Le Trésor Des Kerguelen

Le Trésor Des Kerguelen

393 Panne de démarrage sur camion Master 2.2DCI...

Trucs & Astuces précédent…

 

Trucs & Astuces suivant…

 

 

 

 

393 Panne de démarrage sur camion Master 2.2DCI...

 

 

 

     J'ai préparé ce petit tuto sur des pannes pouvant survenir au démarrage car cela vient d'être mon cas avec mon cam aménagé (Master L2H2). Et j'ai mis bien du temps avant de comprendre la séquence logique dans toute la boucle des capteurs permettant effectivement d'autoriser (ou d'interdire !) un démarrage.

Voilà tout d'abord, comment se présente la panne...

En fait tout est normal à la séquence "clé au contact" sur le tableau de bord mais le moteur ne démarre pas quand même... Je passe sous silence le fait que le démarreur ainsi que la batterie soient tous les deux OK bien sûr ainsi que le carburant. Après un essai avorté donc (le moteur se lance bien mais ne "démarre" pas !), tout reste normal sur le tableau de bord, rien d'allumé de rouge ! Sinon qu'au bout d'une dizaine d'essais, là, "normal" : c'est la batterie qui commence à fatiguer (donc au final, voyant "batterie" + Service qui s'allume !). Mais il n'y a aucun autre élément de mentionner au tableau pour savoir ce qui peut empêcher ce démarrage. Bon, c'est sûr, avec une "valise" de brancher sur la prise OBD, oui, je saurai sans doute...mais je n'en ai pas et...un mécano qui se déplace...çà coûte ! Bref, alors "on" se débrouille.../...

 

     Cette panne au démarrage était déjà apparue mais disparue de la même manière (devenue aléatoire). C'est-à-dire que parfois le démarrage se faisait normalement et parfois pas du tout. Et cela sans corrélation notoire avec le moteur chaud ou froid, temps sec ou humide, réservoir plein ou presque vide ! Les 2 clés de démarrage donnaient le même résultat. Après avoir attendu un peu ou parfois le lendemain seulement, le démarrage était OK! J'en avais même changé le filtre à gasoil, pour voir, mais rien de mieux (pas d'eau ni salissures...).

 

Je me suis donc penché sur tous les éléments électroniques cette fois, pouvant bloquer un démarrage. En particulier les capteurs qui vont, les uns après les autres, autoriser ou pas la séquence "injection". Signaux permettant donc effectivement de démarrer le moteur..

 

Voici la liste des suspects que j'ai trouvé et vérifié...

 

Lecture code du transpondeur du Neimann (anti-démarrage de 1er niveau) OK - RAS.

Capteur de présence eau dans le filtre à gasoil - RAS.

Pas d'air dans la tuyauterie arrivée GO au filtre - RAS.

Interrupteur de choc (situé près du filtre GO sur la cloison habitacle - aspect normal RAS)

Capteur de position d'arbre à cames (AàC) - connecteur en place : OK - (Etat : ???)

Capteur de PMH (point mort haut) ou encore appelé capteur vilebrequin - connecteur en place : OK - (Etat : ???)

Débitmètre dans tuyau entrée air après le filtre (connecteur OK et résistance vérifiée : OK)

Il reste d'autres capteurs certes, mais ceux-là sont vraiment les principaux pouvant interdire en tout premier niveau, le démarrage du moteur.

D'après cette liste, il restait donc une incertitude pour les 2 capteurs moteurs (cames et vilebrequin-PMH) à tester et/ ou à changer... Après cela, on peut tomber sur un pb d'électro-vanne de débit carburant, mais là, on n'est plus dans la "génération de signaux" !

 

En premier, j'ai changé le capteur d'arbre à cames (par un neuf) mais la panne est restée là !

Ensuite, j'ai démonté le capteur de PMH et là de suite j'ai vu qu'il était vraiment très sale. Bien pollué par de la boue, du cambouis et autre salissures issues de moteur. Il faut dire aussi qu'il est situé bien bas, pas loin du sol, et reçoit donc des tas de projections. De plus, il n'est pas spécialement protégé, tout comme la couronne moteur que l'on voit bien par une large lumière en face de lui... J'ai donc commencé par nettoyer tout cet endroit ainsi que son connecteur et le pourtour de ce capteur. Pas facile à faire tout çà car situé complètement sous le bloc moteur et assez en arrière !

 

Et là, une idée me vient avant d'aller en acheter un neuf, je l'ai remonté à sa place pour voir si ce nettoyage de fond suffisait à le rendre opérationnel...? Essai : eh bien oui...! Ce fut la surprise, au premier essai le cam a bien démarré. C'était donc simplement ce capteur de PMH, complètement recouvert de salissures, qui n'envoyait plus les signaux et empêchait donc la séquence de démarrage.

 

Photo de ces 2 capteurs (G : Arbre à cames et D : PMH-vilbrequin avec "son agrafe-ressort")

 

 ArbraCam & PMH.jpg

 

 

NB : Pour démonter ce capteur de PMH, il n'y a même pas besoin d'outil. Il suffit de pousser au doigt sur le "ressort agrafe" (une lame inox avec anneau) qui le tient en place (passe donc au travers de l'anneau-ressort) et on peut le sortir juste en tirant dessus. Connecteur élec à défaire avant, bien sûr ! Nettoyage avec une brosse à dent et acétone. Bien peaufiner sa tête qui est le noyau central de ce petit générateur d'impulsions (à effet Hall). Au remontage, il doit venir pratiquement à toucher la couronne moteur. C'est elle qui indique alors au calculateur les différents PMH des 4 cylindres pour la répartition d'injection. Et sans ces signaux de PMH, pas de démarrage possible. Ces deux petits capteurs "moteur" ne coûtent pas bien cher (15€ chacun environs), il serait donc possible de les avoir d'avance pour le cas où...surtout quand on a un Cam qui frise l'âge de la retraite comme le mien...

Voilà, c'était histoire d'aider un peu les copinautes en racontant ma petite expérience de "cette panne"...

 

Qu’on se le dise …et bon vent !

 

Trucs & Astuces précédent…

Trucs & Astuces suivant…

Retour trucs-astuces-3...



09/07/2021
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 249 autres membres