Le Trésor Des Kerguelen

Le Trésor Des Kerguelen

109 Le démarreur et ses bobos...

Trucs & Astuces précédent…

Trucs & Astuces suivant…

 

 

 

 

109  Le démarreur et ses bobos…

 


     Qui n'a pas eu une panne au moment de mettre le contact pour lever l'ancre ?

Qui ça ? Vous, là… ?

Eh bien patientez un peu ça va venir et plus vite qu'attendu !

 

Trêve de plaisanterie, c'est toujours au moment où il faudrait le moins possible être enquiquiné que la pannouse surgit. Et très souvent c'est ce sacré démarreur qui flanche. Je vais donc parler de ce démarreur et de ses pannes classiques qui sont à l'origine d'ennuis au lancement du moteur.

 

Le démarreur est un moteur électrique très puissant et conçu en conséquence. Il peut donc assuré des milliers d'heures de fonctionnement sans aucun problème. Mais il y a quelques petites choses techniques et astuces à savoir pour se dépanner simplement.

 

En tout premier, comme tout moteur, le démarreur possède des charbons qui alimentent l'induit. Première conclusion, ils s'usent et produisent de la poussière qui viendra fatalement créer des ennuis.

Donc en cas de panne, la toute première chose à faire : passer un bon coup de soufflette dans celui-ci.

Ensuite cette fine poussière d'usure va se loger partout et venir coincer en particulier ces mêmes charbons. Ils vont alors avoir de plus en plus de mal à glisser dans leur logement (aggravation du phénomène par allongement de la course qui va détendre les ressorts au fur et à mesure que le charbon diminue et s'encrasse, ce qui est tout-à-fait l'opposé de ce qu'il faudrait obtenir, d'où le coincement facile d'un charbon usé… !). Un bon coup de soufflette peut remettre les choses en place. Dernier point quand même, si les charbons arrivent à la semelle, pas d'autre solution que de les changer et là, il faut en avoir dans sa caisse à clous (ou en fabriquer, voir article sur ce sujet…ici…).

 

Ca c'était pour la première possibilité de panne, fréquente avec les années ou les « heures de vol ».

 


Seconde possibilité de pannouse, très courante aussi, c'est le relais qui fatigue.

 

En fait il ne fatigue pas spécialement, non, ce sont les gros plots de contacts "alimentation moteur" qui s'oxydent et charbonnent à force d'amorçage. Résultat, il se forme alors sur les contacts une couche résistante et la conséquence de ceci, c'est que les 50, 80, ou 100 Ampères nécessaires (suivant modèle et grosseur) à l'alimentation du moteur de notre démarreur ne seront pas disponible ! Avec cette panne, vous entendez le relais qui colle normalement lors de la mise du contact mais derrière, rien d'autre, comme si le courant disparaissait ailleurs. Très souvent cette panne fait apparaître une chute brutale de tension (visible au vu-mètre si vous avez) et les voyants lumineux au tableau de contrôle "s'écroulent", (comme si il y avait un court-circuit qui mettait tout à la masse). Eh bien, cet écroulement de tension et de lumière doit de suite vous indiquer cette panne, c'est le relais qui est « encrassé » et qui écroule toute la tension. Dans ce cas précis, il y a une petite chose très simple à connaître et à faire… : c'est de donner un petit coup de marteau « sec et franc » sur le corps du démarreur, ce qui aura pour effet de coller franchement le relais. Si vous n'avez pas accès direct au démarreur, enfiler un gros tournevis ou carrément une tige de métal jusqu'à toucher le corps mécanique du démarreur (ne pas se mettre vers les circuits électriques, fragiles et risque de court-circuit !) et taper sur cette tige au marteau. L'effet sera identique et salutaire. Cela marche à tous les coups !

 

J'ai très souvent vu cette panne et pour les non-initiés cela paraît toujours débile ou franchement comique (tous les grands comiques ont usé de ce gag…) de donner un coup dans l'appareil pour le faire marcher. Mais là, pour une fois, c'est vraiment le traitement de choc qu'il faut faire et tout électricien sait parfaitement « pourquoi ».

 

Maintenant, si cette panne survient, c'est que les contacts du relais commencent sérieusement à s'encrasser. Cette panne va donc devenir récurrente ! Il faudra bien évidement démonter ce démarreur dès que possible, le nettoyer. Puis vérifier ses charbons en même temps et décaper les gros contacts du relais (avec du papier de verre fin), enfin les graisser légèrement pour les protéger. Mais si le scénario correspond mot-à-mot à ce descriptif, eh bien vous saurez ce qui vous attends.



Pour la petite histoire je viens d'avoir cette panne sur ma voiture cette semaine (Espace 2.2TDI) et j'ai appliqué ce traitement de choc adéquat. Elle a démarré impeccable dès le « premier coup » de tatane dans la chose... Mais reste à faire le nettoyage du démarreur et de son relais. Là pas évident avec le froid en ce moment et ces moteurs "modernes", sont compactés au possible !

 

"Non mais dès fois…on ne va se laisser emmerder par un tas de ferraille…"

Signé : Jean Yanne dans "le permis de conduire".

 

C'est ça qui m'a fait penser à mettre cet article dans mes Trucs et Astuces.

C'est vraiment à connaître.

 

 


Qu'on se le dise …et bon vent !

 

 

 

Trucs & Astuces précédent…

Trucs & Astuces suivant…

 

 Retour à liste des Tr & As...



 

 



12/12/2010
1 Poster un commentaire
Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 155 autres membres