Le Trésor Des Kerguelen

Le Trésor Des Kerguelen

598 Nouvelle loi pour l'adressage cadastral…

Trucs & Astuces précédent…

Trucs & Astuces suivant…

 

 

 

 

598 Nouvelle loi pour l'adressage cadastral…

 

 

     Complément ou nouvelle numérotation d'adressage des voies routières

 

     L’État remet de l’ordre dans nos "adresses", en situation de l'habitat. Après les grandes et moyennes villes, déjà opérées, place désormais aux petites communes de moins de 2 000 habitants pour se mettre aux normes. Une petite révolution est en cours dans nos campagnes. Des habitants changent d’adresse (sans changer de place), d’autres qui n’en avaient pas s’en voient attribuer une, assez bizarroïde en plus à la vue de l'endroit.. Des rues, chemins, places, squares ou routes sont baptisés d'un nom alors qu'ils n'en avaient pas. Des maisons isolées gagnent un numéro alors qu'elles étaient en "lieux-dits". Cela se fait obligatoirement avec cette loi désormais mais cela se fait, non sans créer quelques incompréhensions. Cette obligation s’impose à toutes les communes de France désormais.

 

     Cette mesure est dictée par la loi récente dite "Différenciation, Décentralisation, Déconcentration et Simplification", alias les "3DS". Encore une formule bien ricaine… Voté en février 2022, ce texte rend l’adressage obligatoire, y compris dans les communes de moins de 2 000 habitants qui jusqu’alors étaient libres de laisser des lieux (rues, routes ou places publiques)…sans nom ou sans numérotation. Toutes ces voies doivent désormais porter un nom et chaque habitation cadastrée doit disposer d’un numéro unique.

Les mairies disposent d’un délai pour se mettre à jour jusqu'en juin 2024.

 

     Les communes devront livrer leur nouvelle et complète "Base d'adresses locales", qui alimente la base nationale des données unifiées. A faire donc d’ici juin 2024. Des tutoriels et des vidéos sont à la disposition des élus pour accomplir ces nouvelles démarches. Pas évident parfois pour désigner une voie, il faut se plonger dans les anciens relevés cadastraux, puis faire voter la décision en conseil municipal. Tout cela demande du temps et de l'argent entend-on souvent dans les campagnes.

 

 

     Le nouvel adressage, une affaire de modernité (?)...

 

     Les nouvelles adresses sont désormais "métriques". Elles indiquent concrètement la distance qui sépare la demeure du début de la voie. Ce qui est parfois assez cocasse. Ainsi, une maison isolée peut se voir attribuer le numéro 475, non pas parce que la voie compte 474 maisons (ou parcelles cadastrées) avant elle, mais parce qu’elle se trouve à 475 mètres du bout de la rue en venant du centre du village. Là encore, il s’agirait soi-disant de renseigner précisément les GPS, afin de faciliter les livraisons, l’accès aux moyens de secours ou de police et aussi aux travaux publics comme la connexion à la fibre optique. C'est encore une histoire de numérique qui nous est imposée… Tous ces services en seraient facilités parait-il pour trouver une maison précise sans avoir besoin de quémander l'endroit parmi des sous-lieux dits ou autre vague appellation anciennement utilisée dans les campagnes ou villages reculés.

Mais dans la réalité, il en va bien autrement. Je prends mon exemple… J'ai reçu mon numéro d'attribution à l'automne dernier (2023) et c'est le N°2. Sacrée surprise ! Car le portail d'entrée de mon domaine se trouve exactement à 385m du bout de la route d'un côté et à….1875m de l'autre si je continue la route vers le patelin jusqu'à sa jonction routière plus importante. Je devrai donc d'après leur grand principe avoir l'un de ces deux "numéros". Eh bien non. Ce "2" que l'on m'a attribué ne veut absolument rien dire, ni pour moi ni pour le facteur ou le livreur donc pour personne.

 

     Conclusion...

 

Aucune de ces règles en vigueur ne correspond à la réalité sur le terrain. C'est donc devenu un merdier total que ce nouvel adressage et nombreux sont les riverains comme moi alentours qui sont en rogne et n'affichent pas ces nouveaux numéros qui sont encore plus trompeurs que nos anciens lieu-dits, précis et marqués sur les voies de circulation (ou sur panneaux indicateurs en bout de route – fréquents en campagne et bien utile pour les "sous lieux-dits" dispercés) car eux figurent clairement sur les cartes IGN de détails. Et ces documents précis, très anciens et connus, sont au service de tous, il n'y a pas besoin de GPS pour cela. Quel foutoir ce "system" de technocrates, mais c'est une fois de plus l'imposition du tout-numérique" qui passe là…!

 

 

Qu'on se le dise et bon vent…!

 

 



05/03/2024
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Voyages & tourisme pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 225 autres membres