Le Trésor Des Kerguelen

Le Trésor Des Kerguelen

215 La Ciguatera et ses conséquences…

Trucs & Astuces précédent…

Trucs & Astuces suivant…

 

 

 

 

215  La Ciguatera et ses conséquences…

 

 

     Dès que l'on fréquente les eaux tropicales, en consommant sa pêche, on peut être confronté à une intoxication alimentaire pas si rare : la Ciguatera, la « gratte » comme on appelle cela bien souvent sous les tropiques.

 

 

     La ciguatera est une forme particulière d'intoxication alimentaire produite par la consommation de chairs de poissons contaminés par une micro-algue (la Gambierdiscus toxicus). Elle est présente dans la majorité des récifs coralliens des deux hémisphères de 35° Nord à 35° Sud. De plus, les poissons tropicaux vendus hors de cette zone peuvent aussi l'être, ce n'est pas impossible (importation parallèle en conditions douteuses)…

 

     Comme de nombreuses toxines malheureusement, la toxine de la Ciguatera s'accumule dans les organismes et sa concentration augmente au fur et à mesure que l'on monte dans la chaîne alimentaire. Cela part des petits poissons qui broutent les coraux où elle vit. Puis la chaîne des prédateurs s'installe… Les poissons moyens mangent les plus petits. Puis les gros mangent les moyens… Au final, c'est l'homme qui est en fin de chaîne alimentaire en consommant les gros ! Parmi les 400 espèces de poissons recensés comme pouvant être infectés, les grands prédateurs comme le barracuda (wahoo), la murène, le mérou, les loches ou les carangues sont les plus susceptibles de provoquer cet empoisonnement. Certaines zones sont bien connues et répertoriées comme gratteuses pratiquement en permanence. D'autres comme occasionnelles, cela est aussi fonction des saisons, du climat, de la météo locale…

Les coquillages et crustacés habituels des côtes ainsi que les prédateurs du grand large (coryphène, thon, bonite, espadon, marlin), ne sont pas connus comme gratteux.

 

 

 

Comment savoir si vous avez consommé du poisson gratteux ?

 

     Eh bien tout d'abord vous pourriez avoir un doute si vous avez mangé des poissons réputés gratteux (voir liste), plus encore si ceux-ci étaient gros.

Enfin si l'un des convives manifeste un ou des symptômes parmi les suivants…

 

Ils sont les premiers à apparaître et peuvent être isolés ou au contraire être d'emblée associés en plusieurs signes :

    Nausées, vomissements.

    Douleurs abdominales diffuses.

    Diarrhée (qui peut rapidement engendrer une déshydratation sévère - danger).

Dans les cas les plus sévères…

    Vertige, fatigue et mal-être général (voire hallucinations) par atteinte du système nerveux central.

    Convulsions, troubles de la conscience…voire coma (f de état physique général) !

 

     Dans la majorité des cas, ce sont des nausées et vomissements qui surviennent. Le temps d'apparition de ces malaises peuvent être de quelques minutes seulement, à plusieurs heures ( 2 à 5 h). Cela peut apparaître encore plus tard (plus de  6 - 8 - 10 h mais rarement).

Plus les symptômes apparaissent tard et plus sévère est l'intoxication.

Plus sévère est l'intoxication et plus celle-ci sera longue et difficile à juguler…

 

Il faudra cependant toujours prendre ces cas au sérieux car il y a cumul des effets et des conséquences si par ailleurs la personne a eu des antécédents gratteux et/ ou des allergies connues (risque de choc anaphylactique).

 

 

 

Traitement usuel…

 

Si vous pouvez consulter aisément un médecin, un dispensaire, allez-y.

Sinon…

Le Mannitol est habituellement décrit comme étant le traitement le plus efficace.

(Mannitol à 20 % - dose de 1 g/par kg de poids corporel, à prendre réparti sur ½ h à 1h, y compris chez les enfants).

De plus, il faudra traiter la diarrhée (Immodium par exemple) et aussi l'inquiétude (voire la panique) car cela est souvent brutal et important dès l'arrivée des premiers symptômes d'où anxiété fréquente.

 

 

Conseils de sages…

 

Cela paraît évident et c'est si simple que tout le monde ne le fait pas…(!)…

 

Quand vous arrivez dans une zone de pêche maritime, commencez par demander aux pêcheurs locaux, aux habitants du coin, aux autres navigateurs présents sur place, si le poisson est gratteux par ici ou pas.

C'est bien le tout premier moyen de prévention pour ne pas vous empoisonner à la Ciguatera.

Ensuite, eh bien éviter les gros, « même si cela fait Top dans son tableau de chasse » !

Enfin, ayez avec vous à bord, du Manitol.

La prévention, encore et toujours… la prévention sera toujours reine de sagesse.

 

NB : sachez encore que tous les "trucs empiriques" que l'on entend ici ou là, sur la manière de savoir si un poisson est gratteux ou pas, relève du charlatanisme mais en aucun cas d'une quelconque raison scientifique.

 

 

 

 

Qu'on se le dise …et bon vent !

 

 

 

Trucs & Astuces précédent…

Trucs & Astuces suivant…

 

 Retour à liste des Tr & As 2...

 

 

 

 

 

 



19/09/2013
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 151 autres membres