Le Trésor Des Kerguelen

Le Trésor Des Kerguelen

027 Préparation de la qualification Instructeur avion (FI)…

Article précédent…

Article suivant…

 

 

 

 

027 Préparation de la qualification Instructeur avion (FI)…

 

 

     Dans la logique de formation des pilotes, il y a deux grandes filières de formation. La première est la "voie Royale", l'ENAC ou bien des centres de formation agréés privés (niveau et coût élevé pour les deux - sauf si boursier !). La seconde est la formation puis l'expérience personnelle en aéro-club en commençant par la licence de pilote privé. C'est la "petite porte" comme on dit volontiers dans le "milieu aéro". Pour ma part, c'est par cette voie que je suis parvenu au stade de FIE (Flight Instructor Examinator). Une dernière, très particulière, est la voie "militaire" (j'en parlerai dans un article suivant : filière pour devenir PL (ou AP - pilote de ligne).

 

Ensuite il y a les "niveaux minimum d'expérience" requis pour se présenter aux différentes licences et/ou qualifications.

Pour se présenter aux examens en vol. Voici les minima* demandés pour les qualifs suivantes...

 

- 45h de vol pour un pilote privé (PPL)+ visite médicale par médecin du sport agréé aéro + Assurance FNA..

- 150h pour celui de pilote professionnel (CPL)+ visite médicale d'admission dans un CEMPN*

- 400h pour la qualification d'instructeur (FI)* + ...................".....idem.

- 1500h pour la qualification de pilote de ligne (AP)+ ................"....idem.

 

* Minima..:  Il y a également des conditions d'âge mais non pénalisantes...

 

*Qualif instructeur : pour se présenter à cette qualification très particulière, il fallait au préalable autrefois détenir la licence de pilote professionnel. Mais désormais cette qualif est accessible directement aux détenteurs du simple "pilote privé" ayant néanmoins les HdV mini, le niveau CPL et la visite Médicale demandée... Mais il est bien évident que ce niveau de connaissances et d'expériences requis, est le même pour les deux catégories, celui d'un très bon niveau professionnel aéro !

 

*CEMPN : Centre d'Expertise Médicale du Personnel Navigant (5 en métropole + 1 aux Antilles-Guyane).

 

 

Déroulement de la procédure pour l'obtention de la qualif d'instructeur...

 

     Une fois que vous atteignez le nombre minima d'H de Vol (400 HdV), il vous est possible de s'inscrire auprès du District de l'Aviation Civile dont vous dépendez (1 DGAC par région en général en France) pour l'examen du théorique FI. Suivant les districts, il peut y avoir plusieurs sessions par an. Se renseigner au district.

Ensuite il y a la visite médicale au CEMPN. Pour ma part, étant en Guyane à cette époque j'ai dû aller à Pointe-à-Pitre pour passer cette visite (pas de CEMPN en Guyane. Cette visite médicale en tant que PN est très complète. Elle nécessite deux journées (à savoir : près de 10% des postulants sont déclarés inaptes, pour x raisons...).

 

     Une fois acquit le théorique et la visite médicale d'admission OK, vous pouvez demander à passer l’examen pratique en vol permettant ensuite de postuler (si OK au test) au stage de formation finale. Cet examen en vol s'effectue avec le pilote-inspecteur du District dont vous dépendez. Pour mon cas par exemple, le pilote inspecteur des Antilles-Guyane était venu à Cayenne pour cette occasion où j'ai effectué cet examen en vol. Une fois passée et réussie cette dernière étape, on peut alors s'inscrire près de la DGAC (pas d'attente en général - peu de candidats - c'est plus une histoire de disponibilité personnelle) pour la dernière ligne droite qui sera le stage final pédagogique à faire en France métropolitaine.

Ce stage pratique en vol s'effectue obligatoirement au SFACT (service annexe de l'ENAC qui forme les CP, les FI...etc...) ou dans l'un des Centres de Formation Agréés . Il y a deux centres publiques en France, Carcassonne et Grenoble. Les autres centres sont des CFA privés et agréés qui préparent plus généralement les pilotes professionnels et/ou les pilotes de ligne. La partie "stage FI" occupant le plus souvent une place restreinte dans ces centres privés.

 

Pour ma part j'ai fait mon stage au SFACT Carcassonne en nov et décembre 1986 et passé mon examen pratique* en vol 3 jours avant Noël ! Reçu, cela a été l'un des plus beaux cadeaux de Noël de toute ma vie.

 

Le stage comprend, environs, et d'une manière globale...

- 130h à 150h de cours théorique

- 32 à 35h HdV dont 5h de Solo + 5h de simulateur + initiation à la voltige.

- Enfin le Test en vol.

- Durée moyenne suivant les centres et les dates 7 à 8 semaines sur une période bloquée.

 

N.B. : Petite note perso... Durant ce stage, en fait & en tout premier, "on apprend à piloter à droite". En effet, un pilote avion  est toujours en place Gauche dans un cockpit. Il faut donc se réapproprier cette place droite où vous serez désormais en tant que FI ! Ce n'est pas si simple la toute première fois, mais on s'y habitue vite...

 

N.B. : Pour parfaire ma formation de FI, j'avais effectué également l'année suivante un stage de voltige complet cette fois, afin de posséder cette qualif voltige Cycle1. Une cycle 2 existe également et il traite plus particulièrement du vol inversé (dos) et des figures plus complexes.

 

Les formations à ce métier de pilote coûtent chères, en grande partie à cause des HdV, bien sûr.

Idée sur le coût de ces formations...

- Pilote privé compter entre 5000 et 7000€.

- Pilote professionnel ou Instructeur entre 25000 et 35000€ (suivant qualifs passées).

- Pilote de ligne entre 80 000 et 90 000€.

 

 

*examen final en vol, au stage de FI : on vous donne pour l'occasion un véritable élève débutant* (en place G, pilote) et vous, êtes en place instructeur (place D), l'examinateur est en place arrière et filme tout votre vol et prestation d'enseignement depuis le briefing avant vol jusqu'à votre debriefing de l'élève après vol. Il y aura un autre debriefing spécial cette fois pour vous seul. Ensuite et c'est à l'issue de ce debrief pédagogique de l'équipe des différents formateurs que vous avez eu, que le résultat de votre test FI est annoncé.

* Elève pilote cobaye : Il faut savoir que ces élèves sont de vrais cobayes car ils sont vraiment débutant - (et vous aussi au passage ! - comme formateur). Les vols et leur formation dans ce cadre pédagogique très particulier, sont gratuits pour eux.

 

     Cette formation de pilote instructeur est donc assez exigeante. Elle nécessite une parfaite connaissance non seulement aéronautique des avions - mais aussi de la météo, de la réglementation, du matériel de navigation, l'aérologie, la physique du globe, langues éventuellement si vous souhaitez passer la QRI internationale, etc, etc... Cette formation demande vraiment de la pédagogie et un savoir assez complet de tout notre environnement naturel.

 

Une fois reçu au stage final (nous étions 12 stagiaires à ma promotion 86-3), vous devenez instructeur adjoint FI. Cela signifie que vous allez pouvoir enseigner le pilotage à des élèves pilotes, sous la responsabilité d'un autre instructeur "complet" (en général, le chef-pilote de l'aéro-club ou du centre de formation ou vous exercerez), c-à-d, que lui, non seulement il est instructeur (FI) mais aussi examinateur (FIE). Ce sera, bien souvent le chef-pilote du centre où vous exercerez. Il vous encadrera donc durant quelque temps...

Cet enseignement "coaché" va se faire durant une période probatoire assez variable (de six à dix-huit mois suivant les districts). Puis un beau jour, c'est votre "mentor" qui proposera à la DGAC dont vous dépendez de devenir à votre tour un instructeur complet (FIE) s'il vous juge compétent et parfaitement autonome dans votre job de formateur ! Vous recevrez alors une agrémentation de la DGAC (N° réf de votre Qualif FIE avec les documents associés d'examinateur - folio et CR de test en vol, carnet à souche de délivrance de licences de pilotes provisoires, etc...). Vous devenez alors un pilote instructeur et examinateur autonome (FIE).

 

     Après cela, de temps en temps fort probablement, le District vous contactera pour vous indiquer un test en vol à effectuer avec le nom et les coordonnées de la personne à tester. En général, on ne teste jamais un élève pilote que l'on "connaît déjà comme élève". Cela permet une impartialité totale et transparente, dans la délivrance des licences et qualifications des pilotes. On peut vous convoquer soit pour une licence de base, soit pour une qualification particulière ou un renouvellement de licences. Un pilote FIE peut alors délivrer toute sorte de licences et qualifications dont il est lui-même détenteur.

 

En ce sens, cette qualification d'instructeur - examinateur FIE est très particulière. Je ne connais pas de cas semblable. A tel point d'ailleurs, c'est que au passage des mesures Européennes (examen théorique des JARs que nous avons tous passés en 2000 - transformation des qualifs françaises en qualifs CEE...), le ministère de l'Education National nous a donné par équivalence justement le titre "d'éducateurs sportif niveau 2". C'est une belle et juste reconnaissance au fond de notre capacité et savoir-faire pédagogique. Merci.

 

 

 

     Voilà vous savez tout ou presque sur cette formation. Pour ma part, la fonction d'instructeur FIE m'a procuré vraiment beaucoup de joies dans ma vie de pilote. Des élèves que j'ai eu durant mes 18 années de formation des pilotes m'ont parfois contacté, parfois même longtemps après, pour me dire simplement "Merci". C'est un plaisir immense que cette reconnaissance.

 

HdV, Rappel... Pour un pilote professionnel (CP) ou Instructeur (FI ou FIE), le nombre d'heures de vol est limité à 85H par mois. En cas de dépassement possible, il existe toutefois une dernière limite infranchissable qui sera de 250H de vol maxi sur 3 mois consécutifs.

 

 

Qu’on se le dise …et bon vol !

 

 

Retour catégorie Le Coin du Pilote...

 

 



11/02/2023
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 222 autres membres