Le Trésor Des Kerguelen

Le Trésor Des Kerguelen

002 Batterie par temps froid !

Trucs & Astuces, précédente...                                               

Trucs & Astuces suivante...


 

02 LA BATTERIE… A PLAT !


 

Qui n'a pas connu un problème de démarrage par temps froid ?


Je répondrais : uniquement les personnes habitant les zones tropicales ! Pour tous les autres, c'est galère et compagnie pour démarrer son moteur par temps froid ou très froid !


Pas grave vous me dites, vous appelez le garage ou le voisin sympa qui accourre avec ses cordons et broum broum, après un petit coup de charge, c'est reparti !


Oui évidemment, mais vous, le vagabond qui êtes paumés au milieu des glaces en Patagonie… hein, y'a pas de voisin, encore moins de garage ! Alors comment faire, à part la méthode qui consiste à attendre "un jour ou deux" que le vent revienne pour recharger vos batteries via les éoliennes ou bien aussi le soleil via vos panneaux solaires… ? (Je ne parle pas du groupe électrogène, qui est en panne depuis que vous avez quitté le dernier tropique ! ) … Eh bien nous avons eu plus d'une fois cet épineux problème, à tel point vital d'ailleurs que je suis penché dans les études les plus pointues sur le sujet et j'ai trouvé… On fini toujours par dégotter quelque chose qui vous sauve la vie… Voilà, expliqué succinctement, quoi faire pour retrouver de l'énergie dans votre batterie "endormie" …


Un peu de physique...


     Les spécialistes nous disent (et démontrent par de savants calculs à l'appui) que le maximum du débit électronique est obtenu dans un accumulateur électrique à la température ambiante de 29° Celsius. Vous allez me dire mais que viennent faire là-dedans les degrés Celsius, on s'occupe plus volontiers des degrés Baumé, du taux d'acidité dans une batterie !!! Oui, bien sûr, mais c'est là justement où tout le monde pêche par ignorance… Si votre batterie possède un degré et un niveau d'électrolyte correcte (il suffit d'ajouter de l'eau chimiquement neutre de temps en temps si le niveau baisse) la température thermique, elle, c'est à dire la température qui règne dans le local où se trouve votre batterie n'est pas forcement "bonne". Et là, les spécialistes nous disent que très rapidement, votre batterie perd ses moyens de vous donner de l'énergie. Ceci est d'ailleurs vrai dans les deux sens : trop froid mais aussi trop chaud (la courbe de réactivité étant le sommet d'une parabole pour les amateurs de physique). Prenons un cas concret…


Vous avez une batterie de 200 Ah. Elle est en bonne état et en charge normale. Vous pouvez en tirer, allez, au mieux 80% de sa capacité nominale, ce qui vous donnerait aux bornes, en théorie, 160 Ah de dispo. Oui, mais voilà en théorie seulement car ce matin il fait O° dehors et près de votre batterie il ne fait que quelques petits degrés… Sur un bateau le perte calorifique est sans doute moins importante que sur un véhicule terrestre grâce à l'isolation mais on est toujours surpris de voir le thermomètre et dans ce cas il est bien utile… Et à 4° ou 5° de température ambiante, votre batterie ne pourra vous donner au mieux, seulement 40 à 50 % de sa charge nominale. Alors vous voyez, des 80% on tombe de moitié et les 160 Ah disponibles en théorie se transforment en 80 Ah. Ce n'est plus du tout la même chose ! Tout ceci en supposant que la batterie est au départ en parfait état et complètement chargée… Ce qui est rarement le cas, il faut le souligner. Donc aux bornes de votre batterie de 200 Ah, par 4° de température, votre batterie voudra bien vous servir de 50 à 80 Ah mais pas plus ! La surprise est grosse, n'est ce pas ?


Quoi faire alors ? Eh bien tout simplement chauffer votre batterie pour que la température de l'électrolyte vienne avoisiner les fameux 29°Celsius et surtout sans la dépasser car au-dessus, c'est le même dilemme qu'au-dessous… Comme quoi c'est en ambiance tropicale que les électrons sont le plus actifs !


Il m'est arrivé plusieurs fois de le faire pour notre cas et cela marche à tous les coups ! Plus étonnant, il m'est arrivé de faire cette manipulation (assez curieuse, il est vrai quand on demande de "réchauffer" les batteries) pour des pêcheurs qui n'en sont pas revenus de me voir réussir là où eux avaient échoués ! Et le moteur a démarré !


Vous êtes un Sorcier ? Non, un clone de Mac Gyver !


En cas de froid, rappelez vous toujours cette astuce : c'est à 29° de température ambiante que les électrons sont les plus puissants. En dessous comme au-dessus, leurs forces diminuent vite…! Si le corps humain fonctionne parfaitement à 37°C, eh bien pour une batterie d'accumulateur, c'est 29°C.


Pour la petite histoire, tous les moyens sont bons pour "rechauffer" une batterie… Mais il y a tellement d'inertie qu'il faut être patient et une bonne heure est parfois nécessaire surtout lorsque les batteries sont très grosses (cas sur les bateaux). Sèche-cheveux sur 220 V ou chauffe-biberon ventilé (valable uniquement si vous disposez d'un groupe)… Même une flamme vive de chalumeau, ventilée, elle aussi, peut servir en prenant des précautions toutefois (dégagement gazeux !)… De l'eau chaude versé dans le bac de rétention des batteries (si celui-ci est bien étanche ; comme ça devrait être le cas…). Des blocs de ferraille ou plombs de plongée, chauffés sur le gaz... Les moyens ne manquent pas pour ce faire… Mais, sage précaution si vous utilisez une flamme vive, bien ventiler le compartiment batterie auparavant car celui-ci est souvent chargé en hydrogène et/ou oxygène, donc danger d'explosion.

Faire avec les moyens, disponibles à bord...



Qu'on se le dise ...et Bonne Chance !


Trucs & Astuces, précédente...                                               

Trucs & Astuces suivante


 Retour à liste des Tr & As...




05/01/2006
4 Poster un commentaire
Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 155 autres membres