Le Trésor Des Kerguelen

Le Trésor Des Kerguelen

149 Une seconde vie aux gros pare-battages.…

Trucs & Astuces précédent…

Trucs & Astuces suivant…

 

 

 

 

149 Une seconde vie aux gros pare-battages.…

 

 

     Les pare-battages sont forcément associés aux bateaux et cela fait partie des dépenses inhérentes au budget voyage. Si les petits pare-battages ne coûtent pas trop chers, c'est loin d'être le cas pour les gros. Même si votre rafiot n'est pas un monstre, il nous faut bien quelques unes de ces grosses défenses de garde…

Et sur nos bateaux, eh bien le budget en prend encore un coup quand il faut remplacer ces ustensiles…

 

Alors, en bon bricoleur, il m'est arrivé bien des fois fois de traîner sur les plages ou zones techniques et de récupérer de vieilles défenses crevées ou dont la valve de gonflage était grippée. Eh bien, il existe un moyen simple de pouvoir donner une seconde vie à ces boudins en les garnissant de polystyrène à l'intérieur, tout simplement.

 

Exemple d'un gros pare-battage "opéré", rempli de petits morceaux de polystyrène expansé et suturé à l'Hypron*, c'est du garanti indestructible !


Pour ce faire, il suffit de faire une petite entaille au cutter (7 à 8 cm de long) dans le boudin et d'utiliser ce trou pour garnir « la dinde de farce », c'est à peu près cela au fond ! Avant de couper cependant faire deux trous (au fer à souder ou de pyrogravure, tige de métal chauffée au rouge...) pour marquer les extrémités. Ainsi pas de déchirure inopportune.

Les déchets de polystyrène expansé ne manquent pas sur les zones techniques, il suffit d'en ramasser quelques uns (vieux emballages) et de couper le tout en petits dés. Ne pas bourrer le boudin excessivement car sinon, il aura une dureté trop importante et perdra en efficacité contre les coques fragiles. Il existe aussi des polystyrènes de différentes densités. Prendre si possible du type à grosses cellules, plus léger et moins dense que les plaques compactées à cellules minuscules.

 

Une fois rempli, il suffira de faire "quelques points de sutures à la cicatrice" et le tour sera joué (faire avec de l'Hypron ou du fil très solide). Ensuite vous faites quelques petits trous d'aération sur le pourtour du boudin (à l'aide d'un fer à souder ou de pyrogravure), aux extrémités de préférence (avec "la blessure", l'eau aura tendance à y pénétrer). Il faut donc qu'il puisse se drainer par simple gravité.

 

Vous aurez là, un super boudin prêt à reprendre du service et il ne vous aura coûté que quelques instants de travail.

 

 * Hypron : voir l'article spécifique sur ce fil "extra-ordinaire"...!

 

 

Qu'on se le dise …et bon vent !

 

 

 

Trucs & Astuces précédent…

Trucs & Astuces suivant…

 

 Retour à liste des Tr & As...

 

 

 

 

 

 



19/10/2011
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 151 autres membres