Le Trésor Des Kerguelen

Le Trésor Des Kerguelen

299 Mille et quinze astuces de vie à bord…

Trucs & Astuces précédent…

Trucs & Astuces suivant…

 

 

 

 

299 Mille et quinze astuces de vie à bord…

 

 

 

Apprentissage du gyropode*...

 

     Ces engins sont très à la mode et font partie des jeux acrobatiques désormais dans les familles...

Comme j'ai voulu apprendre moi aussi à en faire (y'a pas de raison), eh bien voici une astuce pour démarrer un apprentissage en toute sécurité. En effet, dès que l'on monte sur l'engin, surtout au tout début, le gyro fout le camp aussitôt en avant ou en arrière, ou bien tourne d'un côté ou de l'autre et on a bien du mal à trouver un point neutre, assez stable pour monter dessus et avant même de se lancer. Alors une astuce toute simple que j'ai utilisée pour nous, c'est d'installer deux barres parallèles (liteau, chevron ou autre genre de barres parallèles...), à un mètre du sol environs (f de sa taille) et on se lance sur le gyro bien appuyé en fait sur ces deux barres par les mains. Ainsi, cette sécurité sera utile surtout au tout début, vous retrouvez de suite des appuis sûrs, sans tomber ni risquer de se faire vraiment mal ! Choisir également un sol bien lisse et sans aucun relief. Une fois effectué quelques longueurs de cette manière, il sera beaucoup plus facile de se lancer sans appuis cette fois, juste avec le minimum de protections classiques (gants, genouillères et casque si nécessaire). Pour ma part j'ai trouvé cet "entraînement entre deux barres" bien utile pour trouver aisément le bon point d'équilibrage au démarrage initial et progresser rapidement ensuite en toute sécurité.

 * Gyropode... Si votre gyro est mal équilibré (position inclinée en marche dissymétrique entre avance avant-arrière ou bien virage droite-gauche...), c'est peut-être qu'il faut le réinitialiser. Pour ce faire rien de plus simple. Il faut le mettre parfaitement à l'horizontal (pour les quatre sens - AV AR DR GA) puis l'allumer normalement en laissant le bouton appuyé au moins 15 secondes. (Pour certains gyros ce sera 20"). Là le voyant du gyro se met à clignoter d'une autre manière et signifie qu'il ré-initialise la carte mère. Attention à ne rien bouger en faisant cette manip très technique. Il faut donc que les marches-pieds soient bien horizontaux dans les deux sens. 

 

 

Bossage et vis cassée dedans...

 

     Une fois sur une grosse tondeuse de jardin, je n'arrivais pas à démonter un carter car une vis s'était cassée dans le bossage intérieur de la machine. Alors comment faire à la fois pour démonter "quand même" la pièce et réparer ensuite...?

Voici l'astuce que j'avais trouvée...

Dans un premier temps j'ai percé juste la tête de la vis (inox donc forêt inox...). Là le carter se démontait aisément. Ensuite comme la vis étant cassée à ras du bossage (et après mon perçage il ne restait vraiment aucune prise), j'ai percé tout autour de celle-ci avec un tout petit forêt (1mm). J'ai pu ainsi dégager le tour extérieur du filetage et elle s'est enlevé assez facilement ensuite n'ayant presque plus de prise dans la matière. Pour réparer, j'ai rempli ce trou d'Araldite chargée acier que j'ai percé ensuite au bon diamètre de la vis en question, puis taraudé, puis remplacée la vis aussi. Certes, le montage ne sera pas aussi solide que de l'acier natif, mais un carter, en général est juste "maintenu". Il n'y a pas vraiment d'effort dessus.

 

 

Colle durcie dans son tube...

 

     Parfois il nous reste des fonds de tube de colle et celle-ci se retrouve tellement durcie que, 1) on ne peut même plus ouvrir le tube ou 2) si on y arrive malgré tout, eh bien elle ne sort plus du tube. Alors une astuce simple pour pouvoir utiliser quand même ce tube c'est de le tremper dans de l'eau très chaude 5 minutes. Après çà, pas de problème pour l'utiliser "normalement". J'ai vérifié cela avec de l'Araldite très récemment (2 petits tubes alu : Colle + durcisseur) et çà marche super ! A se rappeler si cet ennui vous arrive.

 

 

Conduites d'eau (ou autres), enterrées...

 

     Autrefois les réseaux d'eau enterrés se faisaient en acier noir, voire en fonte pour les plus gros. Mais aujourd'hui tout s'installe en PE, même les grosses conduites ! Alors question... Comment les retrouver une fois enterrées depuis 10 ans (ou plus...) ? Car il est impossible de détecter du plastique sous terre !

Récemment j'ai aidé un ami à installer chez lui une adduction d'eau enterrée sur plus de 150m de longueur (en PE, évidemment). Eh bien je lui ai conseillé de mettre en plus du grillage de fouille classique (donc en plastique aussi - servant au repérage visuel), un fil de fer (du fil fin suffit mais Galvanisé ou Rilsanisé pour une meilleure conservation) le long du tuyau. Ainsi, il suffira de passer un détecteur à métaux et le tuyau sera très vite retrouvé.

Après la fin des travaux, à certains endroits nous avions effectivement du mal à savoir où passait exactement ce sacré tuyau surtout une fois la pelouse vite repoussée. Alors ne parlons pas d'années plus tard, une fois que la végétation aura changée et tout envahie ! Nous avons fait un essai avec mon détecteur (un engin vraiment de base), eh bien il était très facile de le suivre à la trace ! Le copain n'en est pas revenu d'ailleurs car la tranchée initiale était loin d'être une ligne droite. Youpie...!

 

 

Faire un garage pour sa voiture à moindre coût...

 

     Les garages préfabriqués "clé en mains, genre tout prêt" sont plutôt chers. Je parle de ceux du style en lambris ou en bardages, recouverts par des plaques tôlées ou bituminées. Alors j'ai trouvé une astuce pour en faire un à beaucoup moindre coût. Il suffit d'acheter une serre tunnel de 6 m de long sur 3m de large et le tour est joué. On trouve des serres tunnels de 3X3m à 89€ ou 6X3m à 159€ dans les magasins Discount. Si vous en mettez deux serres bout à bout dans le cas des 3X3m, eh bien vous avez votre garage de 18 m². Ne restera plus qu'à faire un petit recouvrement central (toile scotchée ou scratchée) pour étancher la liaison et c'est fini. Soit une dépense de moins de 250€ pour faire un abris pour votre voiture. Certes, cet abris sera précaire et les voleurs n'auraient pas de mal à y entrer mais ne vous inquiétez pas même les portes blindées ne leur résistent plus ! Alors il n'y a pas lieu de faire hyper strong... La bâche de recouvrement vendue avec les serres, est du 140g/m². Ce n'est pas énorme mais vous pourrez toujours la changer ou la doubler si celle-ci donne des signes de fatigue. Le choix est grand dans tous les magasins, type bricolage ou discount et çà ne coûte pas bien cher...

Pour ma part j'ai mis deux serres de cette dimension (3X3), bout à bout mais séparées d'un espace de 2m entre les deux. La liaison entre les deux se faisant à l'aide de tubes de récup et de simples tasseaux classique. Portion gagnée donc de 6 m², que j'ai recouvert ensuite avec une bâche armée translucide. C'est ainsi que j'ai obtenu un tunnel de 8X3m soit un espace de 24 m² d'un seul tenant et sans poteau sur toute la surface. Ce qui est intéressant pour en faire un garage à voiture (ou autre chose...). Pour ce qui est de sa fixation au sol, je l'ai posé sur des madriers sur champ, ce qui fait que j'ai gagné 20cm de hauteur en la surélevant ainsi. Autre avantage, c'est qu'il est très facile de fixer les tubes du bas sur les madriers à l'aide de petites cornières inversées.

Voir article spécifique pour cela (Tr &As 2 - 295).

 

 

 

Fichiers images de type xxx.img...

 

     Les fichiers images de cartes, type "xxx.img" sont propres à Garmin et ne peuvent être lu que par leur programmes. On peut cependant les convertir autrement pour être lus par d'autres programmes (logiciels d'imagerie). Il y a une astuce à connaître cependant, spécificité bien propre à Garmin... : ces files .img doivent avoir pour "nom" 8 caractères "ordinaires" (c-à-d ni accent ni caractères spéciaux, accentués ou autres). Si vous mettez plus de huit caractères, il ne sera pas possible de les lire non plus. Donc attention à leur nom en les nommant.

Chiffres ou lettres possibles, cependant et là, çà marche !

 

 

 

Isolation facile et économique...

 

     Parfois il est nécessaire d'isoler un abris ou un local quelconque... Oui mais voilà, les matériaux d'isolation classiques sont assez onéreux. Alors voici un moyen simple et peu coûteux de réaliser presque la même chose mais à moindre frais. Il suffit d'acheter des rouleaux de papier bulle (courant : 10m X1,50m - préférence pour "petites bulles" car existe aussi en "grosses") et de mettre plusieurs épaisseurs de ce bon isolant. Ensuite par dessus vous pouvez mettre une dernière couche de protection en film plastique traditionnel et vous aurez là un excellent matelas isotherme. C'est ce que j'ai fait sur ma péniche car les surfaces vitrées sont très importantes, d'où la nécessité d'isoler. Et ce système fonctionne parfaitement, car j'ai pu comparer avec la péniche d'amis (identique à la mienne) et eux, sans protection d'isolation, ont de l'humidité partout avec moisissures apparentes. Dans la mienne : pas du tout ! Ce qui montre bien que ce système est vraiment efficace.

 

 

 

Jumelles, opération réglage, précis et rapide...

 

     Je me suis rendu compte que beaucoup de gens ne savaient pas régler correctement une paire de jumelles. Pour un marin, c'est le comble car celles-ci font partie intégrante des outils de navigation ! Aussi curieux que cela puisse paraître, il y a une méthode précise pour le faire et peu de gens la respectent (ou ne la connaissent pas), ce qui fait qu'il leur faut un temps dingue pour y arriver... Alors qu'il suffit de respecter "l'ordre" tout simplement de la mise au point et c'est terminé en moins de 10 secondes !

 

Alors comment procéder, quelle est donc la "bonne méthode"...?

 

Eh bien, il suffit de régler les jumelles en respectant la procédure chronologique suivante...

 

1) Réglage de la netteté...

Pour cela fermer l'oeil droit et regarder dedans avec l'oeil gauche, seul. Ensuite, ajuster la netteté du paysage observé, avec la molette centrale. Cette molette centrale agit sur les deux optiques en même temps. Il faut donc que l'image obtenue soit bien nette mais en étant vue avec l'oeil gauche tout seul. Ceci est valable pour tout le monde même si vous avez un oeil directeur autre. Les jumelles sont techniquement conçues ainsi !

Une fois effectuée, cette mise au point "netteté", vous ne touchez plus à la molette centrale.

 

2) Réglage de la dioptrie...

Cette fois fermez le gauche et ouvrez l'oeil droit en regardant toujours dedans et sans toucher le premier réglage de netteté (mollette du centre). Là cette fois, il faudra saisir la couronne mobile située sur l'oeilleton de droite de la jumelle et obtenir une netteté parfaite avec cet oeil droite en tournant cette couronne. Cette couronne agit sur l'optique de droite uniquement. Une fois trouvé ce réglage parfait, les jumelles sont calées parfaitement à votre vue et à vous seul ! Vous pouvez d'ailleurs y porter une marque sur cette couronne car après cela, ce sera toujours le même réglage de dioptrie "pour vous". Restera seulement à régler la "distance de netteté" avec la molette centrale en regardant avec les deux yeux sur d'autres observations futures. Le réglage de "netteté" (point1) changera forcément avec la modification de distance des objets observés mais pas la "dioptrie" (point2).

 

3) Réglage de la distance pupillaire...

Il reste un dernier réglage à faire qui est tout simplement d'adapter la largeur de votre vue (distance pupillaire) des 2 optiques de la jumelle. Ceci se fait par pliage central sur le même axe que la molette. Un frein y est installé également pour que ces deux parties mobiles conservent leur écartement, une fois ajustées. Il suffit de faire coïncider les cercles d'observation (en les écartant ou en les rapprochant) des deux optiques, l'un avec l'autre. Et là vous avez un réglage parfait.

 

Voilà c'est fini, et bonne observation...

 

 

 

Mini serre de jardinage...

 

     Rien n'est plus facile que de faire une micro serre de jardinage, le tout en moins de 2 minutes... Il suffit de prendre de grosses bouteilles d'eau minérale.On en trouve aisément de 5, 8 ou 10 L... Et là, on en coupe une en deux par la moitié horizontale. Dans une moitié on met du terreau pour effectuer les plantations et on utilise l'autre moitié pour faire le couvercle. Pour qu'il tienne bien en place, on fait quelques entailles dans les bords et ainsi découpé le "couvercle" peut se mettre à force par dessus le bord haut du "pot" de plants !

On pourrait très aussi faire la coupe des bouteilles dans l'autre sens et utiliser le côté "goulot" pour faire le couvercle. Tout est question de pratique suivant la plantation à faire !

Pour parfaire le système, on fait quelques petits trous dans le bas du pot, sur les côtés, à 1 ou 2 cm du fond. Ainsi, cet espace pourra constituer une réserve d'eau, sans toutefois noyer l'ensemble des racines si un excès d'eau pénétrait dedans.

 

 

 

Poêle Dragon, éco & miniature ou "Rocket Stove"...

 

     Dans tous les traités de survie on trouve des exemples de plans de ces mini-poêles écologiques, permettant de cuisiner en extérieur (comme au dedans) avec le minimum de combustible (du petit bois). Il est bon d'étudier leur principe de fonctionnement pour pouvoir en fabriquer un, en cas de survie (voir sur le Net - de nombreux exemples avec démos...). Mais cela peut se faire même pour son simple plaisir d'économiser de l'énergie... On peut utiliser toutes sortes de matière pour en faire un. Depuis la terre glaise ou argile jusqu'à de vieux tuyaux d'acier (ou de fonte), vieille bouteille de gaz et de garnir l'intérieur de la cheminée (en double tuyauterie) par de la terre "ordinaire". Le grand principe de ces fourneau étant de récupérer le maximum de chaleur par un conduit unique en forme de "L" et très bien isolé par la double tubulure. Le bas du "L" est le foyer puis le haut du "L" sert de cheminée. La cuisine se faisant directement sur le haut, casserole posée sur cette cheminée.

Voir article spécifique dans Trucs & Astuces 2 - 296.

 

 

Porte-serviettes en bronze...

 

     Il est de bon ton à bord, de décorer l'intérieur de son bateau avec des objets en bronze (ou en laiton). Et pour ceux-ci pas seulement pour la décoration mais aussi pour le matériel usuel, courant. C'est ainsi que j'avais mis en place des porte-serviettes, style "vieille marine". Oui mais voilà, dans les magasins spécialisés, ces porte-serviettes étaient affichés à 35€ pièce ! Oups !!! Il m'en fallait quatre, soit une fortune (140€)... Voici donc la méthode que j'ai employée pour en fabriquer, pratiquement à l'identique mais à très bas coût... J'ai acheté des poignées de tiroir en laiton (4 - simples mais adaptées à ce que je voulais faire avec) puis du tube de laiton de diamètre 8 mm (2 X1m). Ensuite j'ai scié les poignées par leur milieu puis emmanché ces 2 moitiés donc sur les tubes (recoupés en deux à 50 cm). Restait plus qu'à faire une petite soudure à l'étain pour bien tenir les tubes sur leurs extrémités (les demies poignées limées en bout pour bien entrer et tenir dans les tubes).

Bilan de mon installation au niveau prix... Poignées : 4 X1,90€ = 7,60€ + tubes : 2 X 4,15€ = 8,60€ Total... 7,60 +8,60 = 16,20€. Au lieu de... 4 X 35€ = 140€ !

Comme qui dirait y'a pas photo...! Bricolage = Economie de plus de 120€.



Roulement à billes de fortune...

     Une fois en rando, à VTT, une pédale de mon vélo s'est bloquée par rupture de la cage de roulement intérieure. Impossible de pouvoir faire tourner la pédale, donc de continuer à rouler... Et refaire le roulement sur place était impossible, évidemment. C'est alors que j'ai trouvé cette solution provisoire qui m'a permis de rentrer... J'ai enlevé les billes de la cage (quelques unes restaient encore dedans) et à la place j'ai empilé en alternance, des rondelles inox (4) et des rondelles plastiques (5). Je n'avais pas de rondelles plastiques mais j'en ai faites dans un morceau de Rodoïd (ma bouteille d'eau minérale sacrifiée pour cela !). Un peu de graisse dedans (en fait je n'en avais pas non plus, mais j'ai mis un bout de banane - une partie de mon "4 heure !"). Et c'était reparti ! Cà a bien tenu le temps de rentrer et même plusieurs jours encore comme çà !. Comme quoi, une dizaine de petites rondelles et un bout de banane, remplacent "très bien" un roulement à billes.

Foi d'un bricoleur "qualifié Mac Gyver".

Comme disent les copains... Rémi...? mais avec lui, tu lui donnes une tronçonneuse, une vieille brouette et une grande toile de tente... eh bien, non seulement il te fabrique aussi sec un ULM avec çà, mais en plus il décolle dans la foulée pour t'emmener faire un tour aussitôt !



Sac de courses, portage et poids lourds...

     On fait souvent nos courses désormais avec de grands sacs de portages, les petits sacs plastiques ayant disparus de nos étalages. Mais voilà, ceux-ci sont assez volumineux et si on les remplit bien, ils deviennent très lourds à porter ! Leurs anses, constitués de deux petites sangles (ou lanières) nous "coupent" rapidement les doigts. Alors comment faire pour éviter ce problème...?

Eh bien voici une méthode simple que j'utilise... Vous cherchez un petit bout de branche et vous tournicotez ce bout de bois dans l'anse en y faisant 3 ou 4 tours. Une fois tire-bouchonné ainsi, il sera très aisé de porter le sac, même plein, par ce bout de bois tournicoté avec la sangle. La prise en sera grandement facilitée avec cette petite astuce... Si vous avez deux grands sacs, vous pouvez en plus mettre une corde entre les deux et passer celle-ci par vos épaules, derrière le cou. Le portage en sera encore facilité... Plus de mains meurtries !

 

Soucoupes pour pots de fleurs à pas cher...

 

     Quand je vois le prix des soucoupes pour les pots de fleurs, cela me fait bondir... Une simple gamelle plate de 25 ou 30 cm de diamètre, en plastoc et sans aucune fioriture, affichée à 3,95€ ou même plus parfois... Gre.... Ces marchands sont vraiment tous des voleurs et désormais plus personne n'accepte çà ! Bref une soucoupe comme celle-là devrait coûter au maxi, 25 cts. Alors voilà un moyen d'en faire soi-même à beaucoup moins cher. On trouve dans les magasins Discount des bassines rondes (bas de gamme certes mais suffisantes pour en faire des soucoupes à pots de fleurs), à moins de 1€. Vous achetez donc ces bassines que vous pouvez découper ensuite à 4 ou 5 cm du fond et voilà une jolie soucoupe à pots de fleurs. Pour ma part, je ne les coupe même pas mais je perce quelques trous sur la circonférence à ces mêmes 4 ou 5 cm du fond. Ainsi, le trop plein d'eau s'évacue par ces trous et la bassine sert de décor au pot.

 

 

Vélos à bord...

 

     Si vous emmenez des vélos à bord, cela rendra bien des services c'est certain. Mais là, il faudra prendre impérativement avec vous uniquement des cycles en inox ou en alu. En effet, si vous n'avez pas un endroit abrité des embruns pour les entreposer, ces vélos se transformeront vite en tas de rouille. Nous en avons fait la triste expérience en partant de Guyane pour le Brésil. Un mois de navigation au près serré dans la piaule et le vélo s'était transformé en statue de sel et de rouille ! A la première grande escale nous l'avons donné à un jeune brésilien qui était tout content de ce cadeau. Je l'avais un peu nettoyé et dégrippé avant mais, il ne pouvait pas continuer de voyager ainsi avec nous sur le pont. Donc la leçon est...: vélo, oui mais pliable ou mini si possible et en plus, fabriqué en matière inaltérable (inox/ alu : indispensable) !

 

 

Qu’on se le dise …et bon vent !

 

 

Trucs & Astuces précédent…

Trucs & Astuces suivant…

 

 Retour à liste des Tr & As2...



27/12/2017
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 158 autres membres