hauteur sans coincer. L'avantage d'un tel matériau c'est qu'il est très léger et que çà "colle" très bien à l'eau. Il faut une force bien soutenue pour le décoller de la surface de l'eau en le tirant par son centre. Donc le système possède une bonne puissance pour manoeuvrer ensuite un levier secondaire ou une commande mécanique (ou autre "lien" comme celui que j'ai fait : cordelette avec poulie).

 

     Sur le côté de la cuve, j'ai posé une règle fixée verticalement, qui est graduée sommairement. On peut imaginer cette règle beaucoup plus grande, pour aller jusqu'à la poulie de renvoi au-dessus avec sa cordelette. Pour ma part, comme il y a des branches de pins juste au dessus de la cuve, je me suis servi de ces branches pour y fixer cette poulie de renvoi. Le principal étant que cette poulie soit bien située dans l'axe de la règle (évite les frottements parasites ou l'accrochage intempestif). Ensuite la cordelette revient vers le sommet de la cuve et passe au travers du couvercle au centre, par un petit trou percé pour cela. Au bout de cette cordelette, le long de la règle, il faudra y mettre un poids suffisamment lourd pour qu'il puisse contrer les efforts de frottement du système. Pour ce qui est de ma cuve j'ai mis un très gros écrou + une olive en plomb (soit au total environs 80grs). Fait plusieurs essais avant de trouver la bonne valeur nécessaire (montée ou descente aisée, sans coincer). Depuis que j'ai mis en place ce système de niveau très visuel, je n'ai plus à m'inquiéter en permanence du niveau d'eau dedans car je l'aperçois très bien de l'extérieur, même de loin. La gestion de l'eau au domaine en est facilitée.

     Ce système a le mérite d'être très simple, fiable et pratiquement gratuit (matériel de récup). En plus, il ne nécessite pas de modification de la cuve ni aucune énergie pour fonctionner (pas d'électricité, pas d'électronique, pas de gros trou supplémentaire en bas de la cuve, ni raccord)... Toutes ces choses qui seront forcément des sources d'ennuis potentiels.

 

 

Qu’on se le dise …et bon vent !

 

 

Trucs & Astuces précédent…

Trucs & Astuces suivant…

 

Retour trucs-astuces-3...

 

 



27/04/2019
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 181 autres membres