Le Trésor Des Kerguelen

Le Trésor Des Kerguelen

527 Équiper sa maison en panneaux solaires/ éoliennes…

Trucs & Astuces précédent…

Trucs & Astuces suivant…

 

 

 

 

527 Équiper sa maison en panneaux solaires/ éoliennes…

 

 

     Tous ces derniers temps, je reçois de nombreux messages me demandant des renseignements détaillés pour réaliser chez soi une installation solaire autonome… Voici donc un exposé plus complet sur ce sujet, oh combien d’actualités…!

(voir d’autres articles traitant aussi du sujet...ici… Tr&As 494, 317, 274).

 

     De nombreuses entreprises sur le Net proposent d’équiper votre maison en panneaux solaires. Ces offres sont de plus en plus nombreuses avec le coût exorbitant de l’énergie électrique du réseau publique ! Oui mais voilà, le solaire est devenu un filon financier tellement «juteux» que les escrocs sont de plus en plus présents aussi dans ce domaine énergétique. Plus de la moitié de ces entrepreneurs (soi-disant) agréés en «énergies renouvelables» sont des opportunistes profiteurs, voire arnaqueurs !

Alors ne vous laissez pas berner par ces vrais-faux, vendeurs de rêves…

 

Je n’ai pas peur d’annoncer cela car je vis en autarcie énergétique depuis plus de 45 ans, c’est dire si mon expérience est riche dans ce domaine (en étant électronicien de formation initiale). Quand j'ai construit mon voilier en 1975, j'étais parmi les tous premiers à installer des panneaux solaires sur le pont (2 de 20W FrancePhoton) en plus d'une éolienne "Aerogen4". Pour la petite histoire l'un de ces 2 panneaux fonctionne toujours au bout de 47 ans de service. (L'autre éclaté par un outil tombé du mât lors d'intervention). Quant à l'éolienne, explosée en Terre de Feu lors de tempêtes… Ce modèle ne résistait pas à des vents de plus de 35 Kts et là-bas...35 Knots, c'est quand il y avait "calmasse" !!!!

 

Alors si vraiment vous voulez vous lancer dans cette autonomie énergétique, que choisir comme solution solaire…?

 

     Tout d’abord les différentes soluces possibles…

 

Il y en a deux grandes possibilités d'installation solaire qui sont…:

 

1) Faire une installation sur un réseau domestique classique déjà existant chez vous…

     C’est dire qu’un installateur, en principe agréé par l’État vous proposera un système clé en mains. Attention : les arnaques sont très nombreuses dans ce domaine.

Les panneaux solaires seront d’un type particulier (des 48V) et chaînés pour fabriquer du 220 Va classique via des convertisseurs (ou onduleurs, idem - le nbre sera fonction de la puissance souhaitée). Un compteur spécial sera installé également à la place de l’ancien, classique. Vous consommerez ainsi en direct ce que vous produisez et le surplus s’il y en a, sera renvoyé sur le réseau EDF publique (ce qui diminuera donc votre conso et l'ardoise dans son principe). EDF vous rachetant alors des Watt, pour ce surplus re-injecté pour eux. Si cela a été relativement intéressant de le faire au tout début de cette "mode" dans les années 90 (prix de rachat des W supérieur ou égal à la vente !), je dois dire que maintenant, le bénéfice attendu est devenu au fil des ans, quasi inexistant (prix d'achat de vos Watt, ridicule!). Ma conclusion est sans appel : désormais vous travaillerez et investirez gratuitement pour EDF, mais pas pour vous ! Cette solution, avec re-injection au réseau public, à mon point de vue personnel, c’est du zéro pointé, purement et simplement.

 

     Dans ce type d’installation vous aurez des panneaux sur votre toit (ou sur un portique - ou sur un mât dédié) dans le jardin et seulement un (ou des) convertisseur plus un compteur spécial de re-injection réseau. Votre installation électrique domestique, elle, ne change pas. Seul, le contrat avec votre fournisseur d’énergie sera modifié en conséquence. Pour ce qui est des aides de l’état à l’installation...à voir...(conditions!) et les panneaux solaires proposés à 1€, bien évidemment c’est de la pure arnaque. Cela n'existe pas ! Au final, ce genre d’installation vous coûtera une fortune (de 15 à 25000€). Et là, ce sont uniquement les installateurs qui y gagnent vraiment et même beaucoup, mais sûrement pas vous.

 

     Un peu de technique pour comprendre ce premier type d’installation et pourquoi, je le trouve nul…:

 

     Vous avez les panneaux sur le toit . Ils chargent donc au maxi aux heures zénithales de la journée (10h-16h). Comme la conso dans ce cas d’install sera obligatoirement en directe et instantanée, eh bien, malheureusement vous n’êtes pas là à ces heures fortement productives de mi-journée mais au boulot tout comme les enfants à l’école. La production de ces moments de charge forte sera donc re-injectée chez monsieur EDF qui lui, vous les paiera au compte-goutte. Puis, le matin et le soir quand tout le monde est présent et consomme beaucoup d’électrons, vous ne chargez pratiquement plus rien et tirerez alors fortement le courant chez monsieur EDF, et là, il vous vend l'énergie au prix (très) fort ! Pour moi, ce type de plan énergie est vraiment nul…! Autrement dit, vous travaillez surtout pour monsieur EDF et pour vous : eh bien dans la pratique, vous auto-consommez peu pour ne pas dire que dalle puisque votre système charge surtout durant votre absence…! C'est donc de la pure idiotie !

 

Voir donc la soluce numéro 2 qui, elle, est nettement plus "utile et rentable" pour un particulier. C'est celle que j'utilise.

 

 

2) Vous réalisez une installation en autonomie totale…:

     Mais cette fois ce sera avec panneaux 12Vcc (ou 24Vcc) et en montant votre installation de préférence par vous-même (ou vous faire aider par des amis connaisseurs, mais bénévolement)… Pour info, l’installation que j’ai faite chez moi (en 12Vcc & par moi-même) m’est revenue à environs 6500€ et elle fonctionne parfaitement depuis maintenant près de 6 années (voir description détaillée plus bas).

Cela sous entend que même si vous disposez déjà d’une installation vous reliant au réseau publique en 220Va, eh bien, dans cette optique N°2, il faudra envisager dès le départ de faire couper votre ligne publique et de "vivre" uniquement sur votre installation et production propre. Là, çà devient vraiment intéressant. Cela fait toujours un peu peur quand on se sait pas et/ou que l’on ne l’a jamais expérimenté ! Mais croyez-moi, pour ma part c’est tout le contraire...le réseau publique m’inquiète vraiment et, étant autonome énergétiquement depuis plus de 40 ans, je ne crains vraiment rien, ni coupure, ni les grèves, ni un accident gravissime (attentat) ou autres calamités comme de fortes intempéries (dues au changement climatique) qui surviennent de plus en plus souvent désormais.

Dans ce type d’installation, les panneaux seront différents, de type 12Vcc cette fois, les mêmes que ceux utilisés sur les bateaux et dans ce domaine nautique, nombreux sont les navigateurs qui connaissent par coeur l’utilisation de ces énergies renouvelables (l’éolien en faisant partie intégrante aussi dans ce milieux nautique).

Ensuite la production étant faite en 12Vcc (possible aussi en 24Vcc), il vous faudra un parc de bonnes batteries qui permettra de stocker l’électricité produite. C'est là, la grande différence avec le premier cas ! Ensuite, des convertisseur (ou onduleurs - idem) permettent de produire du 220Va à partir de ces batteries (12 ou 24Vcc). La puissance totale du parc et des onduleurs devant être adapté au nombre et à la puissance de vos appareils les plus énergivores. Pour le circuit de distribution, le réseau existant dans la maison, lui, n’a pas besoin d’être modifié. Seule contrainte : être réellement isolé (coupé) du réseau EDF publique (débranché physiquement à l’arrivée de la ligne – c-a-d ne plus avoir de contrat).

 

     Dans le cas d’une installation autonome comme celle décrite ici, il peut être intéressant d’avoir une éolienne (ou deux) en plus. Cet appareil débite en liaison avec le vent et peut donc venir compléter parfaitement une installation solaire «12 ou 24Vcc». Dans ce cas d'éoliennes, il vaut mieux être situé cependant dans un endroit bien ventilé, sinon, cet accessoire générateur sera à oublier.

 

NB : Concernant les appareils énergivores…: Alors de suite, un appareil que j'ai condamné dans ma vie depuis belle lurette, c'est le fer à repasser classique (+ou- 2000W). J'insiste sur le "classique" car les ceusses de voyage sont beaucoup moins puissants et suffiront largement pour satisfaire une "madame difficile" (LoL). Ceci est valable également pour d'autres appareils comme un aspirateur. Il en existe des moins puissants et suffisent largement encore une fois. J'ai un fer à repasser de voyage, "Phillips Stewardess" 220Va/ 250W et c'est parfait.

Question machine à laver le linge : idem. Les machines traditionnelles font au bas mot 2,5 KW. C'est donc énorme. J'ai une petite machine de camping ITT (à tambour) de 100W et c'est bien assez. Pour ce qui est de gros lavage, je vais au Lavomatic du village tout simplement. Ce n'est pas plus compliqué que çà ! Et la machine à laver la vaisselle est pour moi une autre ineptie. De toute manière, tout ce qui consomme beaucoup est proscrit de ma vie depuis fort longtemps (et chacun devrait en faire autant…). Et je passe sous silence la grosse consommation d'eau qui va de pair avec ces machines…!

 

Si on raisonne économie et écologie, on se tournera d'ailleurs de façon naturelle vers des appareils beaucoup plus sobre au niveau besoin énergétique. C'est ainsi qu'il faudra obligatoirement agir avec une installation autonome ! Y'a pas de secret dans ce domaine, on approche probablement les limites du survivalisme d'ailleurs en minimisant vraiment tout dans notre environnement de vie ! Mais cette manière de vivre est un vrai plus pour fonder une nouvelle société qui ne sera plus basée sur l'opulence, le gigantisme, la débauche d'énergie, profusion et gaspillage à tout va mais sur la décroissance et le minimalisme éprouvé afin d'assurer l'avenir de nos enfants et petits-enfants.../… Y'a du boulot, car tout est fait pour son contraire avec la cupidité (conso = tva + taxes et re-taxes…) ! L'être humain à bouffer la planète en seulement deux siècles !!!!!! Il faut vraiment s'arrêter.

 

     Données techniques pour exemple...

Limites de puissance imposées par mon installation (pour exemple) :

Mon four (élec) fait 1500W seulement et le micro-ondes, 1100W. Ayant deux convertisseurs de 1500W, je me suis limité à cette puissance maxi pour mes appareils. Et, en les mettant en marche, je vérifie bien qu'il n'y en aura qu'un seul qui sera en fonction (donc jamais deux en même temps !). Cela va jusque là, question autonomie énergétique, une gestion rigoureuse de la consommation par rapport à la production et à l'installation.

 

 

     Problèmes techniques liés à un réseau entièrement autonome (12Vcc)…

 

     Alors bien sûr, en fonction de la puissance désirée, il vous faudra une quantité de panneaux solaires adaptée à votre souhait.

De plus, il vous faudra faire attention à l’utilisation de vos appareils gourmands en énergie pour ne pas les faire fonctionner en même temps. Cela passe donc par une phase d’apprentissage du dosage et de la gestion/ consommation de cette énergie disponible.

 

     Pour parler spécialement de mon installation ici en Bretagne, je dispose de 16 panneaux solaires de 100W chacun mais répartis en voûte afin de réguler la charge tout au cours de la journée. Voir ici des explications plus détaillées sur ce montage particulier que j'ai réalisé afin d’optimiser la charge (Cf Tr&As N° 274 ).

De plus je possède en complément deux éoliennes. Une de 400W (Hamilton Ferris – US certifiée à 90Kts de vent - je m’en sers depuis 1980 !) et une autre de 150W (Chinoise de 2011). Mais mon domaine étant situé dans une zone campagnarde peu venteuse, ces deux éoliennes ne chargent réellement que par très grand vent.

Côté parc batteries… 8 batteries de 210AH/ 12Vcc (montées en deux parcs séparables).

Côté onduleurs, ou convertisseurs (idem – 2 de1500W, et un de 750W.) repartis suivant les différentes bâtisses du domaine – sur 3 zones différentes).

Pour des travaux spéciaux plus gourmand, comme l’emploi d’un poste à souder ou d'un Karcher, j’ai un groupe électrogène qui peut servir à la demande également à la recharge du parc batteries (par 2 chargeurs de 25A/12Vcc) si besoin est. L’expérience montre que cela survient occasionnellement l’hiver et/ou par temps très couvert maintenu plusieurs jours consécutifs. Car même avec une couverture nuageuse légère et uniforme, la charge solaire reste présente et suffisante pour ma conso journalière.

 

     Voici donc les possibilités d’une installation solaire. J’insiste sur le fait que les installations avec re-injection au réseau publique sont pour moi, complètement à oublier. Bien sûr, ce n’est pas ce que l’on va vous dire car un tas d’entreprises travaillent dans ce domaine et les prix sont énormément gonflés à cause de toutes ces subventions "zétatiques", faussement allouées pour des raisons qui se voudraient écologiques…! Pour l’État, ce n'est que du business en plus – donc taxes qui rentrent à Bercy. Tout çà n’est que de la poudre aux yeux de gens qui n’y connaissent rien du tout en faisant confiance à l’état… Leur fameux bilan carbone en est bien loin de toutes ces simagrées...Quelle tristesse de constater cela.

 

Et, croyez-moi, tous ceux qui vivent comme moi en autonomie totale (camping-car, bateaux, maisons isolées, expéditions scientifiques ou sportives en tous genres, etc...), savent bien que la seule solution qui soit réellement viable et fonctionnelle H24/J7 est celle qui consiste à fabriquer et consommer sa propre production par tous les moyens autonomes disponibles aujourd'hui, à savoir : solaire, éolien & pile à combustible*). Il faut donc posséder un système fiable et totalement autonome comme celle décrite ici.

 

*Pile à combustible : voir un article spécifique pour ce type d'alimentation autonome (Trucs & Astuces 343).

 

 

Qu'on se le dise et bon vent !

 

 



24/09/2023
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 222 autres membres