Le Trésor Des Kerguelen

Le Trésor Des Kerguelen

189 Des protections antivols, simples...

Trucs & Astuces précédent…




189  Des protections antivols, simples…



     Aujourd'hui, quelle que soit notre activité, notre lieu, la plus grande plaie nous pourrissant la vie au quotidien, c'est le vol ! Et ceci, chaque année un peu plus, malheureusement.

     Sur nos bateaux nous disposons tous, de matériel sophistiqué et souvent assez cher. Nous n'avons pas du tout envie de se faire voler ces appareils. Avant même de pénétrer à l'intérieur de l'habitacle, il y a bien des ustensiles qui eux, resteront forcément en extérieur, et donc qui seront plus difficiles à protéger du vol (moteur HB, échelle, Planche de surf, éolienne, panneaux solaires, groupe électrogène, survie, annexe…/…).


Alors quoi faire pour se protéger du pillage ?

     Il y a bien longtemps que je me suis penché sur le problème. J'avais trouvé deux protections très simples et efficaces. Mais je n'ai jamais pu mettre en place la première (1), ceci à cause des enfants à bord.
Cette protection serait tout simplement de mettre en place une petite centrale de clôture électrique. Tout le monde connaît ces fils anodins de clôtures électriques autour des prés. Ces lignes électriques, très simples de mise en œuvre sont efficaces contre les animaux. Elles le seraient tout autant contre des voleurs. En second faire une boucle de continuité électrique dans les appareils à protéger (2).



1) La clôture électrique (appelée aussi électrificateur)…


     Le principe de la clôture électrique est de transformer le 12Vcc (ou le 220Va secteur) en impulsion de décharge de plusieurs milliers de volts. Mais ceci se fait sous très faible intensité pour ne pas être dangereux pour les êtres vivants (varie de 1500 à 9500V suivant les installations). Tout le monde sait ce que cela fait de "prendre une bonne châtaigne" comme on dit. Ceci est tellement désagréable que l'on n'a pas du tout envie de recommencer. Donc la clôture électrique sera très efficace par son effet de surprise et dissuasif au premier toucher.

Ce matériel, très facile à trouver dans les coopératives agricoles, ne coûte pas bien cher (pour les modèles simples de base), moins qu'une alarme classique sophistiquée. Il suffit donc de relier tous les balcons entre eux électriquement et passer aussi par le matériel à protéger. Mais si déjà, les balcons et les filières assurent une bonne bourre au voleur potentiel, je ne pense pas qu'il tentera autre chose à bord !

* filières : si vos filières sont isolées par une gaine, il faudra faire en sorte qu'un brin conducteur les entoure. On peut aussi enrouler dessus un fil fin en inox ou bien de la tresse pour clôture de chevaux qui elle, contient déjà 4, 5 ou 6 conducteurs en fil souple inox.

L' électrificateur serait aussi une protection « anti ventouses », parfaite…

     Si vous vous êtes déjà baladés dans certaines îles ou pays de racoleurs et rabatteurs en tous genres vous connaissez cette plaie. Les ventouses sont ces gens qui viennent s'accrocher à votre bastingage, vos filières, vos chandeliers, votre pavois sans plus jamais lâcher prise du moins tant que vous n'aurez pas donner quelque chose pour les satisfaire. Cela est fréquent en arrivant dans certains mouillages des Antilles mais aussi dans bien d'autres endroits…
Dans certains pays, c'est épouvantable.
Les pires que j'ai vu dans ce domaine sont l'Inde et la Somalie.
En atterrissant à Cochin, j'ai traîné des pirogues (3 en même temps) sur des milles. J'avais tout essayé pour m'en débarrasser mais que nenni ! Excédé, j'ai alors bifurqué de 90° pour foncer droit au large et j'ai fait encore au moins 2 ou 3 nautiques avant qu'ils ne lâchent le bordé. Là, ils ont enfin compris que c'était de sérieux ennuis à venir pour eux.
A cette occasion là, j'ai vraiment regretté ma clôture électrique…

En général ces pauvres bougres ne sont pas méchants (quoique parfois, ils menacent franchement…), mais il est quasiment impossible de s'en défaire. Alors là, si vous êtes équipé de cette clôture, eh bien il suffira de mettre la sauce et à la première châtaigne, tout le monde lâchera le bordé ! Foi d'un électricien.
Ceci fait encore une bonne occasion de se servir de cette protection.
"Devant la Force, il faut employer la ruse" nous dit le proverbe.



2) La boucle de continuité électrique…


     La clôture électrique n'étant pas facile à utiliser avec des enfants ou des animaux à bord, j'ai trouvé un autre moyen efficace pour se protéger du vol… C'est d'utiliser la boucle de continuité électrique.

Cela consiste tout simplement à enfiler dans tous les objets, accessoires ou appareil, un fil électrique (mono conducteur simple et isolé cette fois) de manière à forcer le voleur à le couper s'il doit s'en emparer. Ce fil conducteur est branché sur un relais à double contact qui lui, validera le circuit d'une sirène par exemple (Klaxon de voiture). Si la tension n'est plus présente à la borne, la sirène se déclenche. Donc le + 12Vcc passe en permanence dans ce fil et doit boucler tous les ustensiles à protéger Ce dispositif ne vous empêchera pas pour autant de mettre des cadenas ou autre câble d'acier sur les appareils de valeur. Plus il y a d'entraves et mieux on est protégé. Mais de nos jours, les voleurs sont aussi les rois de la cisaille et il n'y a plus grand chose qui leur résiste, malheureusement pour nous. La vraie dissuasion viendra donc de l'alarme qui se mettra à brailler lors de la coupure de ce « fil d'Ariane ».
Ceci sera d'autant plus efficace et surprenant (pour le voleur), que habituellement, le fait de couper un fil électrique neutralise un système d'alarme, alors que là, ce geste va le déclencher !


Principe de câblage de cette boucle de continuité…


     Il suffit de prendre un relais (tout çà en 12 Vcc) possédant deux sorties, une normale et une autre inversée. C'est à dire dont l'une des deux sorties se trouve « On » au repos. Autrement dit il vous faut un relais qui court-circuite la sortie au repos et qui l'ouvre au travail.
Pour le montage…
Vous passez un fil électrique, souple, mono brin (section mini de 2,5mm² - suivant longueur, plus gros si longueur proche de 10m) dans tous les appareils ou matériels à protéger. Une fois enfiler dans tous, le fil doit être branché au positif +12V et reviendra à l'autre extrémité sur la commande du relais inverseur. A ce relais, côté sortie cette fois, vous branchez une sirène (ou un simple klaxon de voiture) à la sortie OFF du relais. Cette borne n'étant pas alimenté en positif, le courant ne passe pas. La seconde borne du Klaxon va au négatif.
Dès que la tension +12V ne sera plus présente sur la commande du relais (coupure du fil…) eh bien celui-ci bascule dans l'autre position (repos) et là le courant passe pour venir alimenter le Klaxon (ou la sirène d'alarme).
Ce système est très facile à mettre en oeœuvre et nécessite bien peu de matériel (seulement un relais à sorties inversées et un klaxon de voiture). Hors de votre présence, il vaudra mieux prévoir un système complémentaire, bien évidemment. Mais une sirène qui beugle, c'est déjà très dissuasif !
A la mise sous tension (mst), la sirène va se déclencher un bref instant mais cela aura le mérite de vous montrer que le système est actif.

Pour l'intérieur du bateau, rien ne vaudra une alarme à ultra sons, et/ou à détecteurs d'ouverture de portes. Le tout, branché sur une sirène placée haute dans la mâture, d'une part pour porter loin mais aussi, pour ne pas être neutralisé aisément.




Qu'on se le dise …et bon vent !




Trucs & Astuces précédent…



 Retour à liste des Tr & As...






10/08/2012
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 151 autres membres