Le Trésor Des Kerguelen

Le Trésor Des Kerguelen

120 Fabriquer une gueuse de plomb - mouillage...

Trucs & Astuces précédent…

Trucs & Astuces suivant…

 

 

 

 

120 Fabriquer une gueuse de plomb - mouillage…

 

    

Petite précision si nécessaire…

 

     Amis lecteurs, je reçois des tas de messages de votre part, c'est souvent bien gentil et vous en remercie. Mais, sauf cas particulier bien sûr, je ne peux répondre individuellement, malheureusement… Alors je réponds par un nouvel article de « Trucs et Astuces » dès l'instant que plusieurs personnes me demandent des renseignements sur un même sujet. C'est encore le cas avec celui-ci…

 

Comment fabriquer facilement (et à pas cher, toujours) une gueuse de plomb pour alourdir un mouillage ?

 

Le plomb est un matériaux que l'on trouve très facilement (rebut de bâtiment : tuyaux, plaques - rebut d'imprimerie : vieilles matrices - rebut de véhicules : batteries…). Autour des bateaux, dans les ports ou marinas et /ou auprès des garagistes (qui les changent à tour de bras eux aussi), les vieilles batteries ne manquent pas.

On peut donc se procurer du plomb aisément.

     Pour info, il m'est arrivé bien souvent de trouver dans la nature des vieilles batteries de voitures. Je me suis toujours demandé comment elles avaient bien pu atterrir là ! Ne parlons pas des mouillages où, sous nos bateaux, on en trouve aussi parfois (sans commentaire !). Que de gâchis et d'incivisme !

Nous sommes TOUS détenteur de la santé de la Planète Saperlipopette, sauvons-là près de nous pour commencer…

 

« Celui qui déplace une montagne commence par déplacer de petites pierres »   Confucius

 

Revenons à nos moutons, enfin à notre plomb (http://fr.wikipedia.org/wiki/Plomb ).

Il est donc aisé de s'en procurer.

 

Ensuite il suffit de prendre une vieille boîte de conserve de grosse capacité (genre conserve 5/5 ou lait en poudre de 2,5Kg) et de faire du feu. Bien sûr si vous avez du gaz et une torche sous la main, vous gagnerez en temps.

 

Il suffit de mettre à fondre directement dans la boîte les morceaux récupérés par petits bouts. Vous arrêtez d'en mettre dès lors que vous pensez avoir atteint le poids désiré. Le plomb étant très dense, le volume d'une gueuse "lourde" ne sera pas bien gros (pour exemple, les miennes, 9 kg : 150 mm X 45 mm - diamètre x épaisseur). En fonction du diamètre initial de la boîte, vous pouvez faire une comparaison de volume et calculer simplement le poids « prévu »…

Rappel, densité du plomb : 11,35. Donc 1 litre de plomb va déjà peser plus de 11kg ! Et pour calculer le volume d'un cylindre : V = π R² h (ou π = 3,14 - R = rayon de la base et h la hauteur). En multipliant V par la densité, vous avez le poids.

 

 

Matériel nécessaire…

 

Une grosse boîte de conserve.

Une ou deux pince étau.

Un bon feu ou du gaz avec sa torche.

Un bout de bois de pré positionnement du trou d'attache (diamètre 10mm et 300 ou 400 mm de longueur environ).

Une vieille cuiller tordue munie d'un long manche.

Gants et lunettes de protection + bonnes chaussures évidement !

 

 

Mise en œuvre…

 

Attention, en chauffant le plomb va dégager des vapeurs de souffre et autres ingrédients secondaires des batteries (suivant origine des déchets). Il est bon de s'en écarter. Protection des yeux, des mains, masque éventuel si vous êtes sensible ou fragile… Mais bon, il ne faut pas tomber dans la paranoïa non plus…

 

Une fois tout le plomb fondu (fond à 327 °C), les impuretés solides présentes dans vos morceaux (il y en aura forcement) vont se mettre à flotter sur le plomb liquide. De même une couche granuleuse d'oxyde de plomb particulièrement toxique va flotter elle aussi = attention danger (c'est un poison violent) ! Prudence lors de ces manipulations.

Avec votre vieille cuiller tordue, vous les retirez (les déposer dans une boîte).

 

Arrêter le feu si gaz, retirer la gamelle du foyer si vous faites ça sur un feu vif. Pour ce faire prendre une ou deux pinces étau et les fixer fermement sur le bord de votre boîte. Prévoir un petit bec verseur, c'est mieux (écrasement avec déformation en bec du bord de la boîte). Attention l'ensemble sera lourd et vous n'avez pas droit à l'erreur. Bien assurer la ou les prises (deux est certainement mieux adapté et permet de sécuriser le transport éventuel dans un lieu sûr si cela est nécessaire (hors des enfants, curieux ou animaux…).

 

Une fois le plomb nettoyé de ses impuretés, il faudra positionner le petit bout de bois à l'emplacement où vous souhaitez faire le trou de fixation de la gueuse. En effet, le plomb une fois refroidi est très difficile à percer, contrairement à ce que l'on croit ! Donc ce petit bâton va laisser un vide et, ainsi, ce trou sera déjà prêt.

Ne vous inquiétez pas si le bâton prend feu dès qu'il sera plongé dans le plomb en fusion, c'est normal. Il faudra également prévoir de quoi le maintenir en place car dans le plomb liquide, il ne tiendra pas en place « tout seul ». Donc prévoir un fil de fer ou un quelconque moyen de fixation "positionable" au dessus de la gamelle de plomb en fusion (chaleur – danger). Pour ma part j'avais prévu le trou à environ 1 centimètre du bord, cela est suffisant.

 

Voilà, une fois ceci effectué, il ne reste qu'à attendre que l'ensemble refroidisse. Cela mettra des heures assurément (fonction de la quantité).

Une fois refroidi, il faudra déchirer la boîte à la pince car elle aura (en partie au moins) adhéré au plomb. Il restera à percer dans le petit morceau de bois calciné mais ce sera un jeu d'enfant. Parfois il tombe de lui-même car décomposé en charbon de bois après calcination.

 

Vous avez votre gueuse prête à l'emploi.

Voir l'article sur ce sujet de la mise en place et l'utilisation d'un tel accessoire de mouillage…ici…

 

 

 

 

Qu'on se le dise …et bon vent !

 

 

 

Trucs & Astuces précédent…

Trucs & Astuces suivant…

 

 Retour à liste des Tr & As...

 


 



15/03/2011
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 151 autres membres