Le Trésor Des Kerguelen

Le Trésor Des Kerguelen

435 Réparation de monture de lunettes...

Trucs & Astuces précédent…

Trucs & Astuces suivant…

 

 

 

 

435 Réparation de monture de lunettes...

 

 

     Comme beaucoup de personnes, je possède des lunettes de vue et fatalement, un jour ou l'autre, on peut casser la monture accidentellement, et cela pour x raisons. Alors vous allez me dire, pas de problème, on file chez un opticien et ce professionnel aura probablement le nécessaire pour réparer votre monture de binocle... Et dans le plus mauvais des cas, pouvoir  la changer totalement.

Ben oui mais... si, comme nous durant de nombreuses années, vous êtes en balade au bout du bout de la planète, hors des mondes civilisés, vous ne risquez pas d'avoir un magasin comme çà sous la main...! Alors comment faire "quand même", à minima pour pouvoir réaliser une réparation, même provisoire...?

 

Eh bien, voici quelques solutions de réparation, que j'ai utilisée en leur temps, à la MacGyver... certes, c'est du "bricolage", mais qui ont eu le mérite de bien fonctionner, c'est quand même çà l'essentiel, pouvoir réparer et s'en servir à nouveau. Cet accessoire devient vite indispensable, voire vital au quotidien pour qui possède des lunettes de vue.

Les différentes solutions utilisées, en exemples...

 

 

1) Une branche des lunettes s'est cassée...

     Bien sûr, à ras de la petite protection d'oreille - partie recouverte de plastique pour ne pas abîmer l'oreille au portage de la branche. Cet endroit précis de la monture est par le fait-même, propice à un "foyer de contraintes". En effet, parfois il est nécessaire d'ajuster le pliage du retour d'angle sur l'oreille et, avec le temps et les manipulations, cela va finir par créer un point de faiblesse par fissuration progressive de la matière à cet endroit précis et si l'oxydation s'y met (milieu marin...), un jour c'est la casse, fatale.

La solution que j'ai utilisée pour la réparation avait été de couper net la branche côté 'verre" et de dégager un peu la protection en plastique côté oreille sur 10 mm environs. Ensuite récupération de la partie en laiton d'un tout petit domino électrique que j'ai enfilé sur les deux parties jointes. Et serrage des vis du domino. Quelques temps plus tard, le montage ne tenant pas assez fortement (branche ayant par nature, très peu de matière pour effectuer un bon serrage...) J'ai fini par souder à l'étain l'ensemble domino et branche en enlevant les deux vis du domino. Depuis, ce montage "provisoire" à très bien tenu et duré dans le temps (et dure encore 20ans après !)...

 

 

2) Verre défait de son logement...

     Sur une autre paire de lunette, plus récente au demeurant, les verres sont tenus par un cerclage acier dans la partie haute et un fil de Nylon dans la partie basse. Un jour, l'un des fils s'est coupé, donc verre non tenu. Là il fallait donc remettre un fil pour tenir ce verre en place. Ne connaissant pas ce type de montage, j'ai bien observé à la loupe (X10 d'horloger - tout baroudeur devrait avoir çà dans sa vareuse...!) et j'ai observé que le fil passait tout simplement dans 2 trous minuscules situés au bout de la gorge de cette partie haute puis pincé par le verre lui-même dans le début de la gorge... J'ai cherché dans mes bobine de fil de pêche un fil à peu près de ce diamètre et le 25/100 ième semblait parfait pour ce faire. J'ai mis ce fil en place et après plusieurs essais quand même, j'avais fini par trouver la bonne longueur pour tenir parfaitement en place le verre dans son logement. Je dois dire que ce type de montage m'avait de suite assez inquiété mais au final, il est très facile à refaire. Pour tendre le fil une fois mis à bonne longueur et dans ses trous, il suffit de passer un fin ruban (de tissus ou même de papier plastifié) sous le fil pour le tendre entre les doigts et le mettre à sa place dans la rainure du verre. Une fois mis, le petit ruban de très faible épaisseur peut se retirer aisément et le verre est à nouveau à sa place et bien tenu.

 

 

3) Perte d"une vis de monture ou de fixation des verres...

     Ce genre d'incident n'est pas si rare et là, il n'y a pas beaucoup de solutions pour y faire face (Au passage se rappeler la technique de l'éclairage polarisant pour retrouver, perdues sur le sol, des choses minuscules...). Si vous ne retrouvez pas la vis perdue, la réparation va être plus délicate. Pour ma part, je conserve toujours des vieilles montures de lunettes et j'ai toujours eu en spare des lunettes loupe, comme on les appelle ces lunettes à 2 balles, vendues sur les marchés. Celles-ci sont bien pratiques parfois quand il s'agit de réparer des pièces minuscules sur des appareils. Alors en cas de besoin de vis (seulement) elles auraient pu servir à cela également, le cas éventuel. Mais il m'est arrivé de ne pas avoir la vis adéquat et en dernier recours j'ai maintenu la branche avec un petit fil inox passé dans les trous de cerclage du verre et tournicoté à la pince. Cela avait permis d'attendre la prochaine escale en pays civilisé !

 

 

4) Verre cassé...

     Là, je dois dire qu'il n'y a pas beaucoup de soluces non plus sinon posséder une seconde paire de lunette (à minima et adaptée à votre vue si çà doit être le cas !). Pour ma part j'ai toujours possédé 3 paires de lunettes (voire même 4) dont une spéciale soleil. Entre le bateau et les heures de vols passées là-haut, je devais faire très attention à cette vue, elle nous est si précieuse... Donc en avoir plusieurs paires en réserve est une bonne anticipation sur simple détérioration, "perte ou casse grave". Sans parler que pour un pilote ayant des lunettes de vue (cad adaptée), il est obligatoire d'en avoir deux paires à bord. C'était mon cas.

Mais là, en posséder plusieurs paires, c'est tellement évident pour tout aventurier..

 

 

5) Impossibilité de mettre des lunettes sur l'oreille...

     Sur le Canal du Midi, un jour j'ai rencontré un navigateur qui passait par là pour rejoindre l'océan, via ce canal donc, et lui ne pouvait pas supporter des branches de lunettes. Il avait été gravement brûlé lors d'un accident routier et depuis il ne pouvait plus supporter aucun contact sur le portage supérieur des oreilles. Eh bien, il avait trouvé une solution simple et efficace que voici.... A la place des branches il avait attaché une petite élastique plate (6 - 7 mm de large, classique, utilisée en passementerie...) qui passait derrière la tête et ajustée à bonne dimension avec anneau de réglage. Solution simple et efficace surtout pour un marin car cela permet de les mettre autour du cou si on doit en changer (soleil). Cette solution pourrait encore être utilisée en réparation d'urgence... Ce genre d'accessoire d'ailleurs existe pour les surfers ou les voileux, avec un pion de réglage par pincement dessus. Très pratique.

 

6) La loupe de monsieur Galilée...

     Peu de personnes connaissent cette astuce pourtant, elle pourrait être d'un grand secours dans une situation désespérée! En effet si vous avez des lunettes adaptée à votre vue, eh bien, si vous ne les avez pas sur le nez, vous voyez trouble. Pour les gros caractères la lecture, ce sera peut-être encore possible mais tout ce qui sera écrit en normal ou petit : niet ! Et là, si vous cassez ou perdez vos lorgnons, c'est vraiment fichu. Alors comment faire...?

Eh bien, il faut se rappeler l'expérience de Galilée... Cela consiste à faire un minuscule trou d'aiguille dans un papier noir et de regarder par ce trou ce que vous voulez lire. Cette expérience est toujours bluffante car on créé ainsi une loupe ! On peut faire la même chose avec sa propre main en refermant l'index sur le pouce pour y laisser un minuscule trou dans la pliure de l'index (trou devant être le plus rond possible). Bon, c'est vrai, il faut s'entraîner un peu avant de réussir cette expérience mais cette astuce fonctionne très bien pour y faire une loupe. C'est avec ce principe que Galilée avait construit sa toute première lunette astronomique. C'est dire !

.

 

7) Cas des montures de lunettes en titane...

     Ce métal est bien particulier et ne peut pas se souder aussi facilement que tous les autres métaux, pour une réparation. Cela est possible néanmoins si vous trouvez la personne compétente pour cela avec l'outillage qui va bien avec aussi. Il faut posséder un MIG et de la baguette (brasure) spéciale au Cérium. Les ateliers qui travaillent sur des matériels aéronautiques ont parfois cet outillage car de nombreuses pièces dans ce domaine sont en titane... Et en construction marine de pointe également...à se rappeler pour tenter sa chance...

 

Qu’on se le dise …et bonne réparation !

 

 



07/07/2022
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 249 autres membres