Le Trésor Des Kerguelen

Le Trésor Des Kerguelen

621 Dépannage des vérins électriques de portail…

Trucs & Astuces précédent…

Trucs & Astuces suivant…

 

 

 

 

621 Dépannage des vérins électriques de portail…

 

 

     Cela fait la seconde occasion de me trouver face à un vérin de ce type en panne. La première fois c'était un vérin électrique de portail effectivement et la seconde, en fait un vérin de levage de lit médicalisé. Mais je dois dire de suite que ces commandes motorisées sont semblables et par ailleurs, identiques aux systèmes qui sont installés sur les bateaux ou les avions en tant que "pilotes automatiques". La seule différence notable, c'est que leur commande principale (bateaux et avions) se fait par un asservissement servo commandé au lieu d'une commande manuelle sur les autres (inter électrique ou télécommande manuelle). Mais dans leur principe de fonctionnement le résultat est le même quant à la manière d'obtenir cette transformation cinématique afin d'obtenir un déplacement linéaire d'un "bras" à partir d'un moteur électrique (donc rotation).

 

     Il faut annoncer de suite que ces vérins sont complexes d'un point de vue technique. En effet car il faut transformer une force de rotation (moteur électrique) vers une force linéaire cette fois. La difficulté supplémentaire viendra du fait que cette force sera nécessairement importante (demande de puissance de poussée) car le but de ce bras est de lever, pousser ou déplacer un appareil conséquent ou lourd (portail, lit avec une personne, safran immergé pour un bateau, volets de courbure ou ailerons sur un avion…). Qui dit puissance demandée et fournie, dira donc aussi usure, frottements et pertes d'énergie dans tout ce système complexe de transformation électrodynamique.

 

NB : Je vous incite de suite à aller compulser un autre article qui traite déjà de ce sujet en particulier pour les pilotes électriques de bateaux ou avions (Tr&As 283 Pilotes automatiques). Mais encore une fois, bien souvent une panne viendra de la partie mécanique qui opère cette transformation cinématique de puissance.

 

     De nombreux matériaux différents sont utilisés sur de tels appareils. Ce sont principalement les pièces les plus sollicitées ou les plus fragiles qui lâcheront en premier. Mais souvent la panne vient du système linéaire lui-même. La vis sans-fin doit être propre et graissée avec une graisse relativement fluide. Le chariot à billes qui circule dessus en transformant une rotation en déplacement linéaire, (ou le train épicycloïdal de démultiplication - par pignons satellites) doit être également très propre et légèrement graissé. Enfin les butées, qui délimitent l'enveloppe globale de déplacement du chariot sur le bras final, doivent être en bon état et fixées fortement (généralement 2 inters "fins de courses"). De nombreux éléments mécaniques (came, excentrique, secteur, butée, etc…) ou électriques (inters de fin de course ou supports) doivent être alors vérifiés pour comprendre dans un premier temps d'où pourra provenir la panne et pouvoir ensuite y remédier.

 

     Pour exemple, sur le vérin de lit, c'était une butée d'extrémité (déplacement du chariot à billes) qui s'était fendu et avait sauté de sa fixation. La commande de fin de course (Switch électrique) n'étant plus fonctionnelle, le vérin continuait de pousser et impossible de le ramener à zéro par perte de sa sécurité "fin de course". Voilà par exemple, le genre de problème que l'on trouve sur ces vérins que l'on retrouvent dans un tas d'appareils désormais (porte de garage, portail extérieur, lit médicalisé, fauteuils, pilotes automatiques, cintreuse, machines-outils agricoles (fendeuse), matériels et engins de TP, etc...).

Ces vérins électriques sont fragiles et nécessitent une attention permanente.

 

 

Qu'on se le dise et bon vent…!

 

 



04/05/2024
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 225 autres membres